Nice met certainement fin aux derniers espoirs européens de Montpellier. Ce dimanche après-midi, les Aiglons ont battu les Héraultais (3-1), lors de la 34e journée de Ligue 1. A l'Allianz Riviera, Gaëtan Laborde avait pourtant ouvert la marque très tôt (3e minute), avant qu'Hichem Boudaoui, Jean-Clair Todibo et Alexis Claude-Maurice ne renversent définitivement la situation. Neuvièmes, les hommes d'Adrian Ursea reviennent à une petite longueur des Montpelliérains, toujours scotchés à leur huitième position au classement.
Avant cette rencontre, Montpellier n'était que la seizième défense de Ligue 1, malgré sa place dans la première partie du classement, avec 54 buts encaissés. Des difficultés qui se sont donc encore vues durant ce duel contre les Azuréens. Après un ballon perdu par Jordan Ferri suivi des largesses défensives de Daniel Congré, Hichem Boudaoui est venu tromper Jonas Omlin (6e, 1-1).
Ligue 1
Lees-Melou quitte Nice pour Norwich
13/07/2021 À 10:08

Nice bien aidé...

Ensuite, sur coup-franc, le portier montpelliérain a complètement manqué sa sortie devant Jean-Clair Todibo, qui n'a eu besoin que de mettre le bout de son pied droit pour ouvrir son compteur buts cette saison dans l'élite (39e, 2-1). Enfin, dans la foulée, Alexis Claude-Maurice, passeur décisif sur le but précédent, a également trouvé la faille, après un mauvais renvoi dans l'axe de Congré (40e, 3-1).
Privée d'Hilton, suspendu, et de Pedro Mendes, dont la saison est terminée, la défense montpelliéraine a beaucoup souffert et a semblé en rupture à chaque incursion adverse. Boudaoui (16e), Claude-Maurice (45e, 90e), Youcef Atal (45e+1) ou bien encore Kasper Dolberg (90e+3) ont pu s'en rendre compte par eux-mêmes, même si le dernier rempart héraultais a évité que l'addition ne soit encore plus lourde.

Hicham Boudaoui (OGC Nice) célèbre son but de l'égalisation face à Montpellier, le 25/04/2021 en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Deux poteaux pour Montpellier

Paradoxalement, Montpellier peut se targuer d'avoir la quatrième meilleure attaque de Ligue 1, avec 54 réalisations, soit autant que Lille. Le tout porté par l'inévitable duo Andy Delort-Gaëtan Laborde. D'ailleurs, dès l'entame de cette rencontre, celui-ci s'est parfaitement trouvé pour l'ouverture du score. Après une remise de Delort, Laborde a trompé Walter Benitez, de la tête (3e, 0-1), dans un début de rencontre complètement fou, symbolisé également par le poteau trouvé, d'entrée, par Nicolas Cozza (1re).
Après la pause, Junior Sambia a longtemps été le seul à avoir accroché le cadre (63e), avant que Gaëtan Laborde ne se réveille. S'il a fallu attendre la 79e minute pour voir Delort et Laborde se trouver pour la première fois dans ce second acte, le geste acrobatique de ce dernier, sur une remise de l'extérieur du droit du premier nommé, a obligé Benitez à sortir une parade de grande classe (79e). Quelques minutes plus tard, le portier niçois a ensuite été sauvé par l'un de ses montants, sur une nouvelle tentative de Laborde (83e).
Nice se remet donc parfaitement bien de sa désillusion de la semaine dernière, sur la pelouse de la lanterne rouge Dijon (2-0). De son côté, Montpellier n'a pris que trois points possibles sur ses quatre dernières rencontres, au plus mauvais des moments dans le sprint final pour la course à l'Europe.

On en débat : Yilmaz vs Paqueta, qui est la meilleure recrue de la saison ?

Tokyo 2020 (F)
Conflit en vue : Nice et Monaco refusent que Gouiri et Badiashile participent aux Jeux
25/06/2021 À 15:15
Transferts
Dall’Oglio et Montpellier, ça brûle
31/05/2021 À 07:45