Panoramic

Transferts, OL, L1 : Les conséquences (bonnes ou non) d'une élimination de l'AS Monaco en barrage

Transferts, OL, L1 : Les conséquences (bonnes ou mauvaises) d'une élimination monégasque

Le 25/08/2015 à 07:00

LIGUE DES CHAMPIONS - Défait au match aller de son barrage par Valence (3-1), Monaco est proche de la fin de son parcours en C1. Il lui faudra un exploit pour renverser le club espagnol à Louis-II. Voici les conséquences d'une élimination de l'ASM.

L'ASM pourrait perdre des joueurs

Sans Ligue des champions à jouer au cours de l'année, les perspectives ne seront plus les mêmes pour le club de la Principauté et une bonne partie de son effectif. Une élimination monégasque pourrait déclencher une vague de départ entre joueurs désireux de jouer la C1 et manque à gagner côté monégasque. Aymen Abdennour est le premier sur la liste. Le défenseur central n'a pas joué depuis le début de la saison pris "par le business du mercato", selon son entraîneur, Leonardo Jardim. 

Autres joueurs qui pourraient quitter le club avant le 31 août en cas d'élimination : Layvin Kurzawa et Joao Moutinho. Le latéral gauche est "transférable" et seul le refus parisien de s'aligner sur le prix monégasque a reporté un départ. Mais en cas de sortie de route en Ligue des champions, son transfert pourrait être remis sur le tapis. Celui du milieu de terrain, blessé à la cheville lors de la rencontre face à Lille, est également envisageable. Le Portugais, sous contrat jusqu'en 2018, pourrait partir en cas d'offre intéressante et de projet sportif satisfaisant pour lui.

Layvin Kurzawa et Joao Moutinho (Monaco)

Layvin Kurzawa et Joao Moutinho (Monaco)Panoramic

L’ASM y perdra de l’argent

Douze millions, c’est le minimum que touche un club qui participe aux phases de groupes de la Ligue des champions. Pour Monaco, qui se consolera un peu avec la Ligue Europa, l’absence de l’enveloppe de C1 serait une perte dans son budget. Surtout que les 12 millions en question sont un minimum de départ. Chaque victoire en poules rapporte ainsi 1,5 million d’euros alors qu’un nul ramène 500 000 euros dans la caisse. Le tout sans compter la cagnotte des droits TV qui se répartit entre les participants.

Une simple participation à la Ligue Europa aurait donc des conséquences pour le club (sur le recrutement par exemple). Si la petite sœur de la C1 rapporte elle aussi, les gains sont incomparables. L’ensemble des participants touchent au départ 1,3 million d’euros. Soit 10 fois moins qu’un club engagé en LDC. Pas besoin d’une démonstration plus longue, l’ASM doit espérer un 2-0 face à Valence à Louis-II.

Leonardo Jardim lors de la défaite de Monaco à Valence en barrage aller de Ligue des champions

Leonardo Jardim lors de la défaite de Monaco à Valence en barrage aller de Ligue des championsAFP

Lyon et Paris vont y gagner

La cagnotte totale des sommes reversées par l'UEFA lors de la Ligue des champions s'élève cette année à 1,257 milliard d'euros reversés "en montants fixes et en montants variables". Si l'élimination de l'ASM ne changera rien à la première part versée à Lyon et au PSG (qui dépendra strictement à leurs résultats), la seconde (qui au total se chiffre à 482,9 millions d'euros) pourrait gonfler. Le montant est "distribué proportionnellement à la valeur de chaque marché TV (…) et divisé entre les clubs participants d’une même association."

En clair, le gâteau ne sera pas partagé entre trois mais deux clubs. Lyon et Paris seront donc les gagnants à court terme de cette élimination. Et plus les deux clubs iront loin dans la compétition, plus ils engrangeront. Les recettes des droits TV sont aussi versées "en fonction du nombre de matches disputés par chaque équipe lors de l’UEFA Champions League 2015/16." Si Paris n'a absolument pas besoin de cet argent, pour Lyon, ce serait un manne non négligeable.

L'indice UEFA de la France va y perdre

C'est l'éternelle rengaine de chaque élimination d'un club français d'une compétition européenne. La France a mal à son indice UEFA. La fin de l'aventure en C1 de Monaco aurait des conséquences néfastes sur le long terme. Les beaux parcours du PSG et de l'ASM lors de la précédente édition de la Ligue des champions, couplés au fait que les résultats de la saison 2010-2011 ne comptent plus dans les calculs, ont reboosté l'indice français.

Avec 44,082 points, la France (6e) talonne le Portugal (5e) et ses 44,498 points. La mauvaise nouvelle pour les clubs français, c'est que le Sporting, vainqueur face au CSKA Moscou lors du barrage aller (2-1), est en ballotage favorable pour rallier les poules de la C1. Il rejoindrait ainsi le Benfica et Porto, directement qualifiés. Le Portugal aurait donc un représentant de plus que la France et pourrait reprendre le large. La bonne nouvelle, c'est que si le Sporting passe, il sort le club moscovite. Or la Russie (41,582 points)  est précisément le pays qui pourrait dépasser la France.

Xavi (FC Barcelone) face à David Luiz (PSG) - Ligue des champions 2014/2015

Xavi (FC Barcelone) face à David Luiz (PSG) - Ligue des champions 2014/2015Panoramic

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313