Panoramic

Ligue des champions, PSG-Chelsea, Les notes : Cavani a vraiment très bien choisi son moment

Les notes : Cavani et le milieu du PSG se sont remis dans le bon sens au moment idéal

Le 18/02/2015 à 00:25Mis à jour Le 18/02/2015 à 11:23

Buteur au terme d'une prestation énorme, Edinson Cavani a réalisé son match-référence de la saison mardi avec le PSG face à Chelsea en huitième de finale aller de la Ligue des champions (1-1). L'attaquant uruguayen a symbolisé une prestation d'ensemble très séduisante des Parisiens, qui ont globalement tous répondu présent au Parc des Princes, à commencer le trio du milieu. Les notes en relief.

Salvatore Sirigu

  • Note défensive : 5

Etonnamment, le gardien italien n’a pas eu tant de travail que ça à effectuer face au leader de la Premier League. Après deux relances approximatives, il a réalisé deux interventions clefs sur un centre d’Eden Hazard (25e), puis un coup franc dangereux (30e). Il ne peut rien sur le but et n’a presque rien eu à faire après la pause.

Bilan : Une partie propre dans l’ensemble. Mais il ressort frustré après avoir été chercher le ballon au fond de ses filets alors qu'il n'a pas eu grand-chose à faire.

Gregory Van der Wiel

  • Note offensive : 3 - Note défensive : 6

Aligné dans le couloir avec la titularisation de Marquinhos dans l’axe, le Néerlandais se savait attendu. Surtout qu’il avait un client en face avec Eden Hazard, mais aussi Willian, qui a beaucoup permuté avec le Belge. Défensivement, l’ancien de l’Ajax a répondu présent en ne se laissant que très rarement dépassé. En revanche, en attaque, ç'a été une autre histoire. Il s’est montré assez approximatif et a manqué de précision dans ses centres, qui n’ont presque jamais trouvé preneur. Même s’il y a eu du mieux après la pause.

Bilan : Trop de déchets offensivement mais au moins, il a rempli sa part du travail derrière.

Marquinhos

  • Note offensive : 5 - Note défensive : 7

Sa présence était incertaine, le jeune Brésilien a pu tenir sa place et Laurent Blanc n’a pas regretté sa prise de risque. Si prise de risque il y avait sur le plan physique. Sur la lancée de ses récentes sorties, Marquinhos, aligné le plus souvent à droite depuis le début de l’année 2015, a formé une charnière solide avec Thiago Silva. Ils ont parfaitement tenu Diego Costa.

Bilan : Une prestation propre et solide.

Diego Costa au duel avec Marquinhos lors de PSG-Chelsea (saison 2014-2015)

Diego Costa au duel avec Marquinhos lors de PSG-Chelsea (saison 2014-2015)AFP

Thiago Silva

  • Note offensive : 5 - Note défensive : 7

Le Thiago Silva hésitant du début de saison est bien à oublier. Comme Marquinhos, le capitaine du Brésil lors de la Coupe du monde 2014 a signé une performance aboutie. Propre dans ses interventions, il n’a pas été mis en difficulté et a étouffé Diego Costa. Il est impuissant sur le but.

Bilan : Du grand Thiago Silva.

Maxwell

  • Note offensive : 5 - Note défensive : 6

Comme Van der Wiel, il a dû se coltiner Willian et Hazard en alternance. Pas une mince affaire normalement. Mais aidé par Cavani, il a bien tenu son couloir. Défensivement, il a encore une fois été à la hauteur. Offensivement, il a été plus discret, mais c’est lui qui décale Matuidi sur le but parisien et il a délivré un beau centre pour Ibra sur la dernière occasion parisienne du match.

Bilan : Comme souvent et tout en sobriété, Maxwell a justifié la confiance accordée par Blanc.

David Luiz

  • Note offensive : 5 - Note défensive : 7

C’était la surprise de Laurent Blanc. L’entraîneur parisien a choisi de titulariser sa recrue estivale au milieu de terrain, devant sa défense. Un poste où il avait l’habitude d’évoluer la saison passée avec Chelsea et où il avait joué face au… PSG lors des quarts de finale de l’édition 2013-2014 de la C1. Ca a été payant. David Luiz est sorti vite sur le porteur quand le ballon est venu dans sa zone, notamment pour limiter l’impact de Fabregas et l'empêcher de jouer vers l'avant. Avec son agressivité, son envie d'aller au combat, il a donné le ton. S’il n’est pas irréprochable sur le but des Blues, il a failli être décisif en attaque sur un coup franc, mais sa tête a été claquée par Courtois (66e).

