Getty Images

L’antisèche : C’est la Ligue du champion

L’antisèche : C’est la Ligue du champion

Le 13/03/2019 à 08:55

LIGUE DES CHAMPIONS - Toujours aussi exceptionnel et tueur dans les matches couperets, Cristiano Ronaldo a délivré une réponse majuscule à ses détracteurs et au reste de l’Europe en corrigeant un faible Atlético de Madrid (3-0). Si la Juventus est favorite à la victoire finale, c’est d’abord parce qu’elle possède le plus grand joueur de l’histoire de cette compétition. Notre antisèche.

Le jeu : Quelle intensité !

Décidément, cette C1 cru 2018-2019 a décidé d’offrir des matches éliminatoires d’exception à chaque fois, ou presque. Ce mardi, dès les premières minutes, le Juventus Stadium a compris qu’il allait vivre une nuit à part, hors du temps. Avec une intensité folle et une envie de tous les instants, la Juve a fait d’emblée plier un Atlético de Madrid complètement à côté de ses pompes. La Vieille Dame était même sacrément fringante. Inspirée, cohérente et surtout tueuse, elle a fait vivre un cauchemar aux Colchoneros, acculés comme rarement dans leurs 30 derniers mètres au pic de la domination turinoise. Pour le reste ? Il suffit de demander à Ronaldo.

Cristiano Ronaldo célèbre face à l'Atlético Madrid

Cristiano Ronaldo célèbre face à l'Atlético MadridGetty Images

Les joueurs : CR7 encore plus haut, Matuidi et Chiellini en lieutenants géniaux

Les mots manquent. Extraterrestre, machine, cyborg. Appelez-le comme vous voulez, le résultat est le même. Attendu au tournant, Cristiano Ronaldo a de nouveau marqué la C1 en marquant un triplé plein de classe, notamment grâce à deux coups de casque exceptionnels de timing et de justesse. Derrière, Blaise Matuidi et Giorgio Chiellini se sont pliés en quatre pour mettre CR7 dans les meilleures dispositions et préserver l’équilibre de la Vieille Dame. Mention spéciale aussi à Leonardo Spinazzola et Federico Bernardeschi, tous les deux titulaires surprises qui n’ont pas failli sous le poids des responsabilités.

Côté madrilène, les Français Antoine Griezmann et Thomas Lemar ont sombré. Le premier a été impuissant devant et s’est seulement illustré dans son repli défensif tandis que le second n’a jamais su pesé sur le match et a perdu quelques munitions précieuses. Pour son retour à Turin, Alvaro Morata a raté la seule grosse occasion des Colchoneros.

Giorgio Chiellini face à Alvaro Morata

Giorgio Chiellini face à Alvaro MorataGetty Images

La stat : 0

Comme le nombre de tir cadré de l’Atlético de Madrid ce mercredi. Ce mercredi, Diego Simeone était certes privé de nombreux joueurs mais surtout d’une idée de jeu plus poussée que simplement résister. Face à un Ronaldo aussi affamé, cela ne sert à rien. Alors autant tenter quelque chose d’autre…

Le facteur X : L’avant-match de la Juventus

Le tweet qui répond à Simeone

La décla : Cristiano Ronaldo à Sky Italia

" La Juve m’a acheté pour ça, moi j’ai fait mon boulot"

La question : Cristiano Ronaldo est-il le plus grand joueur de l’histoire de la Ligue des champions ?

124 buts en C1 en 160 matches. Dont 63 buts en 77 matches à élimination directe. Loin devant Lionel Messi et ses 106 réalisations. Huit triplés dont deux qui ont permis des remontadas exceptionnelles (face à Wolfsburg avec le Real et ce mardi). Des gestes qui resteront gravés à vie, à l’image de cette bicyclette exceptionnelle la saison passée. Des buts en finale mais surtout 5 Ligues des champions dans la poche, record pour un joueur dans la version moderne de la Ligue des champions (depuis 1992).

Ne tournons pas autour du pot, difficile de contester le titre de meilleur joueur de l’histoire de la compétition reine en Europe à Cristiano Ronaldo. C’est dans celle-ci qu’il n’a cessé de laisser sa trace et de repousser les limites de l’imaginable. Ces dernières années, il a rattrapé Lionel Messi et ses cinq Ballons d’Or à la faveur de ses prestations XXL dans les matches qui comptent, au printemps. Pendant que l’Argentin subissait de plein fouet le recul catalan. Pendant que l’Argentin s’évertuait aussi à rester au Camp Nou alors que CR7 a fait le pari du changement.

Certains pensaient que le meilleur buteur de l’histoire de la C1 s’était trompé en rejoignant la Juve. Preuve en était ce départ statistique poussif (1 but en 6 matches, pire total depuis la saison 2005-2006). Mais le monstre sommeillait simplement. Pour se réveiller au meilleur moment. Lorsqu’il faut marquer l’histoire de SA compétition. Sa ligue du champion.

Cristiano Ronaldo
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0