1re journée : Duel d'historiques pour débuter

Week-end du dimanche 23 août : OM - Saint-Etienne

Ligue 1
Grande première : Marseille lance un label de rap, "OM records"
IL Y A 3 HEURES

Quitte à lancer les hostilités, autant y aller fort. Il est plutôt rare de voir une affiche si prestigieuse ouvrir la saison. Deux des trois clubs les plus titrés de France, et les plus populaires aussi, débuteront donc leur championnat par un duel alléchant : Marseille recevra Saint-Etienne. Une mission peu évidente pour les Verts, en bien piteux état l'an dernier et qui n'ont plus gagné au Vélodrome depuis 41 ans… Mais le contexte particulier de la rencontre dans un stade qui sonnera forcément creux leur donnera peut-être une chance supplémentaire. Pour l'OM, il s'agira de bien entamer un exercice qui s'annonce peut-être moins périlleux que prévu. Andre Villas-Boas est resté, Dimitri Payet a prolongé. Jusqu'ici tout va bien… Techniquement, la saison débutera le vendredi soir par un PSG-Metz, honneur au champion.

3e journée : Un "Classico" qui arrive bien tôt (et un autre qui arrive bien tard)

Week-end du dimanche 13 septembre : PSG - OM
Week-end du dimanche 7 février 2021 : OM - PSG (24e journée)

La saison démarre tambours battant pour le PSG. Après ses deux finales nationales, le final 8 de la Ligue des champions à Lisbonne, le club de la capitale va retrouver l’OM pour le Classique dès la 3e journée. Une bonne nouvelle pour les hommes de Thomas Tuchel qui seront déjà dans le rythme. Pour les Marseillais, ce déplacement va rappeler de mauvais souvenirs : ils avaient pris une leçon de football et une fessée au Parc (4-0) le 27 octobre dernier.

Ce 4-0 est à ce jour la pire défaite de l’OM version Villas-Boas en Ligue 1. Mais l’équilibre trouvé en seconde partie du championnat et le retour d’Alvaro Gonzalez dans l’axe permettront à ses hommes de ne concéder que 14 buts jusqu’à l’arrêt de la saison. L’OM a bien retenu la leçon. Ce PSG-OM, c’est aussi un choc entre le champion sortant et son dauphin. Un classique qui a repris des vitamines. Le retour, qui se jouera le week-end du dimanche 7 février, sera le premier à se jouer au Vélodrome depuis le 28 octobre 2018 !

Mauro Icardi bat Steve Mandanda et ouvre le score pour le PSG face à l'OM

Crédit: Getty Images

4e journée : Le Grbicico promet beaucoup

Week-end du dimanche 27 septembre : Brest - Lorient

Brest-Lorient, c'est déjà un derby, 136 kilomètres seulement séparent les deux villes bretonnes. Mais cette année, ce n'est pas la rivalité régionale qui épicera les débats. Adrian Grbic, auteur d'une saison aboutie avec Clermont l'an passé, avait donné sa parole à Brest cet été. Tout semblait ficelé. Une ultime enchère de Lorient a fait capoter les plans finistériens et Grbic défendra les couleurs des Merlus l'an prochain. Le promu s'est même permis de chambrer son voisin lors de l'officialisation du transfert.

Autant dire que ce 20 septembre, le nouveau buteur lorientais recevra un accueil à la hauteur de la frustration qu'il a engendrée chez les supporters brestois. Comment va se terminer cette histoire ? Rendez-vous dans un peu plus de deux mois.

6e journée : Le choc des olympiques, premier test pour l'OL

Week-end du dimanche 4 octobre : OL - OM

Le chemin des deux frères ennemis ne vont pas tarder à se croiser cette saison. L'Olympique Lyonnais accueillera, au Groupama Stadium, l'Olympique de Marseille le 4 octobre pour le compte de la sixième journée. De quoi offrir aux supporters Lyonnais le premier vrai choc de crue 2020-2021 de la Ligue 1. Des retrouvailles sur le terrain donc, après des semaines de polémiques en tout genre entre les deux présidents olympiens, durant la pause liée à la pandémie du coronavirus.

