Getty Images

Les Verts euphoriques

Les Verts euphoriques

Le 10/11/2019 à 18:53Mis à jour Le 10/11/2019 à 23:00

LIGUE 1 - Mené deux fois au score, Saint-Etienne a fini par s'imposer à Nantes dimanche après-midi (2-3) grâce notamment à un doublé de Bouanga au terme d'un match de grande qualité. Avec ce 6e match sans défaite, l'ASSE, moribonde il y a un mois et demie, se hisse désormais au pied du podium. A l'inverse, Nantes subit son 4e revers consécutif en Ligue 1.

Au terme d'un match plaisant et spectaculaire, Saint-Etienne, pourtant mené deux fois au score, s'est arraché pour ramener une victoire de son déplacement à la Beaujoire (2-3). Grâce à ce cinquième succès en six journées de Ligue 1 (quatre succès et un nul depuis l'arrivée de Claude Puel), les Verts grimpent à la quatrième place alors qu'ils étaient dans le fond du classement il y a encore quelques semaines. Pour Nantes, en revanche, c'est la douche froide et un quatrième revers de rang en championnat. L'idéale greffe Christian Gourcuff avec les Canaris est en train de prendre du plomb dans l'aile, passé un début de saison idyllique.

Franck Honorat (Saint-Etienne) face à Nantes.

Franck Honorat (Saint-Etienne) face à Nantes.Getty Images

Il paraît que les Canaris et les Stéphanois ont parfois du mal à conclure leurs actions offensives. Dans une Beaujoire remplie et au parfum de fête, les 22 acteurs ont défié cette statistique en signant une première période pleine… de buts. C'est Ludovic Blas qui a allumé la mèche le premier avec une frappe puissante (1-0, 14e). Première égalisation de Saint-Etienne dans la foulée, signée Miguel Trauco sur un centre de Franck Honorat (1-1, 22e). A peine cinq minutes plus tard, Imran Louza a redonné l'ascendant à Nantes sur une passe de Blas (2-1, 26e). Deuxième égalisation de Saint-Etienne, grâce à Denis Bouanga de la tête (2-2, 34e). Pendant 45 minutes, les deux équipes, en réussite maximale, se sont rendues coup pour coup.

Nantes plonge doucement mais sûrement au classement

Fallait-il désigner un gagnant autre que le spectateur à l'issue de cette rencontre où aucune équipe ne méritait vraiment de perdre ? Très certainement, et on pensait que les Verts finiraient par plier physiquement suite à leur match de Ligue Europa disputé jeudi (2-2 à Oleksandria). Le face-à-face, marqué par davantage de prudence après la pause, a bien failli tourner à l'avantage des Canaris. Mais Nicolas Pallois a touché la barre (65e) et Stéphane Ruffier a gagné son duel avec Moses Simon quelques secondes après (66e). Et preuve que Nantes a laissé passer sa chance, Bouanga s'est offert un doublé à l'issue d'un contre éclair, sur un caviar signé Ryad Boudebouz (2-3, 67e).

Personne n'aurait cru que les Verts remonteraient si vite sur le podium, au regard de leur entame catastrophique dans cet exercice 2019/2020. Mais c'était sans compter l'électrochoc Claude Puel, toujours invincible avec son équipe, toutes compétitions confondues, depuis son arrivée à la veille d'un derby remporté face à Lyon. C'est tout l'inverse pour Nantes, qui a parfaitement démarré (6 victoires empochées entre fin août et début octobre) et est en train d'observer un sérieux coup d'arrêt. Les Canaris sont provisoirement huitièmes, à portée de tir de Lyon et Marseille, qui vont conclure la 13e journée.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0