Rudi Garcia est un homme heureux. Ce jeudi, dans un entretien accordé au Corriere dello Sport, celui qui a succédé à Sylvinho en octobre dernier a confié tout son bonheur d'être sur le banc de l'OL. "Le président Aulas est un visionnaire, il a compris avant les autres l'importance des infrastructures, assure Garcia. Ici, il y a un plan de relance sérieux et à moyen terme. C'était facile de dire oui, même si mes anciens supporters de l'OM l'ont mal pris."

Ligue 1
La page de l'accueil "injuste" et de sa propre "naïveté" tournée, Garcia rêve en grand avec l'OL
23/02/2021 À 08:15

Sous contrat jusqu'en 2021, Garcia s'est également montré sous le charme de la capitale des Gaules. "Pourquoi j'ai accepté de venir en cours de saison ? Regardez autour de vous...", a-t-il répondu au journaliste du quotidien transalpin, lui indiquant ainsi de "regarder par la fenêtre". Si les derniers résultats de son équipe ne sont pas vraiment aussi beaux que le paysage lyonnais, l'entraîneur des Gones, qui fête ses 56 ans ce jeudi, se verrait bien rester à long terme sur le banc de l'OL.

Tuchel a été traité comme un incompétent après Dortmund

"Qu'est-ce que je vais faire après mon passage à l'OL ? Si ça tenait qu'à moi, je resterais ici pour toujours. La ville est belle, le club me plaît. Après, s'ils me demandent de partir, on verra", confie l'ex-entraîneur du LOSC, qui espère "remporter une coupe nationale" cette saison. "La Ligue des champions est difficile, c'est déjà bien d'être arrivé en huitième de finale. On va essayer de réaliser l'exploit face à la Juve", assure Rudi Garcia.

Interrogé sur ses difficultés en C1, où son bilan affiche 5 victoires en 28 matches, ce dernier estime "qu'il doit encore progresser". "Mais je veux souligner un autre aspect, rétorque-t-il. J'ai joué la Ligue des champions avec Lille après un titre de champion et une Coupe de France. Puis, en arrivant à la Roma, le club n'était même pas qualifié en Ligue Europa. Ils m'ont demandé de retourner en Europe, et on a obtenu par deux fois la deuxième place."

Rudi Garcia

Crédit: Getty Images

Questionné ensuite sur ce qui l'ennuie dans le monde du football, Garcia a évoqué "le manque de patience" et "la polémique". L'occasion pour lui de défendre Thomas Tuchel après la défaite du PSG à Dortmund (2-1) en huitième de finale aller de la Ligue des champions.

"Le manque de résultats efface parfois le projet en place. Et les jugements changent vite : Tuchel a été traité comme un incompétent après Dortmund. Parfois, la critique provient d'une réflexion superficielle", déplore le coach de l'OL. Enfin, interrogé sur Moussa Dembélé, son attaquant, Garcia s'est dit "heureux" de pouvoir l'entraîner. "Je le voulais quand j'étais à l'OM...", a-t-il révélé.

Ligue 1
"Qu'il prenne un avion et retourne à EuroDisney" : les supporters de l'OM se paient Eyraud
19/02/2021 À 15:38
Ligue 1
Désormais, l'OM vise la Ligue Europa : "C'est notre objectif"
19/02/2021 À 13:09