Le match dans le match. Le duel fratricide. Le couloir gauche comme terrain de jeu commun. Lionel Messi et Cristiano Ronaldo comme adversaires directs. L'Euro en ligne de mire. Patrice Evra et Eric Abidal joueront sans doute un peu plus qu'une place en finale de la Ligue des Champions ce mardi. Sûr que chacun scrutera attentivement la performance de son rival. Car une place de titulaire sur l'aile gauche de la défense tricolore à l'Euro est peut-être en jeu. Au match aller, les deux hommes se sont quittés sur un match nul au tableau d'affichage (0-0) et sur le pré. Au vu de leur performance individuelle, difficile de les départager. Les deux Français ont signé une prestation de haute volée. Aucune fausse note si ce n'est le tacle trop appuyé de l'ancien Lyonnais sur Cristiano Ronaldo en fin de match. Une erreur qui aurait pu coûter un deuxième penalty au Barça.
L'expérience pour Abidal...
Dans le sprint final qui mène en Autriche et en Suisse, Eric Abidal semble encore posséder une longueur d'avance sur son homologue mancunien. Comme Florent Malouda en difficulté à Chelsea, le latéral du Barça bénéficie de son statut de mondialiste. Dans l'esprit de Raymond Domenech, il garde donc un avantage certain sur Patrice Evra. Le sélectionneur n'a jamais cessé de lui faire confiance durant les éliminatoires de l'Euro. Avec 33 sélections (contre 9 pour le latéral des Red Devils) et une finale de Coupe du monde à son actif, il possède le bagage international qui pourrait faire la différence au moment du choix final.
Ligue des champions
Ronaldo veut sa revanche
24/04/2008 À 11:45
Ses automatismes avec Florent Malouda, peaufinés à Lyon et sous le maillot bleu, pourraient également faire pencher la balance en sa faveur. A moins que Cristiano Ronaldo n'en décide autrement ce mardi. Pourtant la saison d'Abidal sous le maillot du Barça est plutôt poussive. Au point de ne plus être considéré comme un titulaire indiscutable. Offensivement, l'ancien Lillois éprouve toujours autant de difficultés à être décisif et souffre toujours de sautes de concentration qui peuvent s'avérer fatales. " Mon rendement n'est pas satisfaisant en ce moment. J'essaie d'être à 100 % mais ça n'est pas facile. C'est psychologique", admettait-il début avril.
...les performances pour Evra
Tout le contraire de...Patrice Evra. Depuis le début de saison, l'ancien Monégasque a cadenassé son couloir et apporter une plus-value indispensable dans les phases offensives. Sur ses performances récentes, il mérite une place dans le onze tricolore. Dernière démonstration en date : face à Messi au match aller. Et le Red Devil a déjà prévenu pour le retour : " Lionel Messi va devoir défendre à Old Trafford..."
Malgré sa régularité, Evra n'apparaît pas dans l'équipe type de Premier League cette saison. Les joueurs anglais lui ont préféré...Gaël Clichy. Un troisième Français qui démontre la densité tricolore dans le couloir gauche au niveau international. Ce mardi, Abidal et Evra en feront sans doute une nouvelle démonstration. Même s'ils refusent la confrontation directe. Et Eric Abidal de conclure : "Je ne joue pas pour marquer des points mais avant tout pour être bon pour mon club. Ce n'est pas autrement que l'on accroît ses chances de jouer en équipe de France." CQFD.
Liga
Abidal : "Neymar voulait venir et nous n'avons pas abandonné ce dossier"
17/11/2019 À 08:24
Football
Evra dit stop : "Ma carrière de joueur est officiellement terminée"
29/07/2019 À 10:33