Première réussie pour Jorge Sampaoli. Pour son baptême sur le banc de l’Olympique de Marseille, l’entraîneur argentin a mis un terme à la série de quatre matches sans victoire de son nouveau club en venant à bout du Stade Rennais grâce au premier but de la saison de Michaël Cuisance, en toute fin de rencontre (1-0). L’OM, dont l’objectif assumé est de s’emparer du dernier ticket européen, grimpe à la sixième place de Ligue 1. Au contraire, Bruno Genesio manque son départ avec Rennes, qui s'enlise en milieu de tableau (10e).

Débuts timides pour Genesio et Sampaoli

Ligue 1
Longoria : "Ben Arfa ? C'est lui qui a appelé Sampaoli…"
07/07/2021 À 14:33
La rencontre aurait pourtant pu basculer dès les premières secondes de jeu. A la retombée d’un centre de Lirola depuis son côté droit, Florian Thauvin a vu sa remise de la tête rebondir sur le bras de Nyamsi, synonyme d’un penalty sifflé par M. Pignart (3e). Mais l’arbitre de ce match décalé de la 22e journée a tout de même décidé de visionner les images pour conforter sa décision. Et il a eu raison : le défenseur rennais avait en fait touché le ballon du bas du dos.
S’en est suivi une longue opposition entre deux équipes qui ont montré vouloir bien faire pour accueillir leur nouvel entraîneur de la meilleure des manières. Mais Marseille et Rennes ont surtout déroulé un jeu stéréotypé, avec peu de risques pris, preuve qu’un réel manque de confiance s’est installé chez ces deux formations. Car mis à part un léger temps fort marseillais, ponctué par une volée du droit de Milik parfaitement repoussée par Gomis (34e) et une reprise non cadrée de Dimitri Payet (36e), Rennais et Marseillais se sont contentés de s’annihiler pour rentrer aux vestiaires sans avoir marqué le moindre but.

Clément Grenier (Rennes) et Florian Thauvin (Marseille)

Crédit: Getty Images

Cuisance ouvre son compteur

Pendant la pause, Jorge Sampaoli et Bruno Genesio ont dû répéter l’objectif de leurs formations respectives : tout faire pour s’approcher de la cinquième place de Ligue 1, synonyme de dernier ticket européen. La rencontre s’est alors peu à peu emballée, les deux équipes mettant plus de rythme sur la pelouse du Stade Vélodrome.
N’arrêtant pas de faire les cent pas devant son banc de touche, Jorge Sampaoli a attendu de longues minutes pour voir une frappe de Florian Thauvin flirter avec le poteau droit de Gomis (55e). Avant de se rasseoir en attendant la fin du moment fort du Stade Rennais. Mais pour son 450e match dans le but marseillais, Steve Mandanda a parfaitement géré la lourde frappe de Benjamin Bourigeaud (67e) avant de se voir sauver par la transversale lors d’une magnifique tentative de Martin Terrier (75e).
Acculé, l’Olympique de Marseille a tout de même trouvé des ressources pour se lancer dans un ultime contre. Lancé à gauche de la surface par Dario Benedetto, Luis Henrique a déposé le ballon sur la tête de Michaël Cuisance, ouvrant son compteur en Ligue 1 d’une tête imparable (1-0, 89e). Pour enfin lancer sa saison sous les ordres de Sampaoli ? Pour atteindre son objectif européen, l’OM aura sans aucun doute besoin de lui.

Jorge Sampaoli (Marseille)

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Pour Gerson à l'OM, il ne manquerait plus que l'officialisation
05/06/2021 À 15:57
Ligue 1
L'enjeu Milik et un chassé-croisé de folie : l'OM à l'heure des (très) grandes manœuvres
27/05/2021 À 06:31