Nantes – Rennes : 0-0

Pour son retour sur un banc de L1, Raymond Domenech a pris un point face à Rennes (0-0). Le FC Nantes a certes largement été dominé (28.3% de possession). Mais ses Canaris ont cédé très peu d'occasions à des Rennais incapables de se mettre en position de tirs. Les Ligériens ont même eu les opportunités les plus franches. Ils signent un huitième match consécutif sans victoire. Mais peuvent retenir du positif de cette première avec Domenech au bord du terrain. Le Stade Rennais, qui reste provisoirement à la 4e place mais voit Monaco revenir à deux longueurs, lâche de son côté ses premiers points après quatre victoires de rang.
Ligue Europa Conférence
Laborde, le "mort de faim" qui doit inspirer Rennes
IL Y A 17 HEURES
  • Ce que l'on retient : La tactique solide de Domenech, qui a réussi son coup.

Lorient – Monaco : 2-5

Un match un peu fou. Et c'est Monaco qui en a profité pour débuter l'année de la meilleure des manières. Restée sur un nul face à Saint-Etienne (2-2) pour finir 2020, l'ASM a renoué avec la victoire au Moustoir grâce à Axel Disasi (0-1, 9e), Aleksandr Golovin (1-2, 64e) puis Kevin Volland (2-3, 63e), Sofiane Diop (2-4, 78e) et Guillermo Maripan (2-5, 89e). Les Merlus ont pourtant réussi à revenir au score à deux reprises par l'intermédiaire de Terem Moffi (1-1, 31e) et Andrew Gravillon (2-2, 67e). Mais l'expulsion de Jonathan Delaplace (48e) a plombé les Lorientais, qui n'ont pris qu'un point sur les quatre derniers matches. Si Monaco remonte à la 5e, le FLC reste englué à la 19e place.
  • Ce que l'on retient : Le festival offensif de l'ASM.

L’avenir de Ruffier et les pistes de l’ASSE : les infos de Manu Lonjon

Brest - Nice : 2-0

Brest remet la marche avant. Après trois rencontres de rang sans succès en L1, les Bretons se sont logiquement imposés face à des Niçois décevants. Longtemps dominateurs, parfois séduisants dans le jeu, les hommes d'Olivier Dall'Oglio ont fait la différence juste avant la première demi-heure de jeu, en l'espace de cinq minutes. Steve Mounié a d'abord profité des errements défensifs des Aiglons pour ouvrir le score (1-0, 23e), juste avant que Franck Honorat profite d'une énorme boulette de Jordan Lotomba, auteur d'une passe en retrait bien trop molle. Brest retrouve provisoirement la première partie de tableau.
  • Ce qu'on en retient : La première frustrante de William Saliba, qui ne pourra pas faire des miracles si ses compagnons de défense continuent de multiplier les erreurs.

Milik, Kouamé, Cutrone : que valent les pistes italiennes de l’OM ?

Metz - Bordeaux : 0-0

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Privé d'Hatem Ben Arfa, touché à une cuisse, Bordeaux a cruellement manqué d'idées sur la pelouse de Messins pas franchement plus inspirés. Au bout d'une rencontre terne et hachée, Grenats et Girondins se sont donc quittés sur un score nul et vierge (0-0). Les deux équipes, qui n'ont cadré que cinq tirs au total, restent embourbées dans le ventre mou.
  • Ce qu'on en retient : L'ennui… et la Ben Arfa dépendance !

Ramos, de Madrid à Paris ? "Le Real a l’habitude de couper des têtes"

Strasbourg - Nîmes : 5-0

Le match de la peur a tourné à la démonstration. A la limite de la zone rouge avant cette 18e journée, les Strasbrougeois accueillaient la lanterne rouge Nîmes et n'ont pas fait de détail. Tout de suite mordants avec un pressing très haut pour étouffer les Crocos, les Alsaciens ont mis une grosse demi-heure pour faire trouver le chemin des filets. Ludovic Ajorque a marqué de près (36e), Habib Diallo a vité doublé la mise (38e) et la rencontre était pliée à la pause après le penalty transformé par Kenny Lala (45e+1). Ajorque s'est offert un second but après la pause (51e) mais a loupé le triplé en voyant son penalty être repoussé par Baptiste Reynet (58e). Majeed Waris, lui, n'a pas tremblé au moment de sanctionner une main de Fomba dans sa surface (90e).
  • Ce qu'on en retient : Les 5 nouveaux buts encaissés par Nïmes soit déjà 39 au total cette saison.

Reims - Dijon : 0-0

Des défenseurs dans un grand soir et des attaquants en manque d’inspiration, tel pourrait être le simple résumé de ce match. Le Stade de Reims et Dijon se séparent sur un match nul (0-0) au Stade Auguste Delaune lors de cette rencontre comptant pour la 18e journée de Ligue 1. Anthony Racioppi a démontré tout son talent lors de la plus grosse action de ce match : une tête de Yunis Abdelhamid (73e). Encore une fois, Dijon a prouvé qu’ils avaient l’une des meilleure défense de Ligue 1 avec cette prestation magistrale des latéraux, Sacha Boey et Ngonda Muzinga, mais aussi deux défenseurs centraux, Bruno Ecuélé Manga et Senou Coulibaly. Un match nul qui a des saveurs de victoire pour les deux équipes. Grâce à ce résultat, Dijon (18e) et Reims (14e), ont tous les deux gagné une place.
  • Ce qu'on en retient : Un nul qui n'arrange personne

L’avenir de Ruffier et les pistes de l’ASSE : les infos de Manu Lonjon

Ligue Europa Conférence
"Montrer un autre visage" : Face à la montagne Tottenham, Génésio tient à sa "revanche"
IL Y A UN JOUR
Ligue 1
Genesio : "J’ai limite honte"
12/09/2021 À 17:36