"Trop jouer avec le cœur, parfois ça fait faire des bêtises". Même s’il parlait sur le coup du penalty qu’il a bêtement concédé, Anthony Lopes a bien résumé la fin de match entre Lyonnais et Monégasques, qui a dégénéré juste après le coup de sifflet final. Alors que Lyon venait de s’imposer sur la pelouse de Monaco (2-3), mettant fin aux espoirs de titre du club du Rocher, et permettant au club rhodanien de revenir à une longueur de son adversaire du soir à la 3e place, une grosse échauffourée à eu lieu entre joueurs des deux équipes.
On n'avait aucune raison de se faire agresser comme ça a été le cas. (...) Geubbels devra faire attention parce que ce qu'il a fait n'est pas bien.
Les caméras de Canal + n’ont pas clairement permis d’éclaircir la genèse de cette altercation, qui pourrait finalement coûter cher à l’OL dans son objectif d’accrocher la C1. Quatre joueurs ont en effet reçu, suite à cette explication musclée, un carton rouge après le coup de sifflet finale : Pellegri et Geubbels du côté de l’ASM, De Sciglio et Marcelo côté OL.
Transferts
Les 9 infos mercato qui vous ont échappé mercredi
24/03/2021 À 17:30
Une décision qui semble logique de la part de l’arbitre du soir, Clément Turpin, qui aurait ainsi sanctionné les acteurs à l’origine de ce micmac. Mais cette pluie tardive de cartons rouges n’a pas vraiment plu à Jean-Michel Aulas, président de l’OL : "On vient gagner ici mais on se retrouve malheureux comme les pierres parce qu’on a été sanctionné alors que visiblement on n’y est pour rien", a ainsi résumé, au micro de la chaîne cryptée, le boss lyonnais, très irrité du comportement de son ancien joueur, Willem Geubbels : "On n’avait aucune raison de se faire agresser comme ça a été le cas, il y aurait les deux gamins de Monaco qui sont venu agresser (nos joueurs). Geubbel devra faire attention parce que ce qu’il a fait ce n’est pas bien".
Si vous regardez bien les images, vous verrez que ce ne sont pas mes joueurs qui ont commencé
Le coach de l’ASM, Nico Kovac, s’est montré bien plus sobre, en conférence de presse d’après match : "Après le coup de sifflet final, il y a eu des mots entre les joueurs mais je n'ai pas tout vu. Je ne dirais pas qu'on a commencé. Je n'ai pas envie d'entrer dans la polémique. Si vous regardez bien les images, vous verrez que ce ne sont pas mes joueurs qui ont commencé. Ce n'était pas nécessaire (de faire ça, NDLR). Mais je suis leur coach, je dois les protéger. C'est le début de l'apprentissage pour eux. Ils vont apprendre de leurs erreurs", a déclaré le tacticien croate, qui a intimé à son équipe de "garder la tête haute" après cette défaite.

Rayan Cherki (OL), auteur du but de la victoire sur la pelouse de l'AS Monaco, lors de la 35e journée de Ligue 1 - 02/05/2021

Crédit: Imago

JMA, lui, a été secondé par son gardien Anthony Lopes, qui avait déjà vécu, il y a douze jours, un match tendu face aux joueurs du club de la Principauté : "Il faut savoir aussi perdre avec dignité. Quand ils sont venus gagner chez nous (en quart de finale de la Coupe de France, victoire 2-0 de Monaco, NDLR), ça a été la même chose mais on n'a pas répliqué, tout simplement". La frustration lyonnaise peut se comprendre : "C'est très, très pénalisant pour nous parce qu'on perd trois joueurs majeurs sur cartons rouges (avec Caqueret, expulsé à la 70e minute, NDLR)", a ainsi déploré Lopes en pensant aux échéances à venir.
Je sais que monsieur Turpin avait reçu des louanges des dirigeants et de l’entraîneur de Monaco, donc je vais essayer de lui en faire quelques-unes avant de repartir...
La troupe de Rudi Garcia, après avoir déployé tant d’efforts pour se relancer dans la course au podium, va ainsi poursuivre sa quête de C1 dépeuplée, à domicile samedi (17h) face à Lorient. En plus des trois joueurs expulsés à Louis-II, les Gones devront faire sans Memphis Depay, capitaine encore salvateur ce dimanche, dont la suspension face aux Merlus était déjà prévue, mais également sans Jason Denayer, qui revenait de blessure et qui a dû sortir prématurément (29e), touché à une cheville.
Le coach de l'OL n'a d'ailleurs pas caché son agacement en conférence de presse : "Je ne dirai rien sur l'arbitrage, la seule chose que je veux souligner c'est : quel est l'intérêt des joueurs de l'OL de prendre des cartons rouges (en fin de rencontre) alors qu'ils gagnent et qu'il reste trois journées ? Il n'y en a pas. Cela veut dire que la provocation vient de chez eux, c'est anormal qu'on ait pris des cartons rouges alors qu'on n'a rien fait, on n'a même pas riposté. Et vous remarquerez que de leur côté, ce sont des jeunes qui ont provoqué (pas des titulaires)", a persiflé Garcia.

Mattia De Sciglio et Willem Geubbels (sur la droite) ont fait partie des joueurs sanctionnés lors de la bousculade qui a suivi Monaco-Lyon (2-3)

Crédit: Getty Images

"Pour jouer contre Lorient, on n’a plus de joueurs !", a enfin légèrement surjoué un Aulas décidément très en forme, toujours pour Canal + : "Je sais que monsieur Turpin avait reçu des louanges des dirigeants et de l’entraîneur de Monaco, donc je vais essayer de lui en faire quelques-unes avant de repartir parce que ce n’est pas normal. Ca fait plusieurs fois que ça dure, non pas avec Mr Turpin, mais on n’a pas de chance avec l’arbitrage depuis quelques temps", a conclu le président lyonnais.
Transferts
Les 8 infos mercato qui vous échappé vendredi
19/03/2021 À 17:59
Ligue 1
Gourcuff, Nonda, Mbappé... les dix plus gros transferts entre clubs de L1
12/06/2020 À 20:25