Frustration et amertume. Bien lancés après la première période, les joueurs de l'Olympique Lyonnais fonçaient tout droit vers un 4e succès de suite dans le 123e derby de l’histoire, grâce à un but de Houssem Aouar. Mais une seconde période insipide, avec aucun tir cadré, aura finalement ramené les Gones, sur un petit nuage après leur victoire en Ligue Europa face à Brondby cette semaine (3-0), sur terre.

Paqueta, le meilleur de L1 ? "Il a la technique d'un Brésilien et la grinta d'un Argentin"

"On est frustrés, c’est toujours dur d’accepter le match nul, surtout dans ces conditions et avec la physionomie du match, c’est très frustrant pour nous", a ainsi reconnu le buteur lyonnais après le match au micro d’Amazon Prime. "Frustré ? Oui, parce qu’on a perdu 2 points, et à mon avis c’était évitable, a appuyé le coach rhodanien, Peter Bosz, quelques minutes après son numéro 8. Je ne suis pas content parce qu’on ne gagne pas".
D1 Arkema
Après la Ligue des champions, l'OL récupère sa couronne nationale
29/05/2022 À 20:51
On a été la meilleure équipe mais on n'a pas réussi à marquer le deuxième et le troisième but alors qu'on a eu beaucoup d’occasions
La faute à deux erreurs de main, d’abord celle de Lopes, sorti hors de sa surface pour empêcher Bouanga d’aller conclure en contre, et qui a provoqué l’exclusion du portier de l’OL (74e), avant que Jason Denayer, entré en jeu un peu plus tôt, ne stoppe une tête de Jean-Philippe Krasso de la mauvaise partie du corps, concédant un penalty transformé par Wahbi Khazri (90e+4). "Il y a deux faits de jeu qui nous sont contraires, c’est compliqué pour nous ce soir mais on va retenir le positif pour pouvoir aller de l’avant", a tenté de positiver Aouar.

Aouar, buteur face à l'ASSE

Crédit: Getty Images

"On voit qu'il y a de la qualité dans l’équipe, on l’a vu sur certaines phases de jeu, c’est pour ça que je dis qu’on aurait pu se mettre à l’abri, que ce soit avec un but ou même dans la façon de jouer et de conserver le ballon", a également regretté celui qui a vécu, à titre personnel, une très belle semaine, même s'il a aussi symbolisé cet OL qui s’est sabordé, en manquant de lucidité sur un face-à-face avec Etienne Green, peu avant que son équipe ne se retrouve à dix.
Jérôme Boateng, qui a vécu la fin de rencontre depuis le banc, a partagé la déception de son milieu de terrain : "C’était un match difficile, on a été la meilleure équipe mais on n'a pas réussi à marquer le deuxième et le troisième but alors qu'on a eu beaucoup d’occasions", a rappelé l'international allemand. Il pensait notamment à ce but refusé pour Shaqiri juste avant la pause (45e), pour un hors-jeu de Paqueta au départ, et à une nouvelle réalisation annulée, de Toko-Ekambi cette fois (47e), quelques minutes après le retour des vestiaires. Sans parler de ces duels remportés par Green (4e, 13e, 18e, 36e) dans une première période enthousiasmante.
"Avec les qualités qu'on a ,on peut mieux faire. De temps en temps c'était bien, on a aussi eu quelques occasions… Il faut marquer. Le but refusé (de Shaqiri) fait une grosse différence, parce qu'à 1 ou 2-0, ça change beaucoup de choses", s'est de son côté lamenté Peter Bosz, dont l'équipe a sûrement manqué de fraîcheur, avec un effectif amputé de ses deux neuf de métier (Dembélé et Slimani) et qui disputait son 5e match en deux semaines.
Le tacticien néerlandais, qu'on voyait de plus en plus satisfait au fil des conférences de presse, est un peu revenu à son spleen de début de saison, surtout lorsqu’il a regardé le classement de son équipe : "10e (à onze points du PSG, NDLR) ce n'est pas bien, on doit être plus haut, et on va travailler là-dessus après la trêve". Ce sera dans un autre rendez-vous au sommet, face à Monaco.

Est-ce que le Qatar se cache derrière l'offre de rachat des Verts ? "La question doit se poser"

Ligue 1
A Lyon, après le grand n'importe quoi, le chamboule tout ?
24/05/2022 À 21:32
Ligue des champions féminine
L'antisèche : Comme des lionnes
21/05/2022 À 20:17