Getty Images

Lyon, le coup parfait

Lyon, le coup parfait

Le 02/10/2019 à 22:52Mis à jour Le 03/10/2019 à 00:51

LIGUE DES CHAMPIONS - L'OL et Sylvinho sortent provisoirement de la crise. En allant s'imposer à Leipzig au terme d'une prestation très sérieuse (0-2), les Lyonnais ont mis fin à une série de sept matches dans victoire pour se hisser à la deuxième place du groupe G, à égalité avec le Zénith, vainqueur de Benfica (3-1). Memphis Depay et Martin Terrier sont les buteurs.

L'Olympique Lyonnais a idéalement lancé sa semaine de tous les dangers. Affichant un état d'esprit irréprochable, mélange de solidarité et d'efforts répétés dans l'adversité, les Gones ont réalisé l'exploit d'aller chercher une victoire sur la pelouse du RB Leipzig, deuxième de Bundesliga (0-2). Malgré des gros risques pris au moment de composer son équipe, Sylvinho s'offre un peu de répit avant le derby face à Saint-Etienne. Ce mercredi soir, le coach pourra remercier Memphis Depay et Martin Terrier, les deux buteurs qui mettent fin à une série de sept matches sans succès, toutes compétitions confondues.

L'espace d'un match, Lyon a retrouvé ce côté imprévisible qui a tant séduit et/ou agacé ces dernières saisons. On promettait l'enfer aux hommes de Sylvinho, privés de certitudes, dans la Red Bull Arena, et enfer il y a eu par moments, mais ce sont bien les portes du paradis qui peuvent s'ouvrir aux Lyonnais. Sans Moussa Dembélé ni Jeff Reine-Adelaïde au coup d'envoi, positionnés dans un schéma 5-3-2 qui a posé question, les Rhodaniens sont allés puiser loin pour bousculer des Allemands plongés dans le doute. Solides derrière et opportunistes devant, les Gones ont fait mal quand ils ont défendu en avançant. Et quand ils sont allés chercher le ballon très haut, ils ont fait mouche. Illustration, c'est à la faveur d'un pressing agressif qu'Houssem Aouar a permis à Memphis Depay d'ouvrir le score (0-1, 11e). En seconde période, Martin Terrier n'a pas hésité à gratter un ballon dans les pieds de Nordi Mukiele pour doubler la mise (0-2, 65e). Ces deux coups de poignard ont fait mal aux Allemands.

Vidéo - Sylvinho a-t-il sauvé sa peau ?

02:18

Lyon a gagné au mental

Héroïque, Lyon n'a jamais dégagé l'impression d'avoir de la marge dans cette partie mais, au moins, les Gones ont montré du cœur. Car il a fallu défendre comme des morts de faim lors des quelques temps forts allemands. Et c'est peu dire que la victoire n'a parfois tenu qu'à un fil, sinon au manque de réussite d'un homme. Loin d'être à la hauteur de ses standards, Timo Werner a tout loupé dans cette rencontre. Il y a d'abord eu ce plat du pied mal assuré à la réception d'un centre millimétré (5e), puis un face-à-face avec Anthony Lopes expédié au dessus de la cage (23e). Et quand il a cadré une frappe, le gardien lyonnais était là pour repousser, suppléé par Marcelo pour empêcher Yussuf Poulsen de marquer de la tête (33e). Lopes s'est enfin parfaitement couché sur un tir à ras de terre de Marcel Halstenberg (51e). C'était la dernière vraie occasion du match pour Leipzig.

Est-ce une victoire déclic pour Lyon ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais elle ne manquera pas de soulager les têtes à quelques jours d'un duel bouillant avec Saint-Etienne. Surtout, elle vient stopper une disette en Ligue des Champions, le dernier succès remontant à plus d'un an, quand les Lyonnais s'étaient imposés sur la pelouse de Manchester City. Un autre exploit, déjà. L'OL en profite pour se lancer dans la compétition européenne et partager la tête du groupe G avec le Zenith Saint-Pétersbourg, qui a facilement battu Benfica à la maison (3-1). Maintenant, il faudra confirmer dans les semaines à venir, pour transformer la réalité d'un match en celle d'une saison qui a bien mal démarré pour le moment.

Vidéo - "En concernant tous les joueurs, c'est jackpot pour Sylvinho"

02:16
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0