Pourquoi Canal veut se retirer ?

C'est une bombe qui va changer le paysage de l'audiovisuel sportif français. Alors que la LFP a snobé l'offre du tandem Canal+/beIN Sports pour vendre ses droits TV pour les trois prochaines saisons à Amazon et Canal+ , la chaîne cryptée a annoncé quelques minutes après qu'elle cesserait de diffuser la Ligue 1. "Après l'échec du choix de Mediapro en 2018, Canal+ regrette la décision de la LFP de retenir aujourd'hui la proposition d'Amazon au détriment de celle de ses partenaires historiques Canal + et beIN Sports. Canal+ ne diffusera donc pas la Ligue 1", a écrit le groupe de télévision dans un communiqué.
Canal + n'a clairement pas digéré cette annonce. Et ce n'est pas très surprenant alors que la chaîne s’insurge depuis le fiasco de Mediapro du prix de son lot 3, qui lui permet de détenir deux affiches pour 332 millions d'euros chaque saison. Elle avait d'ailleurs déposé un recours pour "abus de position dominante" contre la décision de la LFP de ne remettre en jeu que les lots abandonnés par le groupe sino-espagnol, sans inclure ce désormais fameux lot 3. Mais l'Autorité de la concurrence l'a rejeté vendredi matin.
Ligue 1
Donnarumma au PSG, une bonne opportunité ou une énorme balle dans le pied ?
IL Y A 7 HEURES
Selon la répartition adoptée vendredi par le Conseil d'administration de la LFP, Canal devrait donc payer 332 millions pour deux matches pendant qu'Amazon va verser 250 millions par saison pour la période 2021-2024 pour huit matches de chaque journée. "Canal voit Amazon prendre le meilleur de la L1 en payant moins cher que la chaîne cryptée paye pour un lot moins bon. On peut imaginer leur sentiment d'injustice. Et se dire qu'ils mettront tout en œuvre à partir de là pour se débarrasser de ce lot", estime Pierre Maes, consultant et auteur du livre "Business des droits TV du foot" aux éditions FYP.

Si Canal souhaite se retirer, ça veut dire quoi ?

Dans la foulée de cette annonce, Canal+ a diffusé son communiqué pour prévenir qu'il cesserait de diffuser la Ligue 1 la saison prochaine. Mais comment est-ce possible alors que la chaîne du groupe Vivendi détient deux matches ? Il faudra attendre pour y voir plus clair. Cependant, BeIn Sport pourrait se retrouver au cœur de l'affaire. Il faut en effet se rappeler que Canal possède ce lot 3 suite à un accord de sous-licence signé en 2019 avec BeIn Sport pour racheter ce pack de deux matches à prix coûtant (332 millions d'euros).
A partir de là, il est difficile de savoir quelle est la marge réelle dont dispose Canal sur le plan juridique. Mais en toute vraisemblance, cette affaire devrait se régler en fonction du contrat entre Canal + et BeIn Sport pour cette sous-licence… "Canal a des liens contractuels avec BeIn Sport. Tout dépend alors des termes du contrat. Mais il y a un contrat de diffusion a priori pour trois saisons à respecter. Cependant si Canal + déclare cela, c'est qu'ils savent ce qu'ils disent et ont les cartes nécessaires en mains pour justifier cette décision et se retirer complétement de la L1", annonce Pierre Maes. Ce qui laisse penser que BeIn Sport pourrait récupérer son lot. Et qu'une nouvelle bataille juridique pourrait commencer.

Droits TV Ligue 1 Camera

Crédit: AFP

Pourquoi Amazon n'a rien à voir avec Mediapro ?

Encore un nouvel entrant ! Certes. Mais cette fois, les acteurs du football français n'ont pas de soucis à se faire sur le sérieux de l'offre. Déjà car elle n'a plus rien à voir avec la manne hallucinante mise sur la table par Mediapro en 2018. Surtout, Amazon présente lui de sérieuses garanties et ne débarque en plus pas de nulle part non plus. Si le sport n'est pas le cœur de l'activité du géant du commerce en ligne, l'entreprise de Jeff Bezos s'active depuis des années maintenant sur le marché des droits sportifs.
Depuis 2017, Amazon diffuse ainsi aux Etats-Unis des matches de foot US avec la NFL. Et dans le monde du ballon rond en Europe, le groupe américain a récupéré des rencontres de Premier League pour un peu plus de 100 millions d'euros et a aussi acheté des affiches de Ligue des champions en Allemagne et en Italie, à compter de 2021 (16 matches par saison). Les 250 millions mis sur la L1 sont cependant son "plus gros investissement en Europe" remarque Pierre Maes. En France, Amazon n'en est d'ailleurs pas à son coup d'essai après avoir déjà obtenu une partie des droits de Roland-Garros.

Amazon va-t-il conserver son prix d'abonnement à 5.99 par mois ?

C'est une question qui passionne forcément les amateurs du ballon rond en France : à quel prix Amazon va placer son offre avec la L1 ? Le doute plane encore. "De plus amples détails sur le prix, la production, l'équipe de consultants ou l'expérience client seront communiqués dans les prochaines semaines, en amont du démarrage de la prochaine saison au mois d'août", s'est contenté de glisser la société de Seattle dans son communiqué où elle se félicite de l'obtention de la L1.
Aujourd'hui, Prime Video est disponible pour 49 euros par an, soit 5.99 euros par mois. Alors est-ce envisageable de maintenir ce service à ce niveau ? Ou faudra-t-il dépenser plus pour avoir le droit de regarder la L1 ? "Dans tous les autres pays, ils ont gardé le montant de l'abonnement au même tarif, remarque Pierre Maes. Même si l'investissement est plus conséquent, je ne les vois pas augmenter leur prix car leur stratégie est d'attirer des gens vers leur programme de fidélisation Prime pour qu'ils puissent découvrir les avantages de leur offre. Ce n'est pas du tout le modèle de la TV à péage. On peut imaginer étant leur stratégie qu'ils vont laisser les prix inchangés". Réponse dans quelques semaines.
(Avec AFP)
Ligue 1
Offres insuffisantes et spectre de la relégation : pour Bordeaux, il y a plus que jamais urgence
HIER À 17:26
Ligue 1
Le PSG y croit pour Pogba, et n'oublie pas non plus Camavinga
19/06/2021 À 09:59