Christophe Galtier entre dans la partie la plus complexe de sa carrière d'entraîneur. En tête de la Ligue 1 avec son LOSC, à quatre journées du terme de la saison 2020-2021, le technicien entame un sprint final bien complexe avec son équipe. Il commencera samedi par la réception de l'OGC Nice au stade Pierre-Mauroy (21h00). Une première marche sur les quatre qu'il redoute, car l'OGCN va beaucoup mieux. Mais les Nordistes ont leur destin en mains, et c'est un luxe.
"En ouverture de la semaine de travail, j'ai félicité mes joueurs et je leur ai dit de ne penser qu'à Nice, Nice, Nice. Les autres matches seront importants si on bat Nice", a expliqué Galtier en conférence de presse, jeudi après-midi, quatre jours après la remontée de ses hommes contre l'OL au Groupama Stadium (2-3). "Pour cela, on ne doit pas penser aux quatre matches qui arrivent, on doit penser bien évidemment à Nice. D'autant plus qu'on reçoit une équipe qui a une défaite sur les huit derniers matches, qui a repris de l'oxygène, de la confiance, qui a marqué trois buts contre Montpellier."
Ligue 1
Lees-Melou quitte Nice pour Norwich
13/07/2021 À 10:08

Pas de pression pour le titre selon Galtier

Forcément, il a été question de ce titre de champion de France. Dix ans après le dernier, ce serait un succès symbolique pour le club nordiste. "Ce qu'on vit, ce n'est que du bonheur. Et on a notre destin en main. J'ai un groupe qui est très motivé, parfois agaçant, mais qui répond même parfois au-delà de mes espérances. Je ne pense pas qu'on soit la meilleure équipe, mais j'ai un groupe extraordinaire. Il y a un état d'esprit extraordinaire et on doit s'appuyer sur cela. On est devant, les joueurs tiennent quelque chose et ils doivent tout faire pour ne pas qu'on leur prenne. Comme un chien avec un os dans la bouche. Ils l'ont. Personne ne doit venir leur enlever, ils doivent avoir ça en tête. (...) Je ne cherche pas à enlever la pression à mon groupe en disant cela, car il n'y a pas de pression."
Il reste deux rencontres aux Lillois à domicile cette saison. La première face à Nice, ce samedi et la dernière lors de la 37e journée contre l'AS Saint-Etienne. Mécontent des résultats et surtout de l'attitude de ses joueurs quand ils évoluent sur leur pelouse, l'entraîneur du LOSC a demandé à ce que son groupe se mette au niveau. "Quand il y a des performances avec des scénarios incroyables, il faut mettre en garde. Il y a eu beaucoup de mise en garde, notamment sur nos matches à domicile : sur les quatre derniers, 3 nuls, 1 défaite. Nous avons couru après le score à chaque fois", a prévenu Galtier.

Revoir les entames de match à domicile

L'ancien entraîneur de l'AS Saint-Etienne a appuyé là où faisait mal pour son équipe depuis quatre mois : les mauvaises entames des rencontres à domicile. "En-dehors de l'aspect technico-tactique, j'ai travaillé avec des chiffres, des images, sur le fait que nos entames de matches ne sont pas bonnes à domicile, on court après le score et après ça devient plus difficile. On doit vraiment s'améliorer dans ce domaine-là : la préparation d'avant-match, l'échauffement", a observé l'homme fort des Dogues.
"Peut-être que la préparation individuelle doit être différente. Sur les chiffres, il y avait ce qu'on faisait lors des 17 premiers matches et ce qu'on fait à domicile depuis le 1er janvier, depuis la reprise. c'est insuffisant en terme de résultats, c'est insuffisant dans le contenu sur les entames de match (...) Le constat est que contre Angers on court après le score, pareil face à Strasbourg, Montpellier, Nîmes... et que finalement on a pris trois points sur douze."

Benjamin André (LOSC) à la lutte avec Lucas Paqueta (OL) en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Le champion de France reprend l'entraînement sans entraîneur
01/07/2021 À 15:25
Tokyo 2020
Conflit en vue : Nice et Monaco refusent que Gouiri et Badiashile participent aux Jeux
25/06/2021 À 15:15