Il fallait que cela tombe sur Rennes. Son ancienne équipe et celle qui a si souvent subi ses misères. Hatem Ben Arfa avait déjà marqué six fois contre les Bretons, sa victime préférée. Il a ajouté un septième but avec la manière. Lancé par Samuel Kalu, il a enrhumé Damien Da Silva et Nayef Aguerd avant de trouver le coin du but rennais de son fabuleux pied gauche. Un but à la Ben Arfa. Mais surtout celui de la victoire. Et c'est surtout de ça dont Bordeaux avait besoin.

Profitez de notre offre Black Friday pour vous assurer de ne rien manquer de l'année 2021

Ligue 1
Un Ben Arfa buteur et Bordeaux fait tomber Rennes
20/11/2020 À 19:52

Les Girondins n'en menaient pas large avant d'arriver chez le troisième du dernier championnat. Ils restaient sur deux cuisants revers à Monaco (4-0) puis à domicile face à Montpellier (0-2). La tension était à son comble. Jean-Louis Gasset avait eu des mots très durs à l'encontre de ses joueurs. Il avait aussi évoqué la course au maintien. C'est peu de dire que la trêve internationale était attendue avec impatience pour remettre les idées girondines en place. Encore fallait-il repartir du bon pied. C'est ce que Ben Arfa et les Bordelais ont réussi en Bretagne.

HBA a mis la main à la patte. Parce qu'il a été décisif, sa qualité première. Parce qu'il a éclairé le jeu bordelais, ce qu'il sait aussi très bien faire. Mais surtout parce qu'il était impliqué. Il a trop souvent été taxé de ne pas l'être suffisamment par le passé pour que cela ne soit pas souligné. Ben Arfa ne s'est jamais ménagé avant de sortir, épuisé, à l'entame du dernier quart d'heure. Il n'a jamais rechigné aux tâches défensives pour que Bordeaux puisse tenir sous la pression rennaise. Il s'est comporté en véritable leader.

"Quand il a vu qu'on perdait deux matches d'affilée..."

C'est ce dont Bordeaux a particulièrement besoin. De manière générale et en ce moment en particulier. Jean-Louis Gasset n'a pas manqué de le souligner. "Ben Arfa, il avait tellement envie de faire un bon résultat... Il n'aime pas perdre, il n'a pas l'habitude dans sa carrière de trop perdre, a expliqué l'entraîneur bordelais en conférence de presse. Quand il a vu qu'on perdait deux matches d'affilée... Mais quand lui montre l'exemple et qu'il vient défendre, toute l'équipe va derrière lui, et ça c'est un bon signe".

La gestion de Cherki par Garcia, quelque part entre le populisme et l’ancien monde

Cette implication, elle s'est également sentie dans les propos du stratège des Girondins. Son premier but sous ses nouvelles couleurs passe après. L'essentiel était ailleurs. "On avait à cœur de prendre des points à l'extérieur, surtout en ce moment, s'est-il réjoui à l'issue de la rencontre. On a répondu présent collectivement, c'est ce qui est important. On est récompensé de nos efforts. On pense à nos supporters qui doivent être très contents. On espère qu'on va continuer comme ça, et je pense qu'on va continuer comme ça. A travers ce match, on a vu beaucoup de belles choses."

Bordeaux pourra compter sur Ben Arfa pour tenter de confirmer le renouveau aperçu en Bretagne. Il en aura bien besoin. Car le programme des Girondins va encore se corser après ce déplacement déjà loin d'être évident à Rennes. Le prochain sera au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain, une autre vieille connaissance pour HBA. Et le suivant sera à Lille, avec la réception de Brest entre les deux. Bordeaux avait besoin de repartir du bon pied avant un tel enchaînement. Et c'est bien celui de Ben Arfa qui l'a mis sur le bon chemin.

Ce qui peut pousser Messi vers Guardiola

Ligue 1
PSG-Bordeaux : Marquinhos absent, Icardi et Gueye incertains
IL Y A 3 HEURES
Ligue 1
Le PSG va diffuser des chants de supporters pendant le match contre Bordeaux
IL Y A 4 HEURES