AFP

Ligue des champions - Benfica-Dortmund : l'heure de Raphaël Guerreiro est arrivée

L'heure de Guerreiro est arrivée
Par AFP

Le 14/02/2017 à 07:29

LIGUE DES CHAMPIONS - "Il est beaucoup trop bon pour être cantonné à un seul poste". Thomas Tuchel, l'entraîneur de Dortmund, a les yeux de Chimène pour Raphaël Guerreiro, handicapé par des blessures à l'automne, mais de retour à temps pour le 8e de finale de Ligue des champions mardi contre Benfica.

L'entraîneur fonde d'énormes espoirs sur le champion d'Europe portugais de 23 ans, qui va découvrir la phase à élimination directe contre l'un des clubs phares du pays dont il porte le maillot national.

Né au Blanc-Mesnil, élevé et formé au football en France, Guerreiro ne parlait pas un mot de portugais lorsqu'il a décidé de devenir international pour le pays de son père. Mais la perspective de jouer contre Benfica n'en est pas moins très émouvante pour lui. "Enfant, j'étais déjà un grand fan du Benfica et je le suis resté. Jouer dans ce stade, ce sera quelque chose de très particulier pour moi", confie-t-il.

Un talent multi-facettes

Latéral gauche à Lorient la saison dernière et en équipe nationale, il a également été utilisé au milieu du terrain, au centre et encore dans le couloir par Thomas Tuchel, qui considère que son talent offensif mérite plus qu'un poste fixe de défenseur.

"Son intelligence du jeu, sa technique et son comportement sous la pression prédestinent ce joueur de 23 ans à un rôle de leader au Borussia", écrivait fin janvier le magazine Kicker, la Bible du foot allemand.

Raphael Guerreiro und Thomas Tuchel

Raphael Guerreiro und Thomas TuchelImago

Débuts remarqués et blessure

Acheté 12 millions d'euros à Lorient à l'intersaison, il passait déjà pour la révélation du début de saison lorsqu'il s'est blessé début novembre. En 12 apparitions, dont seulement cinq matches complets, il avait marqué trois buts et délivré 5 passes décisives.

Arrêté pour des problèmes musculaires, il n'a retrouvé le terrain qu'en janvier, pour des matches amicaux pendant la trêve, avant d'être relancé petit à petit par Tuchel à la reprise du championnat. Il n'a pas encore joué un match entier en 2017.

Dortmund vacille cette saison, alternant des exploits dans les "gros" matches et d'étonnantes déconfitures contre des équipes plus faibles. Entre blessures et méformes, Tuchel n'a pas encore trouvé son milieu de terrain idéal. Un trio Weigl-Guerreiro-Götze, si les trois hommes sont en forme optimale, pourrait être une option pour stabiliser l'équipe. Et le coach ne cache pas qu'il compte sur le franco-portugais pour donner au Borussia un second souffle.

Dortmund ou Barcelone

Guerreiro a refusé une proposition de Barcelone. "Je voulais aller dans une équipe où j'aurais de bonnes chances de jouer régulièrement. Et dans mes discussions avec Dortmund, on m'a offert l'option de jouer à plusieurs postes. Ca aussi ça m'intéressait", a-t-il expliqué.

Et quand on lui demande s'il a appris l'allemand, il sourit. "Sur le terrain, il y a des expressions qui reviennent tout le temps, je commence à bien comprendre. Et les consignes de l'entraîneur je les comprends vite aussi, ce n'est pas un problème. Et quand il est en colère, là il n'y a pas besoin de traducteur", a-t-il récemment raconté à un journal local de la Ruhr.

Mario Götze und Raphael Guerreiro verstehen sich gut

Mario Götze und Raphael Guerreiro verstehen sich gutImago

0
0