Avec une pointe d'amertume et de déception, Lille a officialisé le départ de Loïc Rémy. Quelques jours après la sortie médiatique de Christophe Galtier, qui avait fait part de sa colère dans les colonnes de la Voix du Nord, le LOSC a assuré qu'une nouvelle proposition de contrat avait été transmise à l'attaquant et son entourage. Celle-ci portait sur deux saisons, plus une en option.

Ligue 1
Un rachat par de riches investisseurs peut-il sortir l'OM des griffes du fair-play financier ?
02/07/2020 À 22:10

Finalement, aucun accord n'a été noué entre les deux parties et pour cause : le joueur de 33 ans, arrivé à Lille en 2018 et considéré comme un cadre par le coach nordiste, s'est laissé séduire par Benevento. Cette semaine, le club promu en Serie A a diffusé des photos de Rémy visitant les installations du club dont l'entraîneur n'est autre que Filippo Inzaghi. Il devrait s'y engager libre, le contrat le liant au LOSC ayant expiré le 30 juin.

Galtier dans une "colère froide"

A l'issue de son contrat au 30 juin, "le LOSC aurait souhaité conserver son attaquant au sein de l'effectif et lui avait transmis, ainsi qu'à ses représentants, une offre concrète pour une prolongation de deux années (+ 1 année en option) de son contrat", a écrit le quatrième de Ligue 1 dans un communiqué. Les deux parties "ne sont pas parvenues à s'entendre sur les conditions", précise le club nordiste qui "regrette l'issue de ces discussions mais respecte le choix du joueur dont il a apprécié l'engagement et le professionnalisme durant deux saisons".

Le départ de Rémy est une déception pour l'entraîneur lillois Christophe Galtier, persuadé fin juin que son avant-centre allait "signer très rapidement". "Quand j'ai appris que Loïc était susceptible de partir alors que tout semblait prêt pour qu'il reste, j'ai été surpris. Et après dimanche, j'ai ressenti une colère froide", a déclaré le technicien dans des propos rapportés par le quotidien La Voix du Nord. Longtemps remplaçant, Rémy a terminé la saison dans la peau d'un titulaire, partageant l'attaque avec Victor Osimhen que plusieurs médias annoncent sur le départ.

Ligue 1
Les comptes de l'OM validés par la DNCG, ceux de Lille restent à statuer
02/07/2020 À 18:58
Ligue 1
En attendant son "Head of football", l'OM tient son "Head of business"
02/07/2020 À 15:20