C'est la loi de l'offre et de la demande. Et comme tout marché, le football ne fait pas exception à ce principe. Les supporters du PSG sont aujourd'hui bien placés pour le savoir. Depuis plusieurs années maintenant, ils sont confrontés à un nouveau business : le prix des places au Parc des Princes. Et si c'était déjà le cas suite aux signatures prestigieuses comme Zlatan Ibrahimovic ou encore Neymar et Kylian Mbappé, l'arrivée de Lionel Messi n'a fait qu'amplifier un phénomène difficilement contrôlable.
Depuis le début de la saison, certains matches font le bonheur des revendeurs. Avec des prix qui peuvent s'envoler. Haut. Très haut. Pour l'affiche PSG-Lyon, les billets ne se vendaient pas à moins de 100 euros. Et sur la plateforme de revente officielle du PSG, certains étaient proposés pour 1350 euros pour les meilleures places. Dingue. Et évidemment, tous les facteurs entrent en ligne de compte pour fixer ces prix. Un peu comme à la bourse. Avec comme variable ultime : la présence de Lionel Messi.
Ligue 1
"On ne peut pas dire que ces gens-là aiment l'OM" : Payet "désabusé" après les jets de projectiles
HIER À 22:53

supporters of Paris Saint-Germain during the line-up during the French Ligue 1 match between Paris Saint-Germain and Olympique Lyon at the Parc des Princes in Paris, France on September 19, 2021.

Crédit: Imago

Ça devient impossible d'aller au Parc en C1 si tu n'es pas abonné
Cette semaine par exemple, les prix des places les moins chères sont passés de 70 euros lundi à 50 jeudi puis à 34 vendredi. La raison ? Au fil des heures, le forfait de Lionel Messi est devenu de plus en plus certain. Quand il est susceptible d'être là, l'histoire est donc tout autre. Face à Manchester City mardi, les places les moins chères étaient ainsi proposées à la revente vendredi à 150 euros. Et cela montait à 605 euros pour la catégorie 1. Et il reste du temps pour que ça grimpe. Surtout si la Pulga peut tenir sa place pour ce choc européen.
Cette douce folie n'a rien d'illogique. Le Parc des Princes n'est plus seulement un rendez-vous pour les amoureux du PSG. C'est devenu un lieu de spectacle où les amateurs de sports en tout genre mais aussi les touristes souhaitent se rendre pour voir des stars planétaires. Et assister à un possible show d'un sextuple Ballon d'Or, considéré par beaucoup comme le meilleur joueur du monde, ça n'a pas de prix pour certains. Enfin si on peut se permettre ce genre de folies bien entendu. "Ça devient impossible d'aller au Parc pour un match de Ligue des champions ou un choc, si tu n'es pas abonné. C'est un enfer", regrette Lucas, qui a lâché son abonnement cette année mais essaye toujours de se rendre régulièrement Porte d'Auteuil. Quand l'occasion lui permet...

Fans wait outside the Parc des Princes for the introduction ceremony of Argentinian striker Lionel Messi for Paris Saint-Germain (PSG) in Paris

Crédit: Getty Images

Un énorme bénéfice à la fin de la saison
Cette montée des prix peut aussi donner l'envie de faire quelques affaires. Notamment de la part des abonnés. Détenteurs du précieux sésame pour tous les matches de la saison (ndlr : jusqu'aux demi-finales de la C1 pour les virages), certains abonnés, dont la souscription se renouvelle tous les ans, n'hésitent pas à en profiter. "J'achetais l'abonnement d'une personne il y a deux ans et elle se faisait un énorme bénéfice à la fin de la saison, trois à quatre fois son prix d'achat", se souvient encore Lucas. Et avec Messi, la culbute promet d'être encore plus vertigineuse.
Certains abonnés, dont l'un en Tribune Paris, nous ont par exemple expliqué qu'ils n'hésiteront pas à revendre toutes leurs places pour la Ligue des champions pour se faire rembourser leur abonnement : "Jusqu’à 2020, je vendais une dizaine de place par an pour couvrir l’abonnement et j’allais aux matchs gratis. Maintenant je vends tout et mon objectif est de faire minimum fois deux".
De temps en temps, c'est tellement tentant
D'autres sont plus partagés. Comme Thomas, abonné à la tribune Auteuil. "Je ne vois pas ça comme un business car j'aime aller au stade. Mais je suis étudiant. Et payer 492 euros d'abonnement, ça fait cher", reconnaît-il. "Donc, j'essaye de revendre ma place à certains matches où je peux me faire un peu d'argent. Par exemple, contre Manchester City, je vais essayer de revendre mon billet pour récupérer 200 euros. Et comme ça, j'espère rembourser une belle partie de mon abonnement".
Pour les amoureux du PSG comme Thomas, cette opération n'est pas forcément réalisée avec plaisir. "Ça fait un petit pincement au cœur, avoue-t-il. On n'est pas à Auteuil par hasard. Mais la raison l'emporte parfois sur le coeur. Dans l'idée, j'aimerais aller au stade le plus régulièrement. Mais je vais voir en fonction du marché, concède l'étudiant. Si je peux tirer des prix importants à certains matches, ça me fera peut-être changer d'avis. De temps en temps, c'est tellement tentant. Contre Lyon par exemple, j'ai vu des places qui partaient à 150 euros. Ça fait réfléchir."
Ligue 1
L'antisèche : Pas plus avancés
HIER À 21:44
Ligue 1
Les notes de l'OM : Le sans-faute de Saliba, Rongier survolté
HIER À 21:40