Getty Images

L'antisèche : C'est fou, mais ils sont taillés pour aller au bout !

L'antisèche : C'est fou, mais ils sont taillés pour aller au bout !

Le 17/04/2019 à 00:26Mis à jour Le 17/04/2019 à 08:07

LIGUE DES CHAMPIONS - Après avoir imposé sa loi au Real Madrid, l'Ajax Amsterdam a terrassé la Juventus Turin avec une victoire dans le Piémont (1-2) qui lui a offert une qualification pour les demi-finales. Un succès amplement mérité qui confirme le niveau de jeu exceptionnel du club néerlandais. Mais il a encore d'autres qualités qui en font un prétendant au titre. Notre antisèche.

Le jeu : Rien n'arrête l'Ajax

Le scénario classique semblait pourtant ficelé. La Juve avait pris le match par le bon bout en étouffant l'Ajax avec un pressing de tous les instants, mais elle était surtout parvenue à le crucifier sur son premier temps faible, quand les Néerlandais commençaient enfin à mettre le pied sur le ballon. Mais ces Lanciers ont des certitudes dans leur jeu en plus d'avoir du caractère. A la régulière, ils ont pris le dessus, imposant leur maîtrise dans tous les domaines pour finalement faire exploser la Vieille Dame en seconde période. Techniquement, physiquement, tactiquement, il n'y avait pas photo. Et le score aurait même pu être plus large sans un grand Wojciech Szczesny dans le but italien.

Les joueurs : van de Beek gagne tellement à être connu

C'est celui dont on parle le moins. Mais à Turin, c'est celui qui en a fait le plus. Donny van de Beek a remis l'Ajax dans le droit chemin par un but plein d'opportunisme pour donner encore plus de relief à une performance impressionnante d'activité et de justesse. Il n'a pas la hype de Frenkie de Jong ou Matthijs de Ligt, mais le jeune milieu de l'Ajax est lui aussi bourré de talent. On reviendra sur la prestation de De Ligt, mais Daley Blind a lui aussi brillé en défense tandis que David Neres a été un poison permanent pour l'arrière-garde turinoise.

Donny van de Beek, auteur d'un but face à la Juventus, lors de la qualification de l'Ajax - 16/04/2019

Donny van de Beek, auteur d'un but face à la Juventus, lors de la qualification de l'Ajax - 16/04/2019Getty Images

A la Juve, Cristiano Ronaldo et Wojciech Szczesny ont été décisifs, mais cela n'a pas suffi. Blaise Matuidi et Miralem Pjanic, si précieux en début de match, n'ont pas su tenir la distance et ont incarné l'incapacité des Turinois à résister aux vagues néerlandaises. La défense de la Juve était aussi trop friable, à l'image de Mattia De Sciglio ou de Daniele Rugani, pas assez agressif pour empêcher De Ligt de venir donner un avantage décisif à l'Ajax. On a surtout senti l'absence de Giorgio Chiellini. Sans lui, cette Vieille Dame était trop vulnérable.

Le facteur X : De Ligt s'en est remis

Ce serait caricatural de dire qu'il est passé de zéro à héros. Mais Matthijs de Ligt n'était vraiment pas exempt de tout reproche sur le but turinois où Ronaldo s'est retrouvé libre de tout marquage. Le capitaine de l'Ajax a mal débuté. Mais il a finalement symbolisé la classe de son équipe. Sa force de caractère, déjà. Le jeune défenseur néerlandais, impérial par la suite dans les duels et très propre dans la relance, a su faire preuve d'une belle capacité de réaction. Et son talent ensuite, avec une reprise de la tête magnifique entre deux défenseurs turinois pour sceller la qualification de l'Ajax. Un but qui fera date dans la jeune carrière de ce brillant joueur destiné à un grand avenir.

Matthijs de Ligt, auteur du but de la vicotire de l'Ajax à Turin

Matthijs de Ligt, auteur du but de la vicotire de l'Ajax à TurinGetty Images

La stat : 1

Ils seront donc encore là en mai. Et c'est une première. Jamais une équipe n'avait atteint le dernier carré de la Ligue des champions après avoir disputé trois tours préliminaires. Cet exploit inédit, l'Ajax l'a réalisé. Le club néerlandais avait fait son entrée en lice dans le tournoi le 25 juillet dernier avec une victoire face à Sturm Graz en match aller du 2e tour préliminaire (2-0). Quinze matches plus tard, il fera partie du plateau des demi-finales de la compétition, où l'Ajax affrontera Manchester City ou Tottenham. Mais le parcours de la formation d'Erik ten Hag est d'ores et déjà exceptionnel, à tous les niveaux.

Le tweet euphorique

La décla : Donny van de Beek (milieu de l'Ajax)

" Tout le monde devient fou maintenant. Nous sommes en demi-finales. On nous aurait ri au nez si nous avions dit ça au début du tournoi."

La question : Et si l'Ajax était le favori ?

Qui aurait cru que cette question puisse se poser ? Mais cette formidable équipe de l'Ajax défie les lois de la rationalité. Elle avait tenu tête au Bayern Munich en phase de poules (1-1, 3-3). Elle a sorti le Real Madrid, triple champion d'Europe en titre, avec une victoire éblouissante à Santiago-Bernabeu (1-4). Et elle vient de s'offrir le scalp de la Juventus Turin en imposant sa loi dans l'antre d'une Vieille Dame pourtant prévenue après les précédents exploits des Lanciers. Il n'y a plus de hasard quand un club affiche un tel niveau face à trois des clubs majeurs en Ligue des champions.

L'Ajax a la qualité en plus du style, mais elle ne sait pas que jouer un football de rêve. Le contexte était délicat à Turin. L'équipe d'Erik ten Hag n'a pas l'effectif des mastodontes européens. Elle semblait vulnérable en défense avec la suspension de Nicolas Tagliafico, et encore davantage après la blessure de Noussair Mazraoui. Malgré son histoire, elle n'avait en aucun cas l'expérience des joueurs turinois à ce stade de l'épreuve. Tout cela ne s'est jamais vu. Cette équipe est bluffante de sérénité. Elle ne perd jamais son fil concteur : le jeu.

C'est ce qui l'a menée jusqu'ici. Et ce qui peut la guider encore plus loin. Sur le plan collectif, l'Ajax a prouvé tout au long de son parcours qu'il n'avait strictement rien à envier aux prétendants à la victoire finale. Le club néerlandais a en plus cette fraîcheur et cet enthousiasme qui font rugir l'Europe de plaisir à chacune de ses rencontres en Ligue des champions. Il n'a peur de rien parce qu'il est capable de tout. Il a du talent, surtout. Et sa faculté à l'exprimer avec une telle aisance l'autorise aux rêves les plus fous.

Juventus-Ajax gol de Van de Beek

Juventus-Ajax gol de Van de BeekGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0