Des retrouvailles également entre le dauphin du champion parisien et des Lyonnais, qui, sauf victoire en finale de la Coupe de la Ligue où en Ligue des Champions, ne seront pas européens la saison prochaine. Une première depuis 24 ans et l'exercice 1996-1997 ! Ce sera surtout un premier gros test pour les hommes de Rudi Garcia alors que les Marseillais auront déjà affrontés l'ASSE (en ouverture), le LOSC (quatrième journée) et surtout le PSG dès la troisième journée du championnat. Les deux formations se retrouveront ensuite au cœur de l'hiver le 27 février au Stade Vélodrome.

Lyon est passé à côté de son sujet à Marseille

Crédit: Getty Images

7e journée : Le retour du derby !

Week-end du dimanche 18 octobre : Lille - Lens
Week-end du dimanche 9 mai 2021 : Lens - Lille (36e journée)

C’est le grand retour du "derby du nord". Tué par les énormes problèmes sportifs et économiques du RC Lens, ce duel historique du Championnat de France, à la dénomination erronée mais à la peau dure, va reprendre ses droits lors de cet exercice 2020/2021. Dans un océan de mauvaises nouvelles pour le football français depuis mars dernier, voilà un beau rayon de soleil.

Problème : la présence des supporters en grand nombre sera encore à déterminer. A partir du 11 juillet, et jusqu’au 1er septembre, les enceintes sportives pourront accueillir seulement un contingent de 5000 spectateurs. Prévu le 18 octobre, le derby aller, qui se jouera à Pierre-Mauroy, sera peut-être encore impacté. Le derby retour à Bollaert se jouera lui en mai 2021. De quoi espérer voir un stade Bollaert plein. Le dernier Lens-Lille joué en Ligue 1 s’était tenu au Stade de France à moitié vide en 2014 (40 112 spectateurs quand même). Il faut rattraper ça à tout prix.

Le derby Lens-Lille au Stade de France le 7 décembre 2014

Crédit: Getty Images

9e journée : la journée des champions

Week-end du dimanche 1er novembre

La journée des rois de France. Hasard du calendrier, de nombreux champions de France vont croiser le fer en même temps. De quoi faire du week-end du 1er novembre un moment un peu spécial. Le champion sortant, le PSG, ira d’ailleurs s’offrir un beau déplacement à La Beaujoire, face au FC Nantes, huis fois titrés dans son histoire. L’OM recevra le RC Lens au Vélodrome et Lille et Lyon en découdront à Pierre-Mauroy. Six rencontres sur les dix prévues mettront aux prises des équipes sacrées championnes.

La liste des rencontres des "champions"

Lille - Lyon
OM - RC Lens
AS Monaco - Bordeaux
FC Nantes - PSG
Reims - Strasbourg
Saint-Etienne - Montpellier

10e journée : Jour de Ligue 1, jour de derbies

Week-end du dimanche 8 novembre

Il y a des affiches montées de toutes pièces, des affiches qui ne résistent pas au temps, des affiches qui ne résistent pas à l'irrégularité des résultats. Et puis, il y a les derbies. Saint-Etienne et Lyon ne jouent pas dans la même catégorie ? Et alors ? Rien ne peut briser le charme d'un derby. Et en ce début de mois de novembre, ce sera double portion. OL-ASSE, bien sûr, le plus iconique des derbies de l'Hexagone. Mais aussi Nice-Monaco qui enflamme chaque année la Côte d'Azur. Un week-end pas comme les autres assurément.

La liste des derbies

OL - Saint-Etienne
Nice - Monaco

Lois Diony lors du derby entre Saint-Etienne et Lyon.

Crédit: Getty Images

14e journée : Deux chocs avant un repas de Noël bien chargé

Week-end du dimanche 13 décembre : PSG - Lyon, OM - AS Monaco

Pas de choc en Ligue 1 sans l’OL. Une nouvelle fois mise sur le devant de la scène, après les déclarations de Juninho sur Neymar, la rivalité sportive entre l’OL et le PSG a elle aussi pris du poids depuis quelques années. Ce PSG-OL, qui fera suite à la finale de la Coupe de la Ligue prévue le vendredi 31 juillet prochain, amorcera surtout un sprint de quatre journées en dix jours avant la pause hivernale. Le calendrier n’aidant pas au repos, l’enchaînement après ce choc risque de faire quelques dégâts. Ce moment de la saison va compter.

