Rudi Garcia a des problèmes de riches cette saison. L'entraîneur lyonnais dispose d'un groupe pléthorique pour un club qui ne dispute pas de Coupe d'Europe. Ce n'est pas forcément le cas dans tous les secteurs. Mais c'est le constat qui s'impose au milieu de terrain. Dans l'entrejeu, il devient difficile de dégager les véritables titulaires tant la concurrence se fait de plus en plus rude. Si Houssem Aouar semble intouchable malgré un temps de jeu en légère baisse ces dernières semaines, personne ne s'est vraiment dégagé pour accompagner le fleuron du centre de formation des Gones.

Grâce à notre offre Black Friday, ne ratez rien de la saison de sports d'hiver 2020/2021 !

Ligue 1
Trois victoires de suite et une tête d’outsider : à l’OL, on "regarde vers le haut"
HIER À 17:53

Maxence Caqueret fait évidemment partie des candidats. Mais la situation de la pépite lyonnaise, qui peine à retrouver son temps de jeu du début de saison, montre assez bien à quel point les places sont devenues chères dans l'entrejeu. Il y a eu l'arrivée de Lucas Paqueta lors du mercato. Il y a le retour au premier plan de Thiago Mendes après une première saison décevante sous le maillot rhodanien. Et il y a toujours le prometteur Bruno Guimaraes pour prétendre à une place au milieu. Dans ce trio de Brésilien, chacun a des arguments à faire valoir pour un statut de titulaire.

Lucas Paqueta, la polyvalence qui change tout

Son arrivée en provenance de l'AC Milan semblait d'abord destinée à renforcer le secteur offensif lyonnais. Ou compenser un éventuel départ d'Houssem Aouar. Finalement, Aouar est resté et Paqueta n'a quasiment jamais évolué dans la ligne offensive lyonnaise. Garcia semblait pourtant enclin à le positionner haut sur le terrain. "Je ne suis pas certain qu’il faille l’excentrer, avait jugé l'entraîneur des Gones à son arrivée. Il a besoin d’être au cœur du jeu. C’est un joueur qui doit jouer au cœur du jeu en soutien des attaquants. Je pense que son positionnement se situe là."

La gestion de Cherki par Garcia, quelque part entre le populisme et l’ancien monde

Mais Paqueta a le plus souvent été utilisé en relayeur, voire à la récupération, dans les différentes animations mises en place par Garcia. Et ses qualités n'en sont que plus précieuses pour l'entrejeu rhodanien. Il a cette créativité et cette qualité technique qui améliorent la fluidité des transmissions lyonnaises. Mais il a aussi fait preuve d'une agressivité et d'une science du placement qui le rendent efficace dans les phases défensives. Cette polyvalence n'était pas forcément présentée comme l'une de ses qualités. Mais elle est réelle, et elle a contribué à redistribuer les cartes dans le milieu de l'OL.

Thiago Mendes, enfin l'impact attendu

Il a un an de retard. Mais Thiago Mendes commence enfin à justifier les 22 millions d'euros investis l'été dernier pour l'arracher à Lille. Sa première saison mitigée ne laissait pas vraiment envisager qu'il puisse devenir un joueur d'impact du milieu lyonnais sur l'exercice actuel. C'est pourtant le cas depuis quelques semaines. A Lille, pour tenir un match nul à 10 contre 11 (1-1), ou face à Saint-Etienne, avec une entrée tonitruante pour sonner la révolte lyonnaise (2-1), l'ancien Dogue s'est même imposé comme le maillon fort de l'entrejeu rhodanien.

Le Rabiot de Pirlo, la pièce manquante du puzzle des Bleus

Garcia n'a pas manqué de souligner toutes ses qualités. Et l'entraîneur lyonnais ne semble plus vraiment enclin à se passer de lui désormais. "Thiago a mérité de rentrer dans cette équipe, a-t-il reconnu. Il a le jeu long le plus performant de l'effectif, il peut lancer les joueurs en profondeur, il est bon de la tête, c'est le plus défensif de nos milieux, il nous offre de la stabilité... Il en faut dans une équipe. Cela a aussi permis à Paqueta de jouer à ses côtés." Un duo dont la complémentarité n'est pas étrangère à la bonne passe traversée par l'OL ces dernières semaines.

Bruno Guimaraes, le creux de la vague

Pour l'instant, il est le grand perdant de l'affaire. Celui qui n'a pas su conserver sa place face à l'émergence de ses deux compatriotes. C'était difficile de prévoir un tel scénario l'hiver dernier, quand Bruno Guimaraes enchantait le Groupama Stadium par sa justesse de jeu et son activité aussi incessante qu'essentielle dans le milieu rhodanien. Cela l'était encore au cœur de l'été, quand le Brésilien formait avec Caqueret un duo de récupérateurs qui semblait partie pour durer à l'OL. Mais cette tendance est beaucoup moins nette depuis quelques semaines.

Guimaraes est très loin d'afficher son meilleur niveau. C'était particulièrement criant dans le derby où Garcia avait tenté de le relancer. Le jeune Brésilien n'a pas saisi sa chance. Et son remplacement par Paqueta à l'heure de jeu a coïncidé avec la montée en puissance de l'OL dans ce match. C'est la confirmation de sa mauvaise passe. Mais elle peut-être un mal nécessaire pour la progression d'un joueur dont le potentiel n'est pas remis en question. Et de ce point de vue, la concurrence nouvelle de ses compatriotes peut être bénéfique. Pour lui comme pour Lyon.

Griezmann, dans le Top 3 européen ? "Si on parle du Barça…"

Ligue 1
L'OL enchaîne brillamment et vise les sommets
HIER À 13:52
Ligue 1
Pépins physiques, expulsion et sanction : Aouar patine dans ce début de saison
28/11/2020 À 10:00