Déjà 23 buts encaissés en 11 matches. Avant-dernier de Ligue 1, Strasbourg doit impérativement colmater les brèches dans sa défense, la pire du Championnat, pour éviter de sombrer encore au classement vendredi contre Rennes. Au même stade de la compétition la saison dernière, les Alsaciens n'avaient concédé que 12 buts, soit deux fois moins que lors du présent exercice. Difficile pourtant de trouver une explication tangible : depuis 12 mois, ni les hommes ni les consignes de l'entraîneur Thierry Laurey n'ont changé.

Ligue 1
Une minute de silence en hommage à Maradona avant PSG-Bordeaux
26/11/2020 À 10:54

"Le jeu n'a pas changé, la tactique non plus. Les erreurs individuelles pendant le match viennent de la confiance. Il faut être solide et récupérer rapidement cet état d'esprit", souligne Eiji Kawashima, le troisième gardien du Racing. Car depuis le début de la saison, la défense du RCSA est une passoire. Avec souvent des soucis de marquage et des petits détails défensifs qui amènent des buts évitables... Des coups qui minent encore un peu plus le moral des troupes.

Maintenant, le problème est identifié

Comme lors de la dernière journée à Montpellier (défaite 4-3), quand la défense du Racing a oublié Andy Delort, qui a pu surgir totalement démarqué au point de penalty et mettre le but du 3-2. Thierry Laurey le reconnait volontiers : "Il y a des erreurs défensives qu'on ne peut pas négliger, ça n'est pas que le manque de réussite... si on en est là, c'est qu'il y a des faiblesses. On pèche défensivement mais je ne rejette pas la faute sur les joueurs. Maintenant, le problème est identifié, on sait que c'est la défense, ça sera donc plus simple à corriger", explique-t-il.

Thierry Laurey lors du match opposant Brest à Strasbourg, le 25 octobre 2020, en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Et dans ce schéma défensif fragile, les gardiens ont aussi leur rôle à jouer. L'absence du titulaire habituel Matz Sels, victime en juillet dernier d'une rupture du tendon d'Achille gauche, se fait grandement ressentir. Ses remplaçants, le jeune Bingourou Kamara et le doyen Eiji Kawashima, ne parviennent pas à se montrer décisifs. S'ils ne commettent pas de grossières erreurs, ils ne parviennent pas non plus à faire gagner des points à leur formation en réalisant des parades déterminantes.

Une lueur d'espoir apparaît toutefois dans ce domaine puisque le portier international belge poursuit sa rééducation et son chirurgien devrait lui donner le feu vert pour reprendre l'entraînement la semaine prochaine. Matz Sels devrait donc pouvoir retrouver ses cages en janvier comme prévu.

Strasbourg a des raisons d'y croire

Comme un malheur ne vient souvent jamais seul, le manque de réussite vient ajouter à la frustration des supporters alsaciens. "On est malheureux sur les trois derniers matches, mais on est sur la bonne voie, glisse le coach. Les garçons sont dans la bonne dynamique, on peut mettre ça sur le dos de la maladresse mais je suis désolé, on n'a vraiment pas de réussite."

Retourné, DJ, cartons et passion : Facundo Medina est déjà central au RC Lens

Point positif, la formation strasbourgeoise propose du jeu, même si elle est souvent dans la réaction plus que dans l'action. Elle attend souvent d'être menée pour réagir et manque parfois de réalisme, comme dimanche à Montpellier (4-3), où elle n'a pas converti la première occasion de la rencontre avant d'encaisser deux buts dans les minutes suivantes.

"Les occasions franches, on les a. Avec des 'si' on fait tout, bien entendu, mais on se rapproche de plus en plus de ce que l'on veut. Il y a juste toujours un grain de sable qui vient bloquer la mécanique. Faut qu'on élimine ça", souligne Laurey. Le technicien de 56 ans voit le verre à moitié plein. Pour lui, la chance va forcément leur sourire à un moment donné. Contre les Rennais, tout juste éliminés de la Ligue des champions et qui n'ont gagné qu'un seul de leurs dix derniers matches, ce pourrait être l'occasion de se remettre à flot.

Ligue 1
Garcia suspendu un match par la commission de discipline
25/11/2020 À 19:09
Ligue 1
Thauvin n'a "encore rien décidé" pour son avenir à l'OM
24/11/2020 À 16:12