Getty Images

Le PSG et la tentation Donnarumma

Le PSG et la tentation Donnarumma

Le 24/06/2019 à 20:46Mis à jour Le 24/06/2019 à 21:10

TRANSFERTS - Le feuilleton Gianluigi Donnarumma au PSG repart de plus belle. Selon nos informations, le gardien de l'AC Milan, qui souhaite rester en Lombardie, a été l'objet de premières discussions entre Leonardo et Mino Raiola, son agent. Mais le prix fixé par le club transalpin risque de refroidir le club de la capitale.

Une nouvelle fois, l'axe Paris-Milan risque d'être chaud cet été. En 2012, Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic l'avaient emprunté pour rejoindre la Ville Lumière. Cinq ans plus tard, en 2017, c'est Gianluigi Donnarumma qui aurait dû faire de même. Mais après un ultime coup de théâtre, le gardien de l'AC Milan avait finalement prolongé son contrat jusqu'en 2021. Le tout contre l'avis de Mino Raiola, son agent. Ce feuilleton, qui avait alors défrayé la chronique en Italie, n'en est pas pour autant terminé. Loin de là, même.

Et pour la suite, les acteurs restent plus ou moins les mêmes. Un nouveau protagoniste fait toutefois son entrée, et pas n'importe lequel : Leonardo. Le nouveau directeur sportif parisien, passé par Milan la saison dernière, va jouer un rôle clé dans ce dossier. Selon nos informations, le Brésilien a déjà évoqué le nom de Donnarumma avec Mino Raiola, qui gère également les intérêts d'un certain Matthijs de Ligt. L'Italo-Néerlandais pousse d'ailleurs "son" poulain à partir. Ce lundi, Enzo Raiola, son cousin et collaborateur, a rencontré Frederic Massara, le directeur sportif milanais, à Casa Milan.

Gianluigi Donnarumma (Milan AC) en Serie A 2018-2019

Son prix ? Au moins 60 millions d'euros

Toutefois, selon informations, "Gigio" Donnarumma souhaite lui rester à l'AC Milan. Mais l'international italien est également conscient que son club va devoir réaliser une ou deux grosses ventes cet été. Et il fait bien évidemment partie des joueurs avec la cote la plus élevée sur le marché des transferts. Pour s'en séparer, le board milanais réclame 60 millions d'euros. Pas moins.

Dans le viseur du fair-play financier, les Rossoneri doivent renflouer leurs caisses. Et s'ils le font, c'est après le 1er juillet prochain "pour des raisons liées au bilan", nous confie une source proche du club. Désormais, la balle passe dans le camp du PSG, qui doit encore se mettre d'accord avec le joueur, qui touche actuellement un salaire net de six millions d'euros. Ensuite, viendra le temps de trouver un accord avec Milan. Le feuilleton ne fait que (re)commencer.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0