L'OGC Nice a retrouvé le sourire ! Après quatre matchs consécutifs sans victoire en championnat, les Aiglons se sont imposés contre Lorient grâce à un doublé d'Andy Delort (2-1), dimanche pour le compte de la 32e journée. Juste avant le derby azuréen contre l'AS Monaco, Nice a repris confiance et s'est provisoirement replacé à la quatrième place de cette Ligue 1 2021-2022, un point devant le voisin monégasque, cinquième, et deux points derrière le Stade Rennais, troisième.
Le film du match
De son côté, le FC Lorient ne s'est pas éloigné de la zone de relégation malgré une prestation collective courageuse. Auteur de ses onzième et douzième buts en championnat cette saison, Delort permet à son club de continuer de croire en une qualification pour la prochaine Ligue des champions.
Transferts
Les 13 infos mercato qui vous ont échappé dimanche
07/08/2022 À 18:18
https://i.eurosport.com/2022/04/17/3357116.jpg
Abonnez-vous à Eurosport pour suivre une année complète de sport !

Le bon coaching de Galtier

Pour Nice, il y avait matière à croire en ses chances dans cette rencontre. Vainqueur de quatre de ses six dernières réceptions en Ligue 1, le Gym était en réussite face à Lorient sur sa pelouse avec trois victoires lors des quatres derniers affrontements à l'Allianz Arena. Mais pour les hommes de Christophe Galtier, la pratique n'a pas été aussi simple, à l'image d'une première période bien morose. À vrai dire, seule une frappe enveloppée de Justin Kluivert a obligé Matthieu Dreyer à une parade main opposée (35e). Le reste du temps, Nice s'est retrouvé gêné par une organisation bretonne prête à laisser la possession aux locaux.
En deuxième période, Nice a passé la vitesse supérieure et cela s'est vu. Infiltré dans la surface lorientaise, Khéphren Thuram-Ulien s'est fait accrocher par Moritz Jenz et a obtenu un penalty logique. De sang froid, Delort a ouvert le score et lancé réellement la partie (54e, 1-0). Enfin devant au score, les Niçois ont sans doute baissé leur garde et les visiteurs en ont profité pour égaliser grâce à un exploit individuel d'Armand Laurienté (61e, 1-1).
Dès lors, Galtier a amené du sang frais dans la partie avec Hicham Boudaoui et Kasper Dolberg. Si le premier nommé a apporté de la percussion et réalisé un petit pont pour semer la panique dans la surface adverse (82e), le second a pesé au moment de marquer le but décisif grâce à un délicieux centre à destination de Delort, assez tueur pour réaliser une tête piquée parfaite (88e, 2-1). C'est une certitude : malgré la finale de la coupe de France prévue le 7 mai face à Nantes, Nice joue l'Europe via le championnat et peut toujours rêver de la C1. Le Monaco-Nice de mercredi va coûter cher...
Ligue 1
Rennes tombe dans le piège lorientais
07/08/2022 À 16:56
Ligue 1
Un beau combat et Ramsey évite un faux pas d'entrée pour Nice
07/08/2022 À 12:54