AFP

L'AS Monaco s'incline à Leverkusen (3-0), une défaite sans conséquence

Dominé par Leverkusen, Monaco avait déjà la tête à Bordeaux
Par Eurosport

Le 07/12/2016 à 22:38Mis à jour Le 07/12/2016 à 23:12

LIGUE DES CHAMPIONS - L'AS Monaco s'est logiquement inclinée sur la pelouse du Bayer Leverkusen (3-0) lors de la 6e et dernière journée de la phase de groupes de Ligue des champions, mercredi. Une défaite sans conséquence, les hommes de Jardim étant assurés de finir premiers du groupe E. Seule mauvaise nouvelle pour les Monégasques : Jemerson sera suspendu pour le 8e de finale aller.

Circulez, il n'y a plus rien à voir. Pour le dernier match du groupe E de la Ligue des champions, les réservistes de l'AS Monaco n'ont pas créé l'exploit mercredi à Leverkusen. Défaits 3 à 0, et globalement maîtrisés par le Bayer, les Monégasques étaient assurés de terminer premiers de leur groupe.

Pourtant les Monégasques ont entamé le match avec de bonnes intentions. Malgré la large revue d'effectif réalisée par Leonardo Jardim, Monaco a produit du jeu. Boschilia a notamment rapidement fait parler sa technique en dribblant trois joueurs avant de centrer pour Carrillo. Surpris par l'excellent travail du Brésilien, le buteur n'a pas su en profiter cependant (3e). Réponse des Allemands quatre minutes plus tard par Chicharito, qui a vu sa frappe de mule claquée par De Sanctis (7e).

Boschilia (Monaco) au duel avec Da Costa (Leverkusen)

Boschilia (Monaco) au duel avec Da Costa (Leverkusen)AFP

De Sanctis, vétéran malheureux

Moins bien organisée qu'en première période, l'ASM a vite pris la foudre. Deux minutes seulement après le coup d'envoi de la seconde mi-temps, une frappe de Brandt déviée par Jemerson a lobé Morgan de Sanctis. Excellent ce soir, le portier Italien n'a rien pu faire sur les deux premiers buts. Toujours plus déstabilisée, l'équipe du Rocher s'en est remise aux exploits individuels de Corentin Jean. Il a d'ailleurs trouvé le poteau après un excellent service de Germain (56e). L'un des rares a avoir été à son avantage ce mercredi. Sur le troisième, il a joué de malchance. Le penalty de Wendell provoqué par Diallo, lui a rebondi sur le dos après avoir heurté la barre (81°). Cruel. Trois à zéro, score final. Le Bayer Leverkusen, impressionnant de maîtrise, n'a pas permis aux réservistes de gagner leur place au soleil.

0
0