Bilan : Un pari réussi de Blanc. Si le PSG a gagné la bataille du milieu, le choix d'aligner David Luiz en sentinelle n'y est pas étranger.

David Luiz aux côtés de Diego Costa lors de PSG-Chelsea (saison 2014-2015)

David Luiz aux côtés de Diego Costa lors de PSG-Chelsea (saison 2014-2015)Panoramic

Marco Verratti

  • Note offensive : 7 - Note défensive : 7

En l’absence de Thiago Motta, son rôle était essentiel. Il devait être la rampe de lancement parisienne dans l’entrejeu. Ciblé par Chelsea, et notamment Matic, il n’a pas été épargné. Mais l’Italien s’est montré assez sobre et c’est à souligner… Visiblement, il avait entendu le discours de Laurent Blanc pour ce choc. Même s’il n’a pas toujours réussi à accélérer le jeu, il a été incontournable, a touché de nombreux ballons et est monté en puissance à l’image de son équipe après la pause. En défense, il s’est montré actif, comme à son habitude, à l’image de son pressing sur Fabregas. Du très bon Verratti en somme.

Bilan : Un Verratti comme on aime le voir.

Blaise Matuidi

  • Note offensive : 6 - Note défensive : 7

L’international français n’a encore pas compté ses efforts. Très actif et combatif, l’ancien Stéphanois a une nouvelle fois su être décisif en attaque dans un match clef sur la scène européenne. C’est lui qui centre pour Cavani sur l'égalisation parisienne. Et c’était déjà lui qui avait trouvé la tête de Zlatan Ibrahimovic à la 11e.

Bilan : On a retrouvé le Matuidi omniprésent et décisif.

Blaise Matuidi au duel avec Nemanja Matic lors de PSG-Chelsea (saison 2014-2015)

Blaise Matuidi au duel avec Nemanja Matic lors de PSG-Chelsea (saison 2014-2015)AFP

Ezequiel Lavezzi

  • Note offensive : 3 - Note défensive : 6

Un match presque typique d’Ezequiel Lavezzi. L’ancien Napolitain a multiplié les courses pour venir aider ses défenseurs. Il s’est battu sur de nombreux ballons. Mais il n’a pas été inspiré en attaque. Il s’est même montré très approximatif, devant voire maladroit, à l’image de son centre pour… personne sur une contre-attaque à la 33e. Et en plus, il a été malheureux sur sa reprise pour le 2-1 après une tentative d’Ibra. Sur corner ou sur coup franc, il a été en revanche plus appliqué et précieux. Mais il laisse un sentiment de gâchis. Remplacé à la 80e par Javier Pastore qui a apporté sa qualité technique et son sens du jeu.

Bilan : Un match mitigé, malheureusement... On en revient presque à regretter que Pastore ne soit pas rentré plus tôt.

Zlatan Ibrahimovic

  • Note offensive : 6 - Note défensive : 5

Il n’a pas réussi à être décisif, mais il a pesé. Longtemps trop seul devant, le géant suédois a eu un rôle clef avec son jeu de pivot pour tenter de conserver le ballon et de peser sur la défense londonienne. Il a même eu ses occasions. Mais il est tombé sur un bon Courtois, qui a repoussé ses têtes à la 11e et 90e ou sa frappe à la 59e après une belle percée. En fait, il a lui manqué ce petit rien, qui fait que ses détracteurs vont encore lui reprocher de ne pas être décisif dans les grands matches. Et pourtant…

Bilan : Certes, il n'a pas marqué. Mais on ne peut pas lui jeter la pierre sur ce match.

Edinson Cavani

  • Note offensive : 7 - Note défensive : 6

Ce mardi, l’attaquant uruguayen a tout fait pour se réconcilier avec le Parc des Princes. Il a été l’attaquant le plus dangereux du PSG. Et pas seulement car il a marqué. S’il est décisif sur l’égalisation parisienne en reprenant de la tête le centre de Matuidi, il a su se créer d’autres occasions. Mais Courtois l’a frustré (11e, 34e) ou il a manqué de peu le cadre (81e). Un match énorme, que son but vient récompenser. Seul bémol : il lâche Cahill au départ de l’action sur le but londonien. Mais il a rempli sa mission avec brio. Peut-être bien son meilleur match sous le maillot parisien.

Bilan : Après un tel match, le Parc peut oublier son histoire de retard après les vacances de Noël.

La joie des Parisiens après le but d'Edinson Cavani lors de PSG-Chelsea (saison 2014-2015)

La joie des Parisiens après le but d'Edinson Cavani lors de PSG-Chelsea (saison 2014-2015)AFP

0
0