MANCHESTER - PORTO: 2-2
Buts : Rooney (16e), Tevez (85e) pour Manchester - Rodriguez (4e), Mariano (89e) pour Porto.
"On veut tout gagner" : Cristiano Ronaldo ne pouvait pas mieux planter le décor avant l'affrontement face à Porto. Mais voilà, avant de penser à remporter une nouvelle fois la Coupe aux grandes oreilles, Manchester va devoir se défaire d'une formation portugaise plus que séduisante. Le duel paraissait pourtant déséquilibré avant la rencontre. 90 minutes plus tard, les Red Devils peuvent être heureux de ce match nul en quart de finale aller de la Ligue des Champions (2-2). Face à une étonnante équipe lusitanienne, les hommes de Sir Alex Ferguson ont éprouvé les pires difficultés à développer leur jeu. La rencontre face à Aston Villa (3-2), deux jours plus tôt, pesait sans aucun doute dans les jambes mancuniennes, mais cela n'explique pas tout. Manchester est tombé sur un os et le match retour à Porto ne se présente pas sous les meilleures auspices pour les coéquipiers de Paul Scholes, transparent ce soir.
Les Mancuniens étaient pourtant prévenus. En 2004, les Dragons étaient venus faire match nul dans le Théâtre des rêves (1-1) et avaient, du même coup, validé leur ticket pour les quarts de finale de cette même compétition. Cinq ans plus tard, la qualification des hommes de Jesualdo Ferreira est loin d'être acquise, mais le ballottage est plus que favorable avant la seconde manche. La formation de Cristian Rodriguez - excellent ce soir - est restée fidèle à sa réputation. Réputé pour son jeu fluide, le FC Porto a confirmé toutes les louanges en proposant un véritable récital en première période. D'entrée de jeu, l'ancien Parisien profite d'une mauvaise relance d'Evans, plein axe, et ajuste Van der Sar d'un plat du pied gauche imparable (0-1, 4e). Le début du festival. Dans la foulée, Lisandro Lopez est tout près de doubler la mise mais le portier mancunien veille sur sa ligne (6e). A la peine, Manchester se retrouve asphyxié par le pressing incessant des Bleu et Blanc. Ronaldo tente de sonner la révolte, mais sa tête à bout portant est détournée par Helton (14e). Quelques secondes plus tard, Bruno Alves adresse une balle en retrait vers son gardien que s'empresse d'intercepter Rooney, à l'affût (1-1, 16e). Cruel pour Porto.
Ligue des champions
Arsenal a de la ressource
08/04/2009 À 03:45
Tevez pense avoir fait le plus dur
Malgré cette réduction du score, Porto continue son travail de sape. Mais le manque de réalisme de ses attaquants l'empêche de passer en tête à la pause. Les occasions sont pourtant légion. Rodriguez (18e), Hulk (18e, 30e) et Meireles (28e) ratent le coche. Tout heureux de rejoindre les vestiaires avec ce score nul, Manchester, sans gaz, paie la débauche d'énergie déployée deux jours plus tôt. Mécontent de la prestation de ses protégés, Ferguson booste ses troupes qui monopolisent le ballon en seconde période. Une domination stérile. En face, Helton est en état de grâce (59e, 60e, 70e). Manchester retrouve des couleurs mais les Dragons sont loin de rendre les armes à l'image de Lisandro Lopez (68e) et du Français Aly Cissokho (69e), tout près de battre Van der Sar.
Ferguson fait appel à des joueurs frais. Un coaching qui porte ses fruits. Sur une longue touche, Rooney, d'une aile de pigeon, dévie sur Tevez qui ne se fait pas prier pour inscrire un but rageur (2-1, 86e). Tout heureux de cette réalisation, les Red Devils pensent avoir fait le plus dur. Mais Porto n'abdique pas. Trois minutes plus tard, Mariano, seul au deuxième poteau, vient crucifier le portier néerlandais (2-2, 89e). Une fin de match épique. A l'image de la rencontre. Pour la quatrième fois de suite, les Lusitaniens inscrivent deux buts à l'extérieur dans l'épreuve reine. Preuve de la force de frappe de cette formation. Une prestation impressionnante des hommes de Ferreira qui leur offre le droit de rêver à un exploit dans une semaine à domicile.
Ligue des champions
Comment Allegri a redressé Milan
11/03/2013 À 22:31
Ligue des champions
Schweini provoque l'Inter
22/02/2011 À 16:25