Le leader Toulouse se déplace à Sochaux mardi (20h00) pour le choc de la 34e journée de Ligue 2, avec l'espoir de valider son billet pour la montée dans l'élite. C'est une première balle de match pour le Téfécé : en cas de victoire à Sochaux (5e), les Violets (72 points) peuvent mathématiquement s'assurer la promotion en L1... si les résultats de deux autres rencontres leur sourient.

Un scénario improbable mais pas impossible

Ligue 2
Suspense et tirs au but : Auxerre rêve toujours de L1
20/05/2022 À 21:19
Il faudrait pour cela qu'Auxerre, 3e, s'incline contre Dijon dans le derby bourguignon, et que le Paris FC, 4e, ne s'impose pas contre Caen. Un scénario encore assez improbable, mais les onze points d'avance que compte Toulouse sur les Auxerrois semblent, quoi qu'il advienne, suffisants pour valider la montée avant la fin de saison.
"On se dit quand même que mathématiquement on a encore besoin de quatre points. Et sur les cinq matchs restants, il y a deux déplacements plus que compliqués à Sochaux et la dernière journée à Ajaccio. Finalement, ce sera une fin de saison pas si tranquille", a avoué l'entraîneur du "Tef" Philippe Montanier pour France Bleu. Déjà très séduisants à la mi-saison, les Violets ont pu s'appuyer sur leurs forces pour devenir un véritable rouleau compresseur dans le championnat de France de Ligue 2.

Philippe Montanier, homme heureux à la tête du Toulouse FC

Crédit: Imago

Deux individualités exceptionnelles

Ces forces répondent surtout à deux noms : Branco van den Boomen et Rhys Healey. Le premier nommé, qui explose cette saison à pourtant 26 ans, est l'arme numéro un du TFC. Milieu de terrain très à l'aise avec le ballon, le Néerlandais est une menace constante sur coups de pied arrêtés, qu'il peut aisément tirer directement, tout comme choisir de déposer des galettes pour ses partenaires. Avec ses douze buts et vingt passes décisives, le milieu de terrain aux statistiques "juninhesques" sur coup-franc est le meilleur joueur toulousain cette saison. Toujours titulaire lorsqu'il a été disponible (31 matches sur 32 possibles), van den Boomen est un atout indispensable de Montanier.
Healey de son côté a connu une période plus délicate. Complètement muet de fin décembre à début mars, l'attaquant anglais, arrivé en complet inconnu de D3 anglaise il y a deux saisons, s'est remis dans le sens de la marche. C'est lui qui a inscrit les fameux "buts qui comptent" pour Toulouse ces dernières semaines, comme contre le Paris FC il y a trois journées. Sur cinq buts lors des trois derniers matches, le meilleur buteur du Téfécé devra peut-être voir son rôle évoluer en cas d'accession en Ligue 1, faute de véritable expérience au plus haut niveau, mais fait en tout cas parler son efficacité en cette fin de saison.

Équilibre entre exotisme et formation

Au-delà de ces deux individualités qui sur-performent en 2021-2022, après avoir été tous deux principalement remplaçants la saison dernière avec Patrice Garande, le club haut-garonnais a réussi à trouver un équilibre, entre un recrutement détonnant de joueurs exotiques et inconnus du grand public, et une assise importante sur le centre de formation du club.
Cette année, les Nathan Ngoumou, Moussa Diarra, ou encore Bafodé Diakité sont régulièrement titulaires avec Philippe Montanier, et viennent parfaitement se mêler avec des profils plus éclectiques comme le Japonais Ado Onaiwu, le Brésilien Rafael Ratão, passé par une quinzaine de clubs professionnels alors qu'il n'a que 26 ans, et les Danois Rasmus Nicolaisen et Mikkel Desler. Cette auberge espagnole fonctionne contre toute attente, sauf peut-être celles du président Damien Comolli et de son staff, qui ont déjà annoncé ne pas vouloir changer de stratégie en cas de montée.

Branco Van den Boomen, gachette hors pair et homem fort de Toulouse cette saison

Crédit: Imago

Car oui, le TFC prépare déjà l'intersaison qui arrive. Alors que la prochaine saison de Ligue 1 verra quatre clubs descendre pour permettre à l'élite du football français de passer à 18 clubs, il faudra être encore plus fort pour rester en haut. Se préparer au départ probable de van den Boomen, en fin de contrat en 2023 et qu'il serait dommage de voir partir libre. S'étoffer à des postes clés comme celui de gardien de but ou d'avant-centre. Gérer une intersaison et une transition qui seront la clé du futur toulousain, en sachant que les rencontres de Ligue 1 pousseront à une tactique de jeu différente, à des duels plus rudes et une possession moins importante. Et s'assurer que les supporters répondent présent.

Un dialogue renoué avec le public du Stadium

Alors que le dialogue semblait avoir été rompu au moment de la descente en Ligue 2, la nouvelle direction a réussi à le renouer avec un public, certes volage par moments, mais mobilisé en masse pour soutenir à nouveau son équipe de football au Stadium. Dans l'ombre du club de rugby, berceau des meilleurs joueurs français et du monde, le Téfécé a retrouvé ses fans. "Je discutais avec un supporter qui me disait que quand on gagne, sa semaine est illuminée, a partagé avec émotion Philippe Montanier. On ne se rend pas compte de l’impact que ça a. On est très fiers de donner du bonheur aux gens. Il ne faut pas oublier le premier objectif qui est la montée mais le deuxième c’est de marquer l’histoire du club. On peut écrire une modeste page de son histoire."
Pour cela, il faudra donc réussir en terrain miné au stade Bonal où le FC Sochaux, autre candidat à la montée, rêve de s'offrir le scalp du leader pour affirmer ses ambitions. Ce qui devrait donner un choc alléchant. "On est premiers, on a envie de maintenir notre leadership. Nous notre ambition c’est d’avoir des top matches en Ligue 1 l’an prochain donc ce sont ces matches qu’il faut jouer pour montrer nos qualités. On doit montrer qu’on est meilleurs.", a simplement résumé Montanier. Une première balle de match pour un club qui s'est retrouvé en un rien de temps, et qu'on aura plaisir à revoir en Ligue 1 l'an prochain.
(Avec AFP)

Rafael Ratao (Toulouse FC) célèbre son but avec ses supporters

Crédit: Imago

Ligue 2
Sochaux s'offre le droit d'y croire encore
17/05/2022 À 20:26
Ligue 2
Ajaccio retrouve la Ligue 1, Auxerre, le Paris FC et Sochaux joueront les barrages
14/05/2022 À 18:48