Getty Images

Le Barça et Griezmann sauvent les apparences

Le Barça et Griezmann sauvent les apparences

Le 25/02/2020 à 22:55Mis à jour Le 25/02/2020 à 23:26

LIGUE DES CHAMPIONS - Apathique pendant la majorité du match, le Barça quitte pourtant Naples avec un match nul (1-1) qui le place dans une position favorable avant le 8e de finale retour au Camp Nou, le 18 mars. Antoine Griezmann (57e) a répondu à Dries Mertens (30e). Arturo Vidal a été expulsé en toute fin de match (89e).

Le piège du Napoli a bien failli se refermer totalement sur un Barça apathique pendant une bonne partie de la rencontre. Au San Paolo, les Napolitains ont concédé, mardi, un nul (1-1) lors du match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le Belge Dries Mertens a allumé la première mèche d'un match bien terne (30e, 1-0), avant que les Blaugrana ne recollent au score grâce à un but d'Antoine Griezmann (57e, 1-1). Les deux formations devront se départager au Camp Nou le 18 mars prochain.

Les apparences sont parfois trompeuses, et le score final du premier Naples-Barcelone de l'histoire correspond bien au dicton. Malgré une possession indécente (70% en première période, 64% en fin de match), le Barça n'a rien montré pendant près de 60 minutes, jusqu'au but d'Antoine Griezmann (1-1, 57e). Une ouverture somptueuse de Sergio Busquets dans la profondeur pour Nelson Semedo a permis au latéral de délivrer un caviar au Français, qui n'avait plus qu'à pousser au fond des filets son 14e but de la saison toutes compétitions confondues.

Face à des Blaugrana dépositaires d'une possession quasi stérile, le Napoli de Gennaro Gattuso a pris le parti de se regrouper en un bloc très resserré, ne laissant aucune place aux dribbles de Lionel Messi ou aux appels de Griezmann. La solution ne pouvait alors venir que d'un contre. Ce fut chose faite après 30 minutes d'un vide absolu en terme de jeu. Dries Mertens est parvenu à s'échapper, sans ballon, sur la gauche du terrain pendant que Zielinski profitait d'une erreur défensive de Firpo Junior pour centrer sur son coéquipier belge au second poteau. La classe de l'enroulé de Mertens a fait le reste pour ouvrir le score.

Le marasme barcelonais

Malgré cette étincelle de Mertens qui aurait pu (enfin) vraiment lancer les hostilités, le scénario du début de match a perduré pendant de longues minutes. Barcelone a bâti une caricature de son jeu habituel, multipliant les passes latérales, sans vitesse, pour tourner sans fin autour du bloc napolitain. Hormis le but de la crinière blonde tricolore, seule la dernière demi-heure a offert un peu plus de frissons. Au total, les Blaugrana n'ont pourtant cadré que deux frappes, sur leurs huit tentatives.

Et, pour couronner une soirée cauchemardesque sur le terrain mais plutôt favorable au bout du compte, Arturo Vidal a été expulsé après deux cartons jaunes consécutifs à une faute puis une contestation (89e). Sergio Busquets sera également suspendu au match retour après avoir écopé d'un jaune, et Gerard Piqué est sorti sur blessure après une mauvaise réception sur un duel aérien. Les hommes de Quique Setien ont donc désormais deux semaines (11 mars) pour retrouver un jeu efficace s'ils veulent se qualifier, au Camp Nou, pour les quarts de finale de la C1, face à des Napolitains qui devront obligatoirement marquer pour poursuivre leur aventure.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313