Getty Images

Ligue des champions : City s'impose largement à Bâle (0-4) et prend une option sur les quarts

Pour City, c'est presque réglé

Le 13/02/2018 à 22:34Mis à jour Le 13/02/2018 à 22:59

LIGUE DES CHAMPIONS – Manchester City a déjà un pied en quarts de finale. Les joueurs de Pep Guardiola ont pris un avantage qui apparaît déjà décisif à Bâle ce mardi soir (0-4). Un succès acquis en grande partie en première période. Les réalisations des Citizens sont signées Gündogan par deux fois, Bernardo Silva et Agüero. Les Suisses auront besoin d'un immense exploit pour se qualifier.

L'affaire n'est pas pliée. Mais c'est tout comme. Manchester City a pris une sérieuse option pour les quarts de finale en s'imposant sur la pelouse du FC Bâle (0-4). Avec quatre buts marqués à l'extérieur et aucun encaissé, les Citizens pouvaient difficilement mieux faire. Ils vont pouvoir préparer tranquillement le match retour qui ne devrait être qu'une formalité. Et on ne prend pas beaucoup de risque à dire qu'ils peuvent même déjà penser aux quarts de finale.

Largement supérieur sur le plan technique, Manchester City a fait étalage de sa qualité pour son retour sur la scène européenne. Les Mancuniens ont privé les Suisses de ballon. Ils les ont étouffés avec un pressing haut. Les ont usés avec leurs nombreuses passes. Et comme ils ont affiché un joli réalisme, il n'y a pas eu le temps de se demander si City allait rencontrer quelques problèmes à se débarrasser de cette formation.

Gündoğan, un ton au-dessus

City n'a ainsi pas fait de détail. A la 23e minute, le leader de la Premier League menait déjà 3 à 0. Sur un corner de Kevin De Bruyne, İlkay Gündoğan a ouvert le score (0-1, 14e) avant de voir Bernado Silva doubler la mise (0-2, 18e), puis Sergio Agüero en remettre une couche de loin (0-3, 23e). Et Gündoğan, si précieux pour réguler le jeu, s'est ensuite offert un doublé (0-4, 53e). Si son équipe a ensuite géré sans forcer, Pep Guardiola a pu faire tourner son effectif. Et permettre à Leroy Sané de retrouver la compétition (57e).

La tête sous l'eau, le FC Bâle pourra regretter de ne pas avoir vu l'arbitre siffler penalty pour une obstruction de Nicolas Otamendi dans la surface sur Dimitri Oberlin (12e) juste avant l'ouverture du score. Mais vu la différence de niveau entre les deux équipes, City n'aurait sûrement pas douté longtemps même si les Suisses se sont montrés plus entreprenants après la pause en obtenant quelques occasions (Elyounoussi 49e, Oberlin 67e). Et ce mardi soir, l'opération est bien idéale pour les Citizens.

Ilkay Gundogan (City) devant Tomas Vaclik (Bâle) en C1.

Ilkay Gundogan (City) devant Tomas Vaclik (Bâle) en C1.Getty Images

0
0