Le duel entre l'OM et Rennes n'aura pas lieu samedi soir. La LFP a annoncé que le match était reporté après des échauffourées survenues dans l'après-midi avec les supporters marseillais à la Commanderie. "Compte-tenu des incidents survenus cet après-midi au centre d’entraînement de l’Olympique de Marseille, la rencontre OM – Stade Rennais F.C. est reportée à une date ultérieure", indique la LFP sans plus de précision.
La Commanderie a été le théâtre de scènes violentes. Plusieurs centaines de supporters de l'OM en colère y ont mené un coup de force samedi en début d'après-midi, et 25 personnes ont été interpellées. Des arbres ont été incendiés et quelques supporters sont parvenus à pénétrer dans l'enceinte où des dégâts ont été constatés à l'intérieur même du centre d'entraînement. Selon RTL, ils ont ouvert la valise d'André Villas-Boas alors que, dehors, le bus du club a été caillassé. La Provence précise de son côté que Valentin Rongier, Alvaro Gonzalez et Steve Mandanda, tout comme André Villas-Boas ont fait face aux supporters avant d'être rapatriés dans les locaux. Alvaro aurait reçu un projectile dans le bas du dos.
Ligue 1
Feu et intrusions à la Commanderie : Ça a chauffé entre l'OM et ses supporters
30/01/2021 À 15:41

Des banderoles déployées

La gronde des supporters de l'OM était déjà perceptible plutôt dans la journée avec un déploiement de banderoles particulièrement massif et des dizaines de messages apparus un peu partout dans la ville et largement repris sur les réseaux sociaux. "Suivez AVB, cassez vous tous", "Les Parisiens, cassez-vous", "Rendez nous l'OM", "Les Olympiens vous haïssent" ou "Direction, c'est la fin", pouvait-on notamment lire sur ces banderoles installées sur des ponts autoroutiers, des rond-points ou jusque sur la Corniche qui surplombe la Méditerranée.
La tension est donc encore montée d'un cran entre les supporters de l'OM et la direction du club, en particulier son président Jacques-Henri Eyraud. Son impopularité a pris une nouvelle dimension après son intervention dans une conférence sur le management lors de laquelle il avait évoqué le "danger" d'avoir trop de Marseillais ou de supporters de l'OM au sein du club. "JHE : Pas de Marseillais à l'OM ? Dégage d'ici", pouvait-on ainsi lire sur une banderole déployée au-dessus d'une voie rapide, et "JHE, Marseille te vomit" sur une autre installée rond-point du Prado, à quelques mètres du stade Vélodrome.
Ces incidents aggravent la situation de Marseille, déjà en proie à une crise sportive importante après quatre matches sans victoire en championnat, et trois défaites consécutives. Une série noire durant laquelle des tensions entre les deux stars de l'équipe, Dimitri Payet et Florian Thauvin, sont apparues au grand jour. Et qui a certainement contribué à l'annonce faite vendredi par André Villas-Boas, qui a entériné son départ du club à la fin de la saison.

"Je pense que c'est la fin" : Et si Villas-Boas voulait abréger ses souffrances à l'OM ?

Ligue 1
Adieu Uhlsport, bonjour... Kipsta : Les ballons de L1 et L2 changent de fournisseurs
IL Y A UNE HEURE
Ligue 1
Sampaoli souhaite conserver Thauvin et garde un espoir pour Milik
HIER À 06:27