Une triple dose de Payet pour un soir de fête. Grâce notamment à son très inspiré milieu offensif, double buteur et passeur décisif, l’Olympique de Marseille a renversé Reims vendredi soir (1-3), en ouverture de la 34e journée de Ligue 1. Arkadiusz Milik, également buteur, Florian Thauvin et Pol Lirola ont tous participé au réveil offensif phocéen après l’ouverture du score de Nathanaël Mbuku. De quoi permettre à l’OM de s’installer au moins provisoirement à la cinquième place, en attendant le match de Lens ce week-end. Reims s’enfonce de son côté dans le ventre mou, après neuf matches sans défaite en championnat.
L’OM a provisoirement retrouvé la cinquième place. L'OM a enfin retrouvé le chemin du succès à l’extérieur, après dix matches sans. Mais surtout, l’OM a définitivement retrouvé le vrai Dimitri Payet. En jambes, disponible et inspiré, le second attaquant marseillais dans le système de Jorge Sampaoli a livré une prestation majuscule à Auguste Delaune. C’est d’abord lui qui a égalisé, avec une décontraction déconcertante, à la finition d’un centre de Pol Lirola (1-1, 41e). Puis il a servi Milik sur plateau avant la pause (1-2, 45e+2).
Ligue 1
Longoria : "Ben Arfa ? C'est lui qui a appelé Sampaoli…"
07/07/2021 À 14:33

Un côté droit redoutable

Moins en vue dans le jeu que ce qui a pu être le cas lors de ses précédents pics de forme, il s'est appliqué à remplir à merveille son rôle dans les 30 mètres adverses en seconde période. Avec, une nouvelle fois, un geste plein de calme dans la surface, cette fois sur un service de Valentin Rongier (1-3, 76e), pour tuer ce match. Trois buts venus du côté droit, sans aucun doute le point fort de ce nouvel OM. Thauvin entre les lignes et Lirola dans son couloir ont fait beaucoup de mal à leurs adversaires par séquences.
Mais il a fallu attendre presque une mi-temps pour voir les hommes de l’hyperactif Sampaoli se réveiller. Marseille a, en fait, attendu l’ouverture du score de Mbuku, 1,70m mais buteur de la tête sur corner, pour s’activer (1-0, 38e). Derrière, la machine s’est mise en route. L’OM est encore très loin d’être un rouleau compresseur et n’a pas dominé ce match de la tête et des épaules, tant Reims a su s’offrir quelques séquences intéressantes. Mais il est en progrès.
Le club olympien a également vu les événements tourner en sa faveur vendredi. Il y a eu ce poteau de Boulaye Dia (66e), puis ce second jaune pour Wout Faes (69e), dans la foulée d’une faute de Milik non sanctionnée. Marseille regrettera en revanche les sorties sur blessures de Boubacar Kamara, visiblement touché en bas du dos, et de Lucas Perrin, qui ne s’est pas remis d’un gros choc genou contre genou avec Steve Mandanda. L’infirmerie pourrait se remplir. Mais la jauge de confiance aussi. Ce qui ne sera pas le cas de Reims, 11e, qui n’a plus gagné depuis quatre rencontres.
Ligue 1
Pour Gerson à l'OM, il ne manquerait plus que l'officialisation
05/06/2021 À 15:57
Ligue 1
L'enjeu Milik et un chassé-croisé de folie : l'OM à l'heure des (très) grandes manœuvres
27/05/2021 À 06:31