Touchée, oui. Mais pas encore coulée. Dans un derby qui ne restera probablement pas dans les annales, l'ASSE a enchaîné un septième revers face à l'OL (1-0) sans vraiment se rebeller, malgré une deuxième mi-temps un peu plus encourageante. Mais les Verts, toujours derniers et avec le spectre de la Ligue 2 qui se rapproche très sérieusement, ne comptent pas rendre les armes. Bien que déçu, voire même dépité, Pascal Dupraz a déclaré vouloir se battre jusqu'au bout malgré la déception.
"Nous n'avons pas existé en première mi-temps, a-t-il tout d'abord déploré au micro d'Amazon Prime. Le ballon ne sortait pas des pieds, avec beaucoup d'erreurs techniques. Ce n'était même pas un grand Lyon, c'était un lionceau... Je pensais qu'on aurait pu faire mieux (...) En deuxième mi-temps, c'était mieux dans les intentions, les énergies. Mais pas dans la réalisation. On a beaucoup d'absents, mais les jeunes se sont battus. Nous sommes déçus d'avoir perdu face à ce petit Lyon. Mais on ne va pas abdiquer."
On ne lâchera pas et on va le faire
Ligue 2
Malmené, Saint-Etienne se révolte et accroche le nul à Quevilly-Rouen
IL Y A UNE HEURE
Malgré une mine déconfite et une voix monotone, l'entraîneur de l'ASSE a tenté de réveiller ses troupes. "Il reste beaucoup de matches et donc de points à prendre, a-t-il prévenu. Il faut que le groupe reste concentré. Je vais continuer à encourager les joueurs, à dire qu'il ne faut pas se fier aux calculs. Nous avons une chance sur deux de nous sauver. Soit c'est la descente, soit le maintien. Je vais faire en sorte que les joueurs se libèrent davantage. Et surtout, empocher des points et ne rien lâcher." Un sentiment partagé par Paul Bernardoni, tout juste arrivé mais auteur d'un discours très fort.
Le compte-rendu du derby
"J'ai déjà vécu ça à Nîmes, a raconté le gardien à Amazon Prime. Ce qui est important, c'est la mentalité. Je ne suis pas un menteur, et je vois ici que les mecs ne lâchent pas. Ils sont à 100%. Tout le monde est à fond, il faut le savoir. On ne lâchera pas et on va le faire (...) C'est un sacré challenge pour moi, mais c'est hyper motivant. Je l'ai dit aux gars en entrant dans le vestiaire tout à l'heure : "On va se maintenir !". Un club comme ça, ça ne peut pas descendre en Ligue 2. Quand je vois la mentalité des mecs qui s'arrachent... Ce sont des signes. Les mecs sont là, et ils sont forts. On y croit. On va le faire." Pour ça, il faudra peut-être compter sur la fin du mercato hivernal.
"On attend encore des renforts, un attaquant et un latéral. On travaille pour ça, tout le monde est aligné. Nos dirigeants ont la même envie, sortir de ce mauvais pas", a assuré Pascal Dupraz, qui espère donc deux recrues d'ici au 1er février, en plus des retours de la CAN. Avec tous le même but : sauver l'ASSE de l'enfer.
Ligue 1
Neymar étincelant, but gag et pelouses indignes : les Tops et Flops de la 2e journée
HIER À 21:40
Ligue 1
La LFP a tranché, Lorient - Lyon est reporté
12/08/2022 À 15:30