Grégory Coupet semblait éternel à Lyon. Plus grand gardien de l'histoire du club, il avait pris en main les portiers de l'OL depuis le départ de Joël Bats et semblait destiné à une longue carrière sur le banc des Gones, comme son prédécesseur. Mais cet été, à la surprise générale, il a pris la direction de Dijon. Ce samedi, dans les colonnes du Parisien, il est revenu sur les raisons du divorce. Et deux hommes ont joué un rôle clé dans sa décision.

D'abord Rudi Garcia. C'est peu de dire que le courant ne passait pas entre les deux hommes. "La relation n'était pas hyper fluide avec Rudi, avoue l'ancien gardien de l'OL. Rudi a cherché d'entrée à s'imposer sans dialoguer. Un exemple parmi d'autres, dès qu'il est arrivé, il m'a dit :hors de question que le troisième gardien soit là lors des veilles de match. Je lui ai répondu que ce numéro trois, Anthony Racciopi, était prévu pour être numéro 2 et que s'il faisait ça, il me le 'tuait' sportivement. Il n'a rien voulu entendre. A moi ensuite d'aller expliquer ça aux gars. Je ne fonctionne pas comme ça. Il m'a déçu."

Ligue 1
Sans surprise, Neymar est aussi préservé tout comme Kimpembe
IL Y A 15 HEURES
J'aurais aussi aimé que le président Aulas soit inquiet de ma situation

En fin de contrat en juin dernier, Coupet a fini par mettre les voiles pour rejoindre Dijon mais son aventure s'est achevée dans l'aigreur : "Je savais que je ne recevrais rien mais personne n'a été capable de me dire la vérité en face, dit-il aujourd'hui. Ce n'était pas compliqué pourtant. J'aurais aussi aimé que le président Aulas soit inquiet de ma situation et me demande ce qui se passe. Mais je n'ai pas eu d'appel." Non décidément, Coupet n'était pas éternel à Lyon…

Ligue 1
Messi au PSG ? Leonardo et Neymar y travaillent... depuis cet été
IL Y A 17 HEURES
Ligue 1
Tuchel ne veut plus continuer à Paris et fait saliver Manchester
IL Y A 18 HEURES