A force, on a fini par arrêter de les compter. Depuis plusieurs années, le Paris Saint-Germain perd ses jeunes joueurs en grappe et cette tendance-là n'étonne plus personne. Il n'empêche, elle demeure un problème de fond que le club de la capitale semble incapable de résoudre. La preuve : Tanguy Kouassi, l'un de ses "Titis" les plus prometteurs, a décidé de ne pas signer son premier contrat professionnel à Paris, selon RMC. Son départ soulève pourtant plusieurs interrogations. Et envoie des signaux franchement négatifs pour le court, le moyen et le long termes.

Aussi fou que cela puisse paraître, la perte est d'abord sportive : certes, le joueur de 18 ans n'a disputé que treize rencontres, toutes compétitions confondues, depuis le début de la saison. Mais la situation évolue. Le club de la capitale s'apprête à perdre trois défenseurs, y compris Thiago Silva, comme l'a laissé entendre Leonardo, samedi, lors d'une interview accordée au JDD.

Ligue 1
Leonardo acte le grand ménage : 5 joueurs vont quitter Paris, dont Thiago Silva et Cavani
13/06/2020 À 17:24

Tanguy Kouassi, le jeune défenseur du PSG

Crédit: Getty Images

Le directeur sportif parisien a d'ailleurs en partie justifié ces départs par une volonté de faire de la place à "une génération qui arrive". Preuve que le club comptait conférer plus de responsabilités à son "Titi". Et qu'il n'envisageait pas son départ. D'autant que Thomas Tuchel, très sensible à l'intégration des jeunes joueurs à l'équipe première, n'avait cessé de vanter "son talent, ses capacités et sa personnalité".

A Paris, un secteur défensif dégarni

La conjoncture offrait effectivement de vraies perspectives à Kouassi. Avec les départs de Meunier, Kurzawa, et Thiago Silva, Paris ne disposera plus que de six hommes capables d'évoluer au très haut niveau en défense - en considérant que Colin Dagba a la confiance de son coach et que Mitchell Bakker n'est pas encore une alternative fiable. Alors que Thilo Kehrer (à droite) et Abdou Diallo (à gauche) pourraient encore être des options pour doubler les postes dans les couloirs si Paris échoue à recruter un ou deux latéraux lors du mercato, la charnière composée de Marquinhos et Kimpembe se retrouverait alors sans joker. Le jeune défenseur offrait une sécurité dont le PSG avait besoin. Même si, bien sûr, le champion de France a encore de nombreuses semaines devant lui pour combler les trous. Ce ne sera pas chose aisée.

"Lourd de ouf", 4000e but, puissance et polyvalence : Kouassi, un double enjeu pour Paris

Le marché des défenseurs est en effet particulièrement complexe, et pourrait devenir franchement inabordable compte tenu du désastre financier qui touche tous les clubs européens. C'est bien la preuve que la perte du jeune Parisien va impacter le club économiquement. A la fois de manière directe, puisque le PSG va sérieusement devoir étudier le recrutement d'un arrière supplémentaire. Mais aussi indirecte : un joueur de 18 ans, talentueux, mature, polyvalent – il peut aussi évoluer au poste de milieu défensif – et ayant bénéficié de la formation parisienne aurait pu se monnayer à prix d'or s'il avait paraphé un contrat professionnel. Le club de la capitale a beau être l'un des plus puissants au monde, financièrement parlant, il n'est pas en position de négliger ce facteur. Il ne l'a d'ailleurs jamais fait.

La mise en échec du "projet Mbappé"

Sur les deux dernières saisons, les ventes des joueurs issus de son centre de formation ont permis de dégager un peu plus de 80 millions d'euros. Une somme considérable. Et bienvenue au moment de rééquilibrer une balance qui penchait d'un côté depuis les transferts records de Neymar et Kylian Mbappé. Mbappé, justement : le prodige de Bondy avait débarqué pour incarner un nouveau projet, et illustrer la volonté du PSG, à savoir bâtir sur le bassin francilien, plus grand vivier de joueurs de la planète.

Tanguy Kouassi lors de la rencontre opposant Lille au Paris Saint-Germain, le 26 janvier 2020

Crédit: Getty Images

Depuis, le mastodonte parisien est plutôt devenu le club que les jeunes pousses veulent fuir au plus vite. Hormis Kimpembe et Rabiot, qui incarnent une génération déjà mûre (1995), aucun ne s'est imposé durablement en équipe première. Certaines décisions récentes, comme la dissolution de sa réserve, a encore accéléré le processus. La fuite de Tanguy Kouassi risque de sonner comme un nouveau signal d'alerte pour les futurs talents. Et si, demain, le PSG parvient à former le nouveau Kylian Mbappé, il pourrait être bien difficile à conserver…

Ligue 1
Leonardo acte le grand ménage : 5 joueurs vont quitter Paris, dont Thiago Silva et Cavani
13/06/2020 À 17:24
Ligue 1
Fragilisé par le mercato de Leonardo et de plus en plus isolé, Tuchel est-il menacé ?
12/06/2020 À 15:58