Getty Images

City sonne le Real

City sonne le Real

Le 26/02/2020 à 22:50Mis à jour Le 27/02/2020 à 00:45

LIGUE DES CHAMPIONS – Encore mené au score à un quart d'heure de la fin, Manchester City a inscrit deux buts en cinq minutes pour finalement dominer le Real Madrid (1-2) à Santiago-Bernabeu. Les Madrilènes avaient ouvert le score par Isco avant que Jesus et De Bruyne, sur penalty, n'offrent la victoire à leur équipe. La fin de match a été terrible pour le Real qui a vu Sergio Ramos être expulsé.

Guardiola aime toujours autant tourmenter le Real Madrid ! Le Manchester City du technicien espagnol s’est imposé mercredi au finish sur la pelouse de Santiago-Bernabéu (1-2) et prend une sérieuse option pour la qualification en quart de finale. Menés 1-0 sur un contre d’école conclu par Isco, les Citizens ont fait exploser le Real en dix minutes après l’entrée en jeu de Raheem Sterling. Les hommes de Zidane partiront donc avec un handicap lourd, surtout que Sergio Ramos manquera le match retour après avoir été expulsé. Le Real n'aura pas le temps de gamberger : le Clasico face au Barça se profile dès dimanche.

Le coup est presque parfait. Dans un match qui a longtemps ressemblé à une partie d’échecs entre deux blocs bien en place, on a cru un temps que la première banderille lancée par le Real suffirait à faire pencher la balance. Il a suffi de l’arrivée sur la pelouse de Raheem Sterling et d’à peine dix minutes pour faire voler en éclats ces certitudes mortes-nées. Madrid avait pourtant su trouver la faille en prenant Manchester à son propre jeu. En titularisant Mahrez, Gabriel Jesus ou encore Gündogan, Guardiola avait pris le parti d’imposer un pressing haut tout le match durant à l’arrière-garde madrilène. Kyle Walker a offert sur un plateau aux Merengues l’occasion de jouer à l’arroseur arrosé.

Mis sous pression, le latéral anglais a reculé inexorablement, et lancé bien malgré lui Vinicius, très bon ce mercredi. Le Brésilien a alors pu servir Isco, laissé seul dans la surface, et qui n’a pas manqué l’opportunité de faire exploser Bernabéu à une demi-heure de la fin. En contrôle, comme durant tout le premier acte, le club de la capitale espagnole a poussé pour se mettre à l’abri. Puis Sterling est entré sur le pré et De Bruyne a tout fait basculer.

Isco buteur face à Manchester City avec le Real Madrid en Ligue des champions

Isco buteur face à Manchester City avec le Real Madrid en Ligue des championsGetty Images

De Bruyne crucial, Sterling décisif

Les deux hommes ont confirmé leur statut de joueurs de classe mondiale. Le milieu belge, dans tous les bons coups, a tout d’abord signé un festival sur le côté gauche en se jouant de trois Madrilènes pour servir Gabriel Jesus. Le Brésilien s’est joué au physique de Sergio Ramos pour croiser sa tête et égaliser (1-1, 78e).

Sterling n’a, lui, eu besoin que d’un quart d’heure de temps de jeu. Absent ces deux dernières semaines, l’international anglais a confirmé que son pépin musculaire était bien oublié pour déposer Dani Carvajal, en grande difficulté tout le match. Son tacle désespéré a été sanctionné par l’arbitre puis par De Bruyne, dont le penalty n’a laissé aucune chance à son compatriote Thibaut Courtois (1-2, 83e). Comme si ce sabordage ne suffisait pas, Sergio Ramos a laissé le Real à dix après une faute à la limite de la surface sur l’intenable Gabriel Jesus (86e).

Un scénario fou, en contraste avec la première heure bien plus posée. Manchester City n’a pourtant pas volé son succès, tant les Mancuniens ont semblé longtemps plus dangereux sur leurs incursions. Avant le but d’Isco, Madrid n’y a cru que sur un coup de tête de Karim Benzema à la demi-heure, bien stoppée par Ederson. Pour sa 100e en C1 avec le maillot du Real, le Français n’a eu que peu d’opportunités à se mettre sous la dent.

City a su mieux profiter des siennes pour un succès ô combien précieux à l’extérieur. Le club anglais signe la première victoire de son histoire sur le club aux treize Ligues des champions et est en position idéale pour doubler la mise le 17 mars prochain à l’Etihad Stadium. Cela devrait toutefois être sans son défenseur tricolore Aymeric Laporte, sorti sur blessure à la demi-heure de jeu. Une rare mauvaise nouvelle dans une soirée pour laquelle les Sky Blues auraient volontiers signé.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313