AFP

Real-MU (1-1): Manchester United réalise une bonne opération à Madrid

La bonne opération pour MU
Par Eurosport

Le 13/02/2013 à 22:35Mis à jour Le 14/02/2013 à 07:33

Grâce à son nul sur la pelouse du Real Madrid (1-1), Manchester United a pris une légère option dans le choc des 8es de finale de la Ligue des champions. Match retour le 5 mars.

Manchester United a pris une option sur la qualification. En obtenant le nul (1-1) sur la pelouse du Real Madrid, en huitième de finale aller de Ligue des champions mercredi, le leader de la Premier League n’a pas perdu et a inscrit le fameux but à l’extérieur. Il a été signé Danny Welbeck, sur corner, à la 20e minute. Si Cristiano Ronaldo a permis aux Madrilènes de revenir assez rapidement (30e), les joueurs de José Mourinho n’ont pas réussi à virer en tête avant le match retour, le 5 mars prochain. Les occasions n’ont pas manqué pour le Real, qui a encaissé un but comme à chacun de ses matches de C1 cette saison, même si MU aurait même pu décrocher le gros lot. Par rapport aux précédents en coupes d’Europe, les Mancuniens ont en tout cas 76% de chances de passer en quart de finale après la rencontre à Old Trafford.

D’entrée de match, les Merengue ont mis la pression sur le but anglais. Fabio Coentrao a notamment trouvé l’intérieur du poteau sur une frappe du droit (6e). Mais la Maison Blanche a été surprise sur la première occasion subie. Oublié par Sergio Ramos, Danny Welbeck a placé sa tête sur un corner (injustifié) de Wayne Rooney, milieu droit pour l’occasion (0-1, 20e). Par Angel Di Maria (23e) ou Cristiano Ronaldo (28e), le Real a cherché l’égalisation et l’a obtenue à la demi-heure de jeu. Un centre de l’Argentin a été repris de la tête par le Portugais, suite à une impressionnante détente (1-1, 30e). Le 300e but encaissé par United en compétition européenne.

De Gea en dernier rempart

Dominés au milieu de terrain et facilement inquiétés, que ce soit dans l’axe ou sur les côtés, les Mancuniens ont réussi à se montrer dangereux sur leurs quelques incursions dans les derniers mètres adverses. A l’image de l’occasion pour Welbeck, sortie par Diego Lopez (35e). Le Real est tout de même resté le plus tranchant offensivement, mais est tombé sur un bon De Gea. Tout d’abord face à Özil (38e) ou Ronaldo (49e), mais surtout devant Coentrao d’un geste acrobatique (60e). Phil Jones aurait aussi pu concéder un penalty sur un mouvement du bras face à Di Maria.

Après la pause, si Manchester a continué de subir, la formation de Sir Alex Ferguson a été mieux organisée. Elle a aussi réussi à faire trembler Santiago Bernabeu. Comme sur l’intervention de Raphaël Varane sur Patrice Evra, en position de dernier défenseur, non sanctionnée par l’arbitre. Mais surtout sur une double occasion pour Robin van Persie. Il a d’abord vu sa frappe puissante déviée sur la barre par Diego Lopez, puis sa volée écrasée sortie juste avant la ligne par Xabi Alonso (72e). En fin de rencontre, chaque équipe a eu l’occasion de l’emporter, avec un coup franc juste au-dessus de Ronaldo (85e) et une volée de van Persie sortie par Diego Lopez (93e). Real et Manchester ont terminé dos à dos, mais probablement pas avec la même satisfaction.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0