AFP

"C'est Euro Millions"

"On l'appelle Euro Millions"
Par Eurosport

Le 07/12/2011 à 13:04Mis à jour Le 07/12/2011 à 13:16

Mathieu Valbuena a encore offert à Marseille une soirée inoubliable grâce à son but dans les dernières minutes contre Dortmund (2-3). En donnant la victoire aux Marseillais, le milieu, surnommé "Euro Millions" par ses partenaires, a mis l'OM sur un nuage et a sorti la tête de l'eau.

Et Mathieu Valbuena surgit pour réchauffer les 2 400 supporters marseillais présents dans le froid glacial du Signal Iduna Park. Après un râteau réussi pour s'ouvrir le chemin de la surface adverse, il a armé une frappe pleine d'audace qui a terminé dans les filets du but allemand juste devant le fameux mur jaune de Dortmund, devenu muet devant ce scénario incroyable. En offrant une victoire improbable aux Marseillais dans ce stade mythique de Dortmund (2-3), le milieu de terrain international a envoyé l'OM en huitièmes de finale de la Ligue des Champions et le "peuple marseillais" au septième ciel. Encore une fois. Car le "Petit" commence à s'en faire une spécialité.

Il y a quatre ans, il s'était fait un nom avec une frappe pleine lucarne pour un succès historique de l'OM sur la pelouse d'Anfield à Liverpool (0-1). Et la saison passée, il avait remis ça en mettant les siens sur la bonne voie face au Spartak Moscou (0-3) dans un match déjà crucial pour la qualification... "On l'appelle Euro Millions car il nous décroche le jackpot à chaque fois", s'amuse Loïc Rémy, tout heureux pour son "pote". "C'est comme si j'avais marqué", révèle d’ailleurs l'attaquant, qui était sur le banc au moment du but et vers qui Valbuena a couru après son nouvel exploit. "Il nous a habitués à chaque fois à mettre des superbes buts et à nous sortir de situations compliquées. A Liverpool, à Moscou et ce soir... Son but est extraordinaire. Il nous emmène en huitième de finale", savoure Steve Mandanda.

" Il ne renonce pas. C'est sa force "

Cela ressemble en effet à un éternel recommencement. Valbuena a trouvé le moyen de frapper au meilleur des moments. De rebondir aussi. Depuis quelques matches et notamment lors du choc face à Paris (3-0), l'ancien lutin de Libourne, recruté pour 500 000 euros par l'OM, a perdu sa place de titulaire. Marqué par sa non-sélection en équipe de France, il accusait le coup selon Deschamps et payait la concurrence de Morgan Amalfitano, plus présent dans le combat physique et encore très en vue mardi soir, ou encore de Lucho de retour. Mais comme souvent dans sa carrière, celui qui n'avait pas été conservé par Bordeaux avant de passer par le National et finalement de découvrir le haut niveau a su revenir sur le devant de la scène. De la plus belle des manières. "Dans sa tête, ça trottait un peu, avoue Rémy. Là, cela lui fait énormément de bien. Il ne renonce pas. C'est sa force. C'est aussi dans les matches difficiles où on voit les très bons joueurs. Ils arrivent alors à se sortir du lot."

"Né sous une bonne étoile" selon Benoît Cheyrou, Mathieu Valbuena, qui s'est par la même occasion rappelé aux bons souvenirs de Laurent Blanc, sait toutefois qu'il n'est pas encore sorti du tunnel. Habitué aux moments difficiles depuis le début de sa carrière, le meilleur passeur de la L1 (7) est conscient que ce but n'est pas synonyme de place dans le onze de Didier Deschamps pour les prochains matches. Mardi, il était encore remplaçant et a dû attendre la 73e minute avant de rentrer et de s'illustrer. Son but est un plus atout dans sa manche. Mais pas une garantie pour la suite. "On est tous très content pour lui. Mas on est dans une équipe où il y a énormément de concurrence", rappelle M'Bia.  Encore touché par ces dernières semaines délicates, Valbuena a d'ailleurs refusé de s'exprimer à la sortie du vestiaire. Ne voulant peut-être pas s'emballer. Il savait aussi que ses coéquipiers se chargeraient de lui tresser des lauriers. Lui avait déjà fait le boulot.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0