En même temps, il y aura un autre choc entre prétendants au haut du tableau entre l’OM et l’AS Monaco. L’arrêt de la saison au 28 avril n’a pas permis aux deux équipes d’en découdre au Vélodrome la saison dernière. Le duel à Louis-II (succès 3-4 de l’OM) a été un des meilleurs matches en 2019/2020. On en redemande.

Mbappé et Icardi face à Marcelo lors de PSG-Lyon, 2020

Crédit: Getty Images

28e journée : Encore un coup des anciens Lyonnais ?

Week-end du dimanche 7 mars 2021 : Lyon - Stade rennais

Il y a comme un goût de passation de pouvoir dans l'air. Rennes, nouvelle puissance du football français, qualifié pour la C1 grâce à une politique sportive cohérente, a volé la place de Lyon sur le podium. Et comme si cela ne suffisait pas, les Bretons ont mis la main sur Florian Maurice, le monsieur transfert de l'OL depuis plus d'une dizaine d'années, cet été. L'ancien attaquant des Gones fut à l'origine des plus belles transactions de Lyon et lui a permis de garder un certain standing en France et en Europe. Il a préféré cet été rejoindre l'ambitieux Stade Rennais. Et il a emmené dans ses bagages Martin Terrier. Généralement, Lyon n'aime pas revoir ses ex et ça se passe souvent mal. Comme en août 2015 quand Rennes était venu s'imposer dans le Rhône grâce à un but de… Mehdi Zeffane, tout juste arrivé de… l'OL.

Pas de choc en Ligue 1 sans l’OL. Une nouvelle fois mis sur le devant de la scène, après les sorties de Juninho sur Neymar et son amour de l’argent, la rivalité sportive entre l’OL et le PSG a elle aussi pris du poids depuis quelques années. Ce PSG-OL amorcera un sprint de quatre journées en dix jours. Le calendrier n’aidant pas au repos cette saison, l’enchaînement après ce choc risque de faire quelques dégâts.

En même temps, il y aura un autre choc entre prétendants au haut du tableau entre l’OM et l’AS Monaco. L’arrêt de la saison au 28 avril n’a pas permis aux deux équipes d’en découdre au Vélodrome la saison dernière. Le duel à Louis-II (succès 3-4 de l’OM) a été un des meilleurs matches en 2019/2020.

38e journée : La revanche de Gouiri ?

Week-end du dimanche 23 mai 2021 : Lyon - Nice

C'est un départ vécu comme un crève-cœur par les supporters de l'OL. Parce qu'à Lyon, plus qu'ailleurs, on est attaché à ses attaquants formés à la maison. Amine Gouiri est né dans la région lyonnaise, a fait toutes ses gammes chez les septuples champions de France. Il a même longtemps incarné leur futur. Excellent chez les jeunes, incontournables en sélection, Gouiri aurait pu s'inscrire dans les traces des Benzema, Lacazette, Fekir. Sauf qu'il n'en a pas eu le temps. La faute à une grosse blessure en août 2018 et à une confiance limitée de Rudi Garcia. Nice n'en demandait pas temps et a récupéré le phénomène cet été comme il l'avait déjà fait avec Alassane Pléa ou Myziane Maolida. Quoiqu'il se passe cet été, le Groupama Stadium attendra avec fébrilité le retour de l'ancien enfant prodige. Il faudra patienter jusqu'à la dernière journée. Si Lyon a encore quelque chose à jouer, il ne faudrait pas que son ancien protégé lui joue un mauvais tour...

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(2045x156:2047x154)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/07/01/2842320.jpg
Ligue 1
Aulas l'annonce : "L'OL ne perdra pas Dembélé, Depay et Aouar ensemble"
IL Y A 3 HEURES
Ligue 1
La surprise : Letellier serait très proche du PSG
IL Y A 7 HEURES