L'orage et la colère sont passés, place à l'apaisement. Avec quelques jours de recul, Frédéric Antonetti est revenu jeudi dans Nice-Matin sur l'incident qui l'avait opposé à Yoan Cardinale lors du match Metz-Nice (1-1), comptant pour la 19e journée de Ligue 1 samedi dernier. Celui qui fut également un temps entraîneur des Aiglons de 2005 à 2009 a reconnu avoir dépassé les bornes en s'en prenant verbalement au gardien remplaçant azuréen. "Tu es la risée de la France, va t'acheter un cerveau !", s'était notamment emporté l'intéressé, reprochant à Cardinale de contester avec véhémence une décision arbitrale depuis le banc de touche.

"Ce qui s’est passé à Saint-Symphorien arrive parfois dans les stades. C’est une altercation. Quand on est remplaçant, on ne se comporte pas comme un supporter. On ne hurle pas comme il l’a fait. Après, oui, j’ai été trop loin. Oui, j’ai été trop dur. Si j’ai choqué Yoan Cardinale, je le regrette. J’ai des regrets. C’est une évidence", a expliqué Antonetti. S'il ne s'est donc pas privé de replacer sa montée en température dans son contexte, dénonçant l'attitude adverse, le mea culpa a le mérite d'exister.

Ligue 1
Une place "en DH" pour Antonetti ? Quand Nice fustige son ancien coach
12/01/2021 À 16:37

Un mea culpa en souvenir de ses années niçoises

Il faut dire que ses déclarations interviennent après un communiqué officiel de l'OGC Nice défendant son gardien contre l'emportement d'Antonetti, jugé "indigne" d'un "éducateur qui s'oublie de la sorte devant la France entière depuis des années". Connu pour son tempérament volcanique de passionné, Antonetti n'en est pas à sa première tirade spectaculaire sur la touche.

Heureux de ses "quatre années formidables" sur le banc de Nice à la fin des années 2000, le coach messin a jugé qu'il était plus que temps d'enterrer la hache de guerre. Aussi lucide pour reconnaître ses erreurs que prompt à s'enflammer en bord de terrain. Suffisant pour apaiser les tensions en vue du match retour ? On peut l'espérer.

Ligue 1
"Il y a beaucoup de choses à changer au sein du club"
IL Y A 2 HEURES
Ligue 1
L'OM plonge au fond du trou la tête la première
IL Y A 3 HEURES