Getty Images

Manchester United - PSG : Sans Neymar et Cavani, Paris passe au révélateur Man U en 8e de finale

Vaincre les malédictions pour ne pas laisser ses rêves s'envoler

Le 11/02/2019 à 20:20Mis à jour Le 12/02/2019 à 01:35

LIGUE DES CHAMPIONS - Dépasser les coups du sort, faire fi de la renaissance de Manchester United : le Paris Saint-Germain se retrouve face à un sacré défi pour ne pas revivre une désillusion sur la scène européenne. Au moment du tirage, ce huitième de finale semblait pourtant abordable. Mais depuis, tout s'est compliqué pour le PSG, qui doit se réinventer au pire moment.

Le contexte

L'heure n'est plus de rêver. Mais d'agir. Old Trafford a beau avoir pour surnom le "Théâtre des rêves", le PSG doit s’activer pour assumer ses ambitions face à Manchester United. Et surtout répondre aux attentes pour ne pas hypothéquer la suite de sa saison. Mais voilà, la mission parisienne s'est corsée ces dernières semaines. Depuis le tirage au sort, la donne a clairement changé. Largement favori en décembre dernier, le PSG, qui n'a plus dépassé les 8es depuis 2015/16, a vu la situation s'équilibrer. La faute aux blessures. Et au renouveau mancunien.

En 2019, Paris accumule ainsi les pépins. Et non des moindres. Pour ce rendez-vous tant attendu, le leader du championnat de France se présente sans Neymar et Edinson Cavani, blessés. Un vrai coup dur. On parle de deux stars de la fameuse MCN. Et ce n'est pas fini. Paris doit aussi se passer des services de Thomas Meunier, également à l'infirmerie et d'Adrien Rabiot, écarté par la direction parisienne depuis son refus de prolonger. Enfin, Marco Verratti, qui a repris la compétition samedi dernier, n'est pas à 100%. Cela fait beaucoup pour cette équipe, qui impressionne moins depuis le début de l'année sans la créativité et la capacité d'élimination de Neymar.

Thomas Tuchel doit donc revoir ses plans en urgence. Repenser son animation offensive pour épauler Angel Di Maria et Kylian Mbappé, qui n'est en plus au sommet de son art depuis plusieurs semaines. Le technicien allemand doit trouver l'idée de génie pour compenser les forfaits de Neymar et Cavani. Le choix du système et des joueurs du technicien allemand seront bien cruciaux. Tout comme l'attitude des joueurs de la capitale, qui n'ont pas toujours été au rendez-vous ces dernières années lors des grandes soirées européennes tant sur le plan du caractère que de l'engagement.

Or le choc perdu à Lyon (2-1), la sortie à Villefranche-sur-Saône (0-3 a.p) en Coupe de France ou encore la prestation face à Bordeaux samedi dernier (1-0) n'ont pas rassuré grande monde sur le mental du PSG ou son niveau. Et histoire de compliquer encore un peu la tâche parisienne, Manchester United s'est complétement transformé depuis ce tirage au sort, qui n'a plus rien de clément aujourd'hui. Avec Ole Gunnar Solskjaer sur leur banc, les Red Devils ont sorti la tête de l'eau. Ils restent sur 10 victoires et un nul en 11 matches. Paul Pogba est métamorphosé. Anthony Martial aussi. Et les Mancuniens font beaucoup plus peur. Voilà pourquoi, le défi parisien n'a clairement plus rien à voir. Si le vent semble contraire, à Paris d'être à la hauteur de ce rendez-vous.

Vidéo - Solskjaer : "United est capable de gagner contre n'importe qui"

00:42

Le joueur à suivre : Julian Draxler

"L’une de mes qualités est de ne pas me cacher lors des grands rendez-vous." A son arrivée au PSG en janvier 2017, Julian Draxler avait annoncé la couleur. Aujourd'hui et peut-être plus que jamais, il va pouvoir mettre ses propos en application. Dans une équipe parisienne contrainte de se réinventer devant, l'Allemand va avoir un rôle clef. Appelé à soutenir Angel Di Maria et Kylian Mbappé, sa créativité sera déterminante. Il a les atouts pour aider à compenser un peu l'absence de Neymar dans un registre différent. Mais il devra être au sommet. Et ne pas se cacher, comme il l'avait promis à son arrivée.

Trois stats à avoir en tête

  • 11. Depuis l'arrivée d'Ole Gunnar Solskjaer, Manchester United a de quoi faire peur. Ses résultats sont impressionnants : 10 victoires et un petit nul.
  • 2. Si Paris va affronter Manchester United pour la première fois de son histoire, le bilan des clubs français n'est pas flatteur à Old Trafford. Aucun club de l'Hexagone n'est parvenu à s'imposer à Manchester (10 défaites, 4 nuls). En C1, il n'y a eu que deux clubs qui ont réussi à éviter la défaite (Monaco en 1998, 1-1 et Lille en 2005, 0-0).
  • 57%. Attention au relâchement pour le PSG. Manchester United a marqué 57% de ses buts cette saison en Ligue des champions après la 85e minute.

Ils ont dit

Thomas Tuchel, entraîneur du PSG

" Nous avons notre identité. Je ne veux pas trop parler d'un résultat (souhaité), mais nous sommes ici pour marquer, c'est clair! Ce n'est pas facile de changer (d'identité) même s'il manque nos joueurs-clés offensifs. Je ne sais pas si c'est le moment de le faire. On a une tradition : on joue offensif, nous sommes Paris. C'est notre ADN."

Anthony Martial, l'attaquant des "Red Devils"

" On ne part pas favori. Après c'est sûr qu'avec leurs joueurs absents, c'est bénéfique pour nous. Après, ils ont aussi de grands joueurs derrière. Cela va être un très grand match, j'espère qu'on va gagner."

Ole Gunnar Solskjaer, entraîneur de Manchester United

" Le niveau de confiance était bas après la défaite contre Liverpool (défaite 3-1, le 16 décembre). Maintenant, je ne pense pas qu'on puisse être dans de meilleures dispositions que maintenant en termes de confiance et de forme pour aborder les matches qui arrivent, en particulier celui contre le PSG."

Vidéo - Martial : "C'est plus facile avec Solskjaer"

01:12

Notre avis

Paris va disputer le match le plus important de sa saison jusque-là sans deux de ses meilleurs joueurs. Et avec un Marco Verratti qui n’est pas au sommet. Du coup, c'est le flou. Comment l'équipe parisienne va se comporter dans ces conditions ? Il est impossible de le savoir. Pour réaliser une opération intéressante et se mettre dans les bonnes conditions avant le retour, le leader de la L1 va devoir sortir une prestation parfaite. Tant sur le plan tactique qu’en terme d’état d'esprit. Le nul décroché à Naples (1-1) et la victoire à Belgrade (1-4) incitent à l'optimisme sur ce plan-là. Mais ce n'est pas avec les mêmes hommes, même si Paris a encore des arguments pour répondre aux attentes. Si tout le monde est au niveau espéré…

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0