Présent au festival "Demain le sport" ce jeudi, Christophe Galtier a assuré que "les joueurs du Paris Saint-Germain ne sont pas dans une bulle". "Ne pensez pas que les joueurs sont hors sol et dans une bulle", a répondu le technicien à une question sur la place qu'il accordait à la culture générale et au civisme dans sa façon de manager ses footballeurs.
"Ils s'informent, ils sont au courant de ce qui se passe dans le monde", a insisté Galtier, deux semaines après la polémique suscitée autour des déplacements en avion de l'équipe. Le PSG, son entraîneur et la superstar Kylian Mbappé s'étaient retrouvés sous le feu des critiques après les réactions désinvoltes du technicien et de son joueur, en conférence de presse, à une question sur le déplacement du club en avion à Nantes, une destination courte pour laquelle des alternatives moins polluantes, comme le train, existent.
Ligue 1
Lopes, premier soutien de Bosz : "On ne lâchera personne"
HIER À 15:34
"Ce n'est pas du tout l'image (parfois véhiculée), ce que vous ne savez pas c'est qu'ils sont très généreux, ils défendent des causes nobles", a assuré Galtier. "Ils sont très cultivés, d'autant plus que dans le vestiaire ils croisent différentes nationalités, ils s'intéressent à ce qui se passe en Espagne, en Amérique du Sud, en Afrique, au Maghreb, dans les pays de l'Est..." a-t-il poursuivi.

Le PSG, c'est presque parfait : "Galtier doit encore trouver un groupe de 15 joueurs"

"Plus matures que d'autres jeunes"

"Croyez-moi, ils ne sont pas hors-sol", a également expliqué Galtier. Les stars du PSG et leurs coéquipiers "sont beaucoup plus matures que d'autres jeunes, ils sont confrontés à la réalité, déjà à celle de la compétition". "Les joueurs au PSG doivent battre trois équipes chaque semaine, et être meilleurs que leurs partenaires, ils sont confrontés à la concurrence depuis l'âge de 13, 14 ans", a-t-il insisté.
"On a l'image du footballeur irresponsable, c'est faux. Très jeunes ils sont souvent déjà mariés, déjà papas, ils ont des responsabilité familiales, aussi de frère ou de petit-garçon et une énorme pression au quotidien". Au début de son intervention au fameux studio 104 de la Maison de la Radio, Galtier a été brièvement interrompu par deux activistes de la lutte contre le réchauffement climatique aux cris de : "Climat en danger, Galtier complice".
Il s'agissait d'une allusion à sa phrase sur les "chars à voile" et à la polémique qui s'en était suivie. L'entraîneur avait ensuite fait son mea culpa disant regretter "une blague qui est de mauvais goût". "Ne confondez pas l'humour peut-être mal placé et le respect pour la planète", a de nouveau répondu Galtier. "Je fais très attention, je viens de faire un aller-retour en train pour aller voir mon fils qui se faisait opérer". Un peu plus tard lors de son intervention, animée par la journaliste de Radio France Nathalie Iannetta, qui lui demandait, au sujet de la préparation mentale, s'il y avait "un pilote dans l'avion", Galtier l'a reprise, en souriant: "Dans le train".
(Avec AFP)
Ligue 1
Vers dix jours d'absence pour Clauss
HIER À 13:38
Ligue 1
Le dénicheur de talents lensois à Nice : les directeurs sportifs, toujours plus convoités
HIER À 13:10