Getty Images

Ajax Amsterdam – Real Madrid : Première utilisation et première polémique pour le VAR

Première utilisation et déjà une polémique pour le VAR

Le 14/02/2019 à 00:39Mis à jour Le 14/02/2019 à 00:40

LIGUE DES CHAMPIONS – Instaurée à partir des huitièmes de finale, l'assistance vidéo s'est offert sa première polémique à l'occasion du duel entre l'Ajax Amsterdam et le Real Madrid. Sans doute la première d'une longue série.

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que le VAR fasse parler de lui en Ligue des Champions. Prévue pour la saison prochaine mais finalement installée dès les huitièmes de finale, l'assistance vidéo a aidé Monsieur Skomina à annuler l'ouverture du score de l'Ajax Amsterdam par Nicolas Tagliafico face au Real Madrid. Une décision qui a évidemment fait parler.

Consciente de la polémique à venir, l'UEFA a d'ailleurs rapidement dégainé son explication. "L'arbitre a identifié que le coéquipier de Tagliafico, Dusan Tadic, était en position de hors-jeu et qu'il gênait le gardien, a écrit l'instance européenne sur Twitter juste après le coup de sifflet final. Ceci l'a empêché de jouer ou de pouvoir jouer le ballon. C'était conforme au protocole de la VAR et le but a été refusé à juste titre."

" J'ai reçu deux explications du corps arbitral"

Côté Ajax Amsterdam, on regrette cette décision. "En tant qu'équipe nous avons fait ce qu'il fallait, a rappelé Frenkie de Jong. C'est vraiment dommage que notre but ait été annulé." Son entraîneur, Erik ten Hag, s'est lui montré un peu plus virulent, notamment parce qu'il n'a pas compris la décision arbitrale et que les explications qui lui ont été fournies n'ont pas réussi à le convaincre.

"Je ne peux que le regretter parce que j'ai reçu deux explications différentes du corps arbitral", a-t-il assuré après la rencontre. L'un d'eux m'a dit que l'annulation du but était basée sur une position de hors-jeu qui n'était pas évidente à mes yeux, un autre parce qu'il y a eu une faute sur Courtois, que je n'ai pas revue sur les images de la télé." Pas forcément la meilleure publicité pour l'assistance vidéo.

Ramos "grand défenseur" du VAR

"Si nous pouvons le faire avant, pourquoi pas ?", avait déclaré le président de l'UEFA Aleksander Ceferin au moment de l'annonce de l'instauration du VAR. Nous sommes prêts à utiliser le VAR plus tôt que prévu et nous sommes convaincus que ce sera bénéfique pour nos compétitions, dans la mesure où cela apportera une aide à certains de nos arbitres et cela réduira le nombre de décisions erronées".

El polémico gol anulado al Ajax por el VAR - Real Madrid

El polémico gol anulado al Ajax por el VAR - Real MadridGetty Images

Chez les Madrilènes, on s'est logiquement réjoui de cette décision. "J'ai déjà dit plusieurs fois que j'étais un grand défenseur du VAR, a fait savoir Sergio Ramos qui disputait son 600e match avec le Real à l'occasion de ce huitième de finale aller. Ceci va rendre le football de plus en plus juste". Au cœur de l'action, Thibaut Courtois a lui estimé que la décision était "la bonne". "J'ai pensé qu'il était hors-jeu. Heureusement qu'il y avait le VAR sinon personne ne l'aurait vu" a ajouté le gardien belge.

Pour conclure, Santiago Solari, qui n'avait pas revu les images, a dit qu'il faisait "confiance" aux personnes "compétentes qui sont chargés de juger ce genre de phase". Pas sûr qu'il tienne le même discours quand il sera de l'autre côté.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0