FC BARCELONE - BAYERN MUNICH : 4-0
Buts : Messi (9e, 38e), Eto'o (12e) et Henry (43e)
Que dire ? Les qualificatifs manquent pour décrire l'impressionnante prestation du FC Barcelone en quart de finale aller de la Ligue des Champions face au Bayern Munich. Il n'a suffi que d'une période aux hommes de Pep Guardiola pour humilier une formation bavaroise transparente et composter leur billet pour les demi-finales.
Etrillés en Bundesliga par Wolfsburg lors de la dernière journée (5-1) et privés de trois de leurs titulaires en défense - van Buyten retenu par des problèmes personnels, Lucio et Lahm, blessés - les champions d'Allemagne, le moral en berne, se sont présentés sur la pelouse du Camp Nou sur la pointe des pieds, évoluant le plus souvent à 10 dans leur propre moitié de terrain et laissant le monopole du ballon aux Blaugrana. Un choix tactique, volontaire ou non, qui s'est avéré catastrophique. Alors que Lyon avait démontré en huitième de finale aller que le seul moyen de perturber la formidable machine catalane était d'exercer un pressing très haut et constant pour empêcher les Barcelonais de mettre leur jeu en place, la formation de Klinsmann a donné le bâton pour se faire corriger.
Ligue des champions
Henry: "On sait ce qu'on a à faire"
09/04/2009 À 07:08
Comme face à l'OL (5-2), la première période a pris des allures de démonstration. Portés par la fameuse triplette Messi-Henry-Eto'o, les Catalans ont récité un football proche de la perfection, s'appuyant sur une maitrise technique ahurissante et une qualité de transmission de balle impressionnante. Pris constamment de vitesse, les Bavarois, souvent obligés de commettre la faute et littéralement acculés devant leur but, n'ont jamais existé, si ce n'est par l'intermédiaire de Ribéry, seul capable d'apporter le danger devant la cage de Valdès. L'international tricolore était cependant bien trop seul. La défense allemande a pris l'eau de toute part.
Un Bayern indigne de la C1
Lell a vécu un véritable cauchemar face à Messi, Oddo n'a vu que le dos d'Henry et les passes de Xavi et Iniesta dans les intervalles ont constamment mis en exergue les lacunes criantes et le manque d'expérience de Breno. La digue bavaroise n'a pas résisté longtemps. Une fois la première banderille plantée par Messi (9e, 1-0), les déferlantes catalanes (19 tirs contre 5) se sont abattues sur un Bayern totalement dépassé qui n'a pu qu'admirer les phases de jeu menant aux trois autres buts au cours de la première période.
4-0 à la pause... Le sort du match était déjà scellé mais contrairement à Lyon, qui avait eu l'orgueil de remporter le deuxième acte, les Bavarois ont fait preuve d'un manque de caractère flagrant. Alors que les Blaugrana, soucieux de se préserver pour les prochaines échéances, ont relâché leurs efforts, se contentant de faire tourner le ballon, les hommes de Klinsmann n'ont jamais rien montré ne se procurant aucune occasion franche, preuve que la crise couve déjà en Bavière. Pour le Barça, les portes des demi-finales sont ouvertes : jamais dans l'histoire des coupes européennes, une formation vainqueur 4-0 à aller ne s'est pas qualifiée.
LA DECLA : Josep Guardiola (entraîneur du FCn Barcelone)
"Battre le Bayern Munich 4 à 0 en quarts de finale de la Ligue des champions est un très bon résultat. Tout a eu une influence: les défenseurs centraux sont bien sortis, nous avons fait circuler le ballon très rapidement. La bonne nouvelle, c'est que le Bayern s'est très peu approché de notre but. Mais nous n'oublierons pas le match retour. (Sur son exclusion:) Je n'ai pas pu me contrôler, je suis comme ça. Pour moi le penalty (sur Messi) était évident. Ce qui m'énerve le plus, c'est le carton jaune montré à Messi".
Ligue des champions
Chelsea renverse Anfield
09/04/2009 À 05:45
Ligue des champions
Chelsea favori ? Tuchel voit la chose autrement : "On préfère venir comme outsider"
28/09/2021 À 17:18