Il aura passé sept ans au PSG, sans laisser indifférent. Javier Pastore a une place particulière dans le coeur des supporters parisiens et il le leur rend bien. Désormais à la Roma où il a, malheureusement pour lui et les amoureux de football, passé bien plus de temps à l'infirmerie que sur le terrain, le milieu argentin de 31 ans a accordé un entretien au quotidien espagnol AS publié mercredi, au cours duquel il est revenu sur ses années dans le club de la capitale française. Et alors que ce dernier aurait formulé une offre à Lionel Messi (deux ans de contrat et une année en option), "El Flaco" a confirmé que le PSG rêve du sextuple Ballon d'or depuis bien longtemps.
A tel point qu'on lui a même demandé de jouer les intermédiaires. "Ils voulaient toujours Messi, chaque année. Ils ont toujours su que Messi était difficile à obtenir, mais ils l'ont toujours voulu. En riant, ils m'ont demandé de le convaincre (de venir à Paris), tout comme avec Di María. Je leur ai dit combien il était agréable de vivre à Paris, combien l'équipe était bonne, et finalement Ángel a fini par arriver", a expliqué Pastore qui a donc su convaincre (ou du moins a aidé à convaincre) l'un de ses deux compatriotes.
Ligue 1
"On verra" : Florenzi entretient le flou sur son avenir au PSG
IL Y A 3 HEURES
Le roi du Qatar était comme un ami
L'ancien numéro 27 parisien avait d'ailleurs l'oreille des décideurs à Doha. "Le président Nasser ou le propriétaire m’ont posé des questions sur les joueurs qu’ils allaient appeler, si cela semblait juste ou non. J’avais beaucoup de relations avec eux, j’ai toujours vécu cela de manière très naturelle, mais c’était une chose très folle, je parlais au roi du Qatar, avec le propriétaire d’un pays, mais il était très jeune, il était comme un ami, il vous parle naturellement, vous ne le voyez pas d’une autre façon", a-t-il ajouté.
Alors Messi cèdera-t-il finalement aux sirènes parisiennes ? Si Pastore ne fait plus partie de l'effectif du PSG, il ne manquera vraisemblablement pas de lui vanter à nouveau les mérites de la capitale française si son compatriote venait encore à le consulter. Le lobbying de Leonardo (qui appelait Pastore "tous les jours" pour le faire venir à Paris en 2011) voire de Neymar pourrait également faire la différence. Affaire à suivre...

L'atout dans la manche de Laporta pour garder Messi

Ligue 1
"Si Lens prive Lille de titre, on en parlera encore dans 20 ans !"
IL Y A 12 HEURES
Ligue 1
Droits TV : la fin de saison est passionnante mais la L1 ne doit toujours pas rêver au jackpot
IL Y A 13 HEURES