Getty Images

Mourinho est-il toujours Special ?

Mourinho est-il toujours Special ?

Le 09/03/2020 à 22:44Mis à jour Le 10/03/2020 à 19:50

LIGUE DES CHAMPIONS – Alors que Tottenham est dans une situation compliquée avant de se rendre à Leipzig - qui s'est imposé à l'aller sur la pelouse londonienne (0-1) -, une élimination serait un nouvel échec pour José Mourinho. S'il a quelques circonstances pour expliquer ces temps difficiles à Tottenham, le Mou semble en plus avoir perdu la recette en C1.

Et si José Mourinho n'était tout simplement plus Special ? La question hante les supporters de Tottenham depuis de longs mois maintenant. Forcément. Alors que nombre d'eux n'étaient déjà pas vraiment ravis de voir l'ancienne idole de Chelsea débarquer sur le banc des Spurs, il est tentant de guetter tous les signaux envoyés pour se faire une idée et savoir s'il est toujours dans le coup. Alors, Tottenham a-t-il hérité du "Special One" ou de sa pale version incapable de redorer le blason de Manchester United malgré une Ligue Europa et Coupe de la Ligue remportées ? Le doute plane encore.

Les dernières sorties des Spurs ont redonné du grain à moudre aux sceptiques. Voilà cinq matches toutes compétitions confondues - dont quatre défaites - que Tottenham n'a pas gagné. Forcément, cela fait jaser. Et le Mou en prend pour son grade. Surtout qu'un nouveau test ardu se présente. Alors que Tottenham a dit adieu à la FA Cup la semaine passée, le club londonien, battu 1-0 à domicile par Leipzig, va tenter de retourner une situation compliquée en Ligue des champions pour chasser le spectre d'une nouvelle saison sans titre, lui qui a été choisi par Daniel Levy pour enfin dépoussiérer l'armoire à trophées du club. Le match aller, largement dominé par les Allemands, n’augure cependant rien de bon.

Vidéo - 8es - Un Special One très motivé et confiant malgré la cascade de blessures

01:49

Un bilan en C1 bien faible ces dernières années

Le pessimisme sur les bords de la Tamise sur les chances des Spurs en dit d’ailleurs long sur l’image de Mourinho, qui avait pourtant la réputation à une époque pas si lointaine de tout rendre possible en métamorphosant ces équipes. Il faut dire que pour une fois, le passé ne plaide pas vraiment en faveur du technicien de 57 ans. S'il a déjà remporté deux fois la Ligue des champions - en 2004 avec Porto et en 2010 avec l'Inter Milan -, le manager portugais semble avoir perdu la recette en C1. Imaginez-vous, l'ancien boss du Real Madrid n'a plus gagné le moindre match sur ses sept dernières rencontres en phase d'élimination directe (3 défaites, 4 nuls). De quoi se poser quelques questions sur mon mojo. Mais tout n’est pas noir non plus, loin de là. Son parcours en Premier League a même de quoi rassurer plus d'un observateur.

Depuis qu'il a pris la place de Mauricio Pochettino sur le banc des Spurs en novembre, seuls Liverpool et Manchester City ont pris plus de points que Tottenham. Tout sauf anodin. Surtout pour une équipe qui doit actuellement se passer des services de Harry Kane, Heung-Min Son ou encore Moussa Sissoko après avoir perdu Christian Eriksen lors du dernier mercato. Des absences qui peuvent évidemment expliquer le coup de mou des dernières semaines. Et donnent des arguments à Mourinho malgré le jeu sans saveur développé par Tottenham.

Des excuses et des résultats en Premier League pour plaider pour lui

Là encore, il y a bien des raisons pour le défendre. Après avoir d'abord anglé sa tactique pour servir au mieux Harry Kane, le Portugais a dû revoir ses plans avec la blessure de l'international anglais. Or, l'histoire s'est ensuite répétée avec Son. Mais si son année loin des bancs avait pu laisser penser qu'il avait pu évoluer dans ses convections, cela reste pour le moment du Mourinho dans le texte. Son équipe n'affiche pas d'ambition débordante en termes de jeu et se montre limitée en zone offensive. "Les Spurs ont complétement changé de visage, a résumé la semaine passée Alexander Tettey, le milieu de Norwich. Avant sous Mauricio Pochettino, ils étaient agressifs et bons avec le ballon. Et aujourd'hui, ils se contentent de vous attendre."

Vidéo - 8es - Alli : "Un gros coup de boost de voir Harry Kane courir de nouveau"

00:47

Le pire dans tout cela ? La défense. Tottenham fait preuve d’une fébrilité chronique derrière. Or, Mourinho n’arrive pas à changer la donne dans se secteur en dépit de sa tactique frileuse. Un comble pour l’expert des bus plantés devant le but adverse qui interroge sur sa capacité à relancer les Spurs.

Alors dépassé le Mou et incapable de se réinventer ? Même si les Spurs pointent à sept points de Chelsea (4e), ses résultats en Premier League quand il avait toutes ses armes exigent de la patience. Cependant, un nouvel échec en Ligue des champions, même avec une équipe diminuée, ne plaiderait pas vraiment à sa faveur auprès des fans des Spurs peu enclins à lui faire beaucoup de cadeaux… A lui de leur démontrer qu’il reste si spécial.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313