Samedi, quelques minutes après le coup de sifflet final, le silence de Saîf-Eddine Khaoui en disait long. Interrogé dès le coup de sifflet final par Canal + au bord de la pelouse, Saîf-Eddine Khaoui n'a pas su mettre de mots sur la défaite marseillaise. "Je ne sais pas... je ne sais pas quoi vous dire", a répété le milieu offensif tunisien, l'air abattu.

Les Bleus passent-ils à côté du meilleur de Benzema ?

Et beaucoup de joueurs olympiens devaient partager l'état d'esprit de Khaoui dans le vestiaire après la rencontre. Parce que les hommes de Jorge Sampaoli ont livré une prestation assez étrange samedi. "Je pense que la première mi-temps nous était plutôt favorable. On a eu plus de contrôle. On rentre au vestiaire avec un but de retard de manière injuste pour moi parce que l’équipe avait fait un meilleur match que l’adversaire" a analysé Jorge Sampaoli en conférence de presse samedi, dans des propos relayés par Daily Mercato. Mais derrière, l'OM a craqué, comme l'a concédé le nouveau coach phocéen : "En deuxième période, on a commencé à abandonner le jeu collectif pour entrer dans une anarchie et un désespoir qui nous ont poussé à commettre des erreurs."
Ligue 1
"90 minutes de bonheur", "cadeau de Noël", "libération": 30.000 supporters ont retrouvé le Vélodrome
HIER À 21:24

Une moitié de match et une mauvaise opération

"En seconde période, on n'était pas là, il faut faire mieux pour prendre des points en Ligue 1", a tout simplement concédé le défenseur espagnol, toujours au micro de Canal +. "On a besoin de faire mieux les choses pour gagner." Mais malgré la lourde défaite, Alvaro assure qu'il y a des bonnes choses à retenir de ce revers subi à l'Allianz Rivieira : "Il y a du positif mais on a pris trois buts, c'est beaucoup trop pour espérer gagner. On a besoin de faire des choses pour jouer mieux avec ce type de système, ce que le coach veut développer comme jeu."
Jorge Sampaoli, lui, veut se projeter sur l'avenir de l'équipe et de son plan de jeu : "Le plus important reste le développement de l’équipe parce qu’un élément individuel peut être changé. Ce qu’il faut huiler c’est la manière, parce que sans ça, on ne sera content que dans les succès. Ce que l’on doit faire, c’est commencer à mettre en œuvre, c’est que cette équipe défende collectivement une idée de jeu qu’elle a montré en première période, mais qu'elle a malheureusement perdu en deuxième période."
Même si Alvaro trouve du positif dans cette défaite, elle reste une mauvaise opération dans la course à l'Europe pour les hommes de Sampaoli. Désormais, le RC Lens peut passer devant l'OM et s'installer à la 5e place du championnat en cas de match nul ou de victoire sur la pelouse de Strasbourg dimanche. Après deux succès prometteurs face à Rennes et Brest, Sampaoli chute pour la première fois depuis son arrivée dans la cité phocéenne. Il pourra se remettre en scelle après la trêve internationale, lors de la réception de Dijon au stade Vélodrome.
Ligue 1
Galtier, pour remodeler Nice à son image
30/07/2021 À 22:55
Ligue 1
Lees-Melou quitte Nice pour Norwich
13/07/2021 À 10:08