Getty Images

Avec son 60e but, Benzema a lancé le Real... et fait un pas dans l'histoire

Avec son 60e but, Benzema a lancé le Real... et fait un pas dans l'histoire

Le 14/02/2019 à 00:16Mis à jour Le 14/02/2019 à 08:28

LIGUE DES CHAMPIONS - Secoué par l'enthousiasme et le talent de l'Ajax mercredi en huitième de finale aller, le Real Madrid a pu compter sur Karim Benzema pour se sortir de ce mauvais pas. L'attaquant français a frappé à l'heure de jeu pour mettre le club castillan en bonne position. Son 60e but en Ligue des champions, ce qui le place désormais à la 4e place des buteurs historiques de la C1.

Comme souvent en Ligue des champions, Karim Benzema a répondu présent. Et ce mercredi soir, le Real Madrid en avait bien besoin. Secoué dans tous les sens par la talentueuse jeunesse de l'Ajax, le bateau merengue a essuyé une sacrée tempête aux Pays-Bas. Mais il a tenu bon sous l'orage, et le matelot Benzema, avec des allures d'amiral, l'a remis à flot pour de bon juste avant l'heure de jeu en ouvrant le score.

Un but tout sauf anodin sur le destin de ce match finalement remporté sur le score de 2-1 par le Real et, sans doute, sur celui de ce huitième de finale tout entier. Mais à titre plus personnel, il n'est pas non plus banal pour l'attaquant tricolore, puisqu'il s'agit de son 60e en Ligue des champions. Une barre symbolique qu'il n'est que le quatrième joueur à atteindre (ou cinquième en comptant les barrages et tours préliminaires, auquel cas il faut ajouter Ruud Van Nistelrooy).

Karim Benzema et Vinícius Jr., Ajax-Real Madrid

Karim Benzema et Vinícius Jr., Ajax-Real MadridGetty Images

Même en dedans, il est décisif

Karim Benzema vient se placer derrière un trio mythique composé de Raul, sur la troisième marche du podium historique avec 71 réalisations, et les deux intouchables monstres que sont Lionel Messi (106 buts) et Cristiano Ronaldo (121). Il aura fallu 111 matches à Benzema pour atteindre ce total. C'est moins rapide que CR7 et la Pulga (respectivement 98 et 80 rencontres) mais un peu plus que Raul (115 matches).

Sur le fond, ce n'est pourtant pas son match le plus abouti de la saison, comme il en a convenu lui-même : "Je n'ai pas été très, très bon, a-t-il jugé au micro de RMC Sport après la rencontre. J'ai eu des douleurs aussi, c'est pour ça que je suis sorti. Mais sur ma saison, je ne vais pas retenir ce match." Reste que, même en dedans, il a su se montrer décisif. Comme souvent ces temps-ci puisque c'est son 7e but sur les 7 dernières rencontres. C'est aussi le 4e cette saison en Ligue des champions et celui-ci, vu le contexte de cette soirée mouvementée, vaut cher.

" Ce qui change cette saison? L'expérience, la confiance"

Mais son apport dépasse ces simples statistiques. Qualifié de "leader" du Real par Marca la semaine passée avant le derby contre l'Atlético, l'ancien Gone pèse sur le jeu castillan de mille façons. "Ce que j'aime chez Karim, avait ainsi glissé Santiago Solari fin janvier après son doublé sur la pelouse de l'Espanyol, c'est qu'il joue toujours un match complet. Il est généreux, il rend els autres meilleurs autour de lui." "Je suis un numéro 9 avec l'esprit d'un 10", avait dit de son côté le Français après cette même rencontre.

Mercredi soir, c'est toutefois bien le 9 qui a permis au Real de respirer un grand coup. Cristiano Ronaldo parti, Karim Benzema sait qu'il doit sortir du bois dans ce type de rendez-vous. Et ça lui plait. "Ce qui change cette saison? L'expérience, la confiance... a-t-il repris. Je l'ai toujours eue en moi, mais il y a un peu plus de réussite. Et jouer au ballon, c'est ce que j'aime faire. Mes coéquipiers me cherchent un peu plus et derrière, je fais les bons appels et les bons choix." Comme mercredi à Amsterdam, où le Real a été plus content que jamais de pouvoir compter sur lui.

Karim Benzema atteint le cap des 60 buts en Ligue des champions.
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0