Getty Images

"L'enfer", "Sacré bleu !" : pour la presse anglaise, United n'a "aucune chance" face au PSG

"L'enfer", "Sacré bleu !" : pour la presse anglaise, United n'a "aucune chance" face au PSG

Le 18/12/2018 à 09:38Mis à jour Le 18/12/2018 à 10:00

LIGUE DES CHAMPIONS - Au lendemain du tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des champions, la presse anglaise est bien pessimiste quant au sort de Manchester United. Opposés au PSG, les Red Devils sont (déjà) envoyés en "enfer" par la majorité des médias. "Avec Mourinho sur le banc, ils n'ont aucune chance", écrit notamment le Daily Mail.

Voilà une situation que José Mourinho affectionne tout particulièrement. Seul contre tous, critiqué de toutes parts : l'entraîneur de Manchester United marche seul. Encore plus depuis dimanche dernier et une défaite sans appel face à Liverpool (3-1), synonyme d'une 6e place au classement... et surtout 11 points de retard sur le Big Four. Alors, au lendemain du tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des champions, la presse anglaise est bien pessimiste quant au sort des Red Devils. Pour la plupart, l'osbtacle PSG est insurmontable.

Prenez par exemple la Une de Metro, qui explique que ce tirage arrive "pile sur la douleur de José (Mourinho)". "Avec lui sur le banc contre le PSG, il n'y a aucune chance", écrit carrément le Daily Mail, qui ne donne donc pas cher de la peau de United face au club parisien. "C'est un Noël en forme de crise pour Mourinho", rajoute le quotidien britannique.

Jamais avare en Une(s) clinquante(s), le Sun, lui, titre avec un "Neym'n Shame", soit "Neymar et la honte". Le tout avec la MCN (Mbappé-Cavani-Neymar) en photo de couverture. Tout en haut de la page, le média n'hésite pas à prendre en dérision certains joueurs de Manchester United. Par exemple, on peut voir le défenseur Chris Smalling s'inquièter : "Je vais devoir marquer Neymar". "Ugh ! Argh !! Mbappé", raconte Phil Jones. "C'est un tirage d'enfer", résume le Sun.

Le trio de la peur

Vous l'avez compris, c'est surtout le trio Mbappé-Cavani-Neymar qui fait peur aux médias britanniques. "Sacré bleu !", s'exclame par exemple le Guardian, visiblement pas rassuré à l'idée d'imaginer la défense de United face aux attaquants parisiens. "Vingt-quatre heures après voir expliqué que ses joueurs ne pouvaient pas faire face à l'intensité de Liverpool, United tire le PSG et sa redoutable force de frappe avec Neymar, Mbappé et Cavani", écrit le quotidien.

Outre-Manche, autant dire qu'on ne croit donc que très peu aux chances de Manchester United face au PSG. Encore moins avec José Mourinho sur le banc. Le Special One, qui a toujours fait des critiques sa plus grand force, est décidément gâté avant les fêtes...

Vidéo - "Le Manchester United d'aujourd'hui n'a rien à voir avec le Real de l'an dernier"

01:09
0
0