Getty Images

Rennes est à l'arrêt

Rennes est à l'arrêt

Le 16/02/2020 à 18:56Mis à jour Le 16/02/2020 à 19:23

LIGUE 1 - Le Stade Rennais a enchainé un troisième match sans victoire et sans but en étant dominé sur la pelouse de Reims (1-0). Dans un match terne, c'est un penalty de El Bilal Touré qui a fait la différence pour des Rémois qui se replacent dans la première moitié du classement. Rennes est sous la menace de Lille et voit Monaco revenir à trois points.

Qualifié en demi-finale de la Coupe de France, Rennes va beaucoup moins bien en championnat. Après sa défaite logique sur la pelouse de Reims (1-0) ce dimanche, la deuxième lors des trois derniers matches, le club breton voit même sa place sur le podium menacée, puisqu’un succès de Lille face à Marseille ferait glisser les joueurs de Julien Stéphan à la 4e place. Et ce n'est surtout pas leur prestation lors de cette 25e journée qui va rassurer les Rennais.

Car Rennes ne pouvait rien espérer de mieux ce dimanche, sur la pelouse du stade Auguste-Delaune. Avec seulement quatre tirs tentés en 90 minutes, et une présence quasi-inexistante dans les 30 derniers mètres adverses, les Rouge et Noir, mal inspirés et surtout muselés par le pressing adverse et l’activité du bloc rémois, n’ont presque jamais fait trembler Pedrag Rajkovic. Pour sa première titularisation avec son nouveau club en Ligue 1, Steven Nzonzi a passé son match à dégager les centres adverses de la tête, et n’a pas permis à son équipe de faire la différence dans l’entrejeu.

El Bilal Touré, la révélation rémoise

Si les Rennais ont eu un mince espoir de ramener un point à la maison, c’est surtout grâce à la maladresse de Reims devant le but adverse. La troupe de David Guion, sereine, combative et qui a maîtrisé une grande partie de la rencontre, a eu un mal fou à se procurer des occasions franches. Il leur a fallu 63 minutes pour cadrer une frappe, par Moussa Doumbia, qui a symbolisé le manque d’efficacité des siens en frappant plusieurs fois à côté auparavant (14e, 52e).

Les Champenois ont tout de fois été bien aidés par Damien Da Silva, en difficulté ce dimanche et qui a concédé un penalty en plein cœur de la seconde période, à la suite d’un contrôle raté puis d’une glissade, accompagnés par une faute flagrante sur El Bilal Touré. Le Malien de 18 ans, arrivé dans l’anonymat cet hiver, continue d’impressionner. Très actif tout au long de la rencontre, il a pris ses responsabilités en convertissant d'un plat du pied parfait, inscrivant son deuxième but en trois apparitions dans l’élite (1-0, 72e).

Rennes a mis du temps à réagir par la suite, et tandis que la tension montait, seul Raphinha est venu inquiéter Rajkovic (90e+1). Insuffisant pour tenter de renouer avec la victoire. Les coéquipiers d'Eduardo Camavinga, qui n'est pas entré en jeu, marquent franchement le pas en Ligue 1 avec un seul succès sur leurs cinq derniers matches, et peuvent tomber du podium dès ce dimanche soir, avant d’affronter deux mal classés (Nîmes et Toulouse).

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313