"Nous continuons à discuter de manière professionnelle et confidentielle et sans pression ni de la presse ni de quiconque", a affirmé la banque d'affaires Wingate, mandatée par Mohamed Ajroudi pour négocier le rachat de l'OM. Le 29 juillet, l'homme d'affaires franco-tunisien avait annoncé faire une "dernière offre ferme", valable selon lui pour les "dix prochains jours ouvrables".

Ligue 1
Il a raté le PSG à cause de ça : Minala, la "fake news" qui a tout changé
IL Y A 2 HEURES

McCourt toujours pas vendeur

"Contrairement à une polémique médiatisée, la limitation temporelle de leur offre à M. Frank McCourt et du complément d'offre à l'attention de la mairie de Marseille (pour le stade Vélodrome, NDLR), ne sont pas un ultimatum au club, à ses actionnaires ou à la mairie de Marseille", a expliqué jeudi Wingate. "Il s'agit simplement du fait que nos clients sont conscients du temps nécessaire au travail restant à faire pour préparer le club à confronter ses prochaines échéances et challenges sportifs", a ajouté la banque d'affaires.

Depuis la fin du mois de juin, les sorties médiatiques du clan acheteur, entre Mohamed Ajroudi et Mourad Boudjellal, l'ex-patron du RC Toulon proposé pour prendre la présidence du club en cas de rachat, se sont multipliées. Ces déclarations ont débouché sur plusieurs démentis des dirigeants de l'OM. Le club a annoncé le 21 juillet avoir assigné les deux hommes en justice, dénonçant "une campagne de désinformation massive". Le 23 juillet, l'OM avait formellement indiqué à Wingate que "le club n'(était) pas à vendre", que le propriétaire Franck McCourt "ne souhait(ait) pas engager de discussions", et ce "de manière formelle et définitive".

Ligue 1
Le PSG en pole dans le dossier Koulibaly ?
IL Y A 3 HEURES
Ligue 1
Luis Henrique, la nouvelle trouvaille de Villas-Boas ?
IL Y A 6 HEURES