Getty Images

Le Real Madrid s'impose sur la pelouse du Bayern Munich (1-2) et prend une option sur la finale

Ce Real a décidément l'instinct de tueur

Le 25/04/2018 à 22:38Mis à jour Le 26/04/2018 à 18:54

LIGUE DES CHAMPIONS - Dans le duel des grands d'Europe, le Roi Madrid s'est mis en position idéale pour retrouver la finale en s'imposant sur la pelouse du Bayern Munich (1-2) mercredi. Kimmich avait ouvert le score pour les Bavarois mais Marcelo puis Asensio ont offert le succès aux Merengue, plus réalistes. Les Allemands ont, en outre, perdu Robben et Boateng, blessés.

Ce Real Madrid reste insubmersible. Les doubles champions d'Europe en titre ont encore fait preuve d'une grande abnégation pour aller s'imposer sur le terrain du Bayern Munich en demi-finale aller mercredi soir (1-2). Dominés et menés au score par des Munichois plus entreprenants, les joueurs de Zinédine Zidane ont égalisé par l'intermédiaire de Marcelo (44e) après l'ouverture du score de Kimmich (28e). Asensio (57e) leur a ensuite permis de prendre l'avantage et surtout une réelle option sur un nouveau billet pour la finale. Le Bayern devra marquer au moins deux buts au match retour mardi prochain au Santiago Bernabeu et se montrer beaucoup plus rigoureux défensivement comme offensivement pour inverser la tendance.

C'est dans un très offensif 4-3-3 et avec encore en bouche le goût amer de leur élimination par les Madrilènes en quart de finale la saison dernière que les Bavarois ont entamé ce choc de titans. Leur coach Jupp Heynckes a pourtant dû rapidement revoir ses plans et remplacer le malheureux Arjen Robben, touché musculairement, par Thiago Alcantara qui a pris place au milieu aux côtés de James Rodiguez (8e). Les volontaires Munichois ont longtemps buté sur un bloc madrilène bien organisé avant de piquer sur leur premier contre.

Munich gâche, Madrid sanctionne

Lancé sur la droite, l'insolent Joshua Kimmich s'en est allé seul tromper Keylor Navas dans un angle pourtant fermé (1-0, 28e). En voulant imiter son coéquipier, Jérôme Boateng s'est blessé à son tour et Sule a dû prendre le relais (32e). Malgré ce nouveau coup dur, Franck Ribéry et ses partenaires ont continué sur leur lancée mais Mats Hummels a placé sa reprise acrobatique sur corner de peu au-dessus de la cible (41e). Marcelo, lui, a parfaitement négocié sa demi-volée à l'entrée de la surface adverse et le prudent Real Madrid a égalisé contre le cours du jeu juste avant la pause (44e). Déjà buteur contre le PSG et la Juve aux tours précédents, le Brésilien confirme sa montée en puissance dans cette phase à élimination directe.

Conscient du faible rendement de son trident offensif, Zinédine Zidane a lancé Marco Asensio à la place d'Isco pour accompagner Lucas Vazquez et le très discret Cristiano Ronaldo dès la reprise. Une fois de plus, ZZ a eu le nez creux puisqu'Asensio, bien aidé par Vazquez, a sanctionné une perte de balle de Rafinha au niveau de la ligne médiane et est allé tromper Sven Ulreich pour ouvrir son compteur but en C1 cette saison (1-2, 57e).

Best Tweets: ‘ASENSIO THE GOAT’

Best Tweets: ‘ASENSIO THE GOAT’Eurosport

Ribéry finalement trop seul

Sûr de lui et de ses joueurs, Zidane s'est même permis de faire reculer Vazquez en défense et de lancer Karim Benzema quand Dani Carvajal s'est blessé à son tour (65e). Mordant, l'avant-centre français a d'ailleurs bien failli permettre aux visiteurs de faire le break (76e).

Entré en jeu côté bavarois pour le dernier quart d'heure, Corentin Tolisso s'est, lui, contenté de jouer proprement. Ribéry est ainsi resté le Munichois le plus percutant et dangereux même s'il a buté sur Navas et sa rigoureuse charnière Ramos-Varane (50e, 59e, 61e, 70e). Hors du coup jusqu'au bout, Robert Lewandowski a, lui, raté le cadre dans son duel face au portier madrilène (88e). Pas assez efficace, le Bayern s'incline pour la sixième fois de suite face au Real Madrid en Ligue des champions et se retrouve désormais mené 12 victoires à 11 après cette 25e confrontation entre les deux géants européens. Il devra absolument remettre les pendules à l'heure lors de la manche retour s'il veut disputer la finale à Kiev le 26 mai prochain.

